Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


L’éveil de conscience à la portée de l'humanité entière

Publié par Dav sur 5 Mai 2012, 05:12am

Catégories : #Spiritualité

 

KIARA WINDRIDER
KIARA WINDRIDER

 

DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES, DES CENTAINES DE PERSONNES ONT EXPÉRIMENTÉ L’ÉVEIL DE CONSCIENCE DANS UNE PETITE VILLE D’INDE GRÂCE A UNE SIMPLE RECONEXION AU NIVEAU NEUROCÉRÉBRAL, TRANSMISE PAR UN SAGE INDIEN NOMMÉ SRI BAGHAVAN.


COMME UNE VAGUE, CE PHÉNOMÈNE A DÉPASSÉ LES FRONTIÈRES POUR TROUVER ÉCHO AUPRÉS DE CHERCHEURS SPIRITUELS DE TOUS PAYS ET TOUS HORIZONS RELIGIEUX.


L’ÉVEIL SPIRITUEL EST À LA PORTÉE DE TOUS SANS DISTINCTION.


KIARA WINDRIDER TÉMOIGNE DU PROCESSUS DANS SON LIVRE ET PARTAGE CETTE BÉNÉDICTION AU COURS DE SES CONFÉRENCES.

 

“Un voyage qui prendrait plusieurs vies et nous coûterait tant de travail se fait à présent avec une telle rapidité, une telle facilité et dans une période si brève que la magie du deeksha nous ouvre à une nouvelle ère d’espérance pour l’humanité. »

Le « deeksha » ou « bénédiction » ressemble à une imposition d’énergie par les mains et pourtant par ce geste simple empli de douceur et respect, il se produit un changement neurobiologique qui permet à celui qui le reçoit d’expérimenter un état d’unité et de plénitude sans précédent.

 

Sri Bhagavan ne prétend pas que le deeksha soit la seule voie pour parvenir à l’Éveil. Il fait souvent référence à lui-même comme à un “technicien”, capable de créer certains changements neurobiologiques dans le cerveau qui vont permettre l’Éveil. Ses déclarations sur ces changements induits dans le cerveau se voient confirmés par les dernières découvertes en physique et en neuroscience. Il s’agit d’une opération divine qui n’a cependant rien à voir ni avec un dogme, ni avec une croyance, ni avec un rituel. Bien que la proximité physique puisse faciliter les choses, cette transmission se fait au-delà des limites d’espace et de temps. La seule mission de Baghavan est de faciliter l’Éveil à tous ceux dont l’âme le désire et non pas d’être considéré comme un gourou ou créer une nouvelle religion.

 

“J’appartiens au monde entier et à toutes les religions”, affirme-t-il. Il insiste également sur le fait que l’Éveil n’a rien à voir avec la religion. À partir du moment où nous entrons dans l’Éveil, la lumière qui nous dirige vient directement de l’intérieur. Lorsque nous sommes mûrs sur le plan spirituel, nous n’avons plus besoin d’adhérer à un code moral extérieur.

 

En tant que tel, l’Éveil dont il est question deviendra rapidement une manière d’être normale pour tout un chacun sur Terre et de fait nombreux sont ceux qui expérimentent déjà des états d’Éveil spontanés. Cependant pour ceux qui souhaiteraient une aide, divers programmes de deeksha sont proposés à l’Université de l’Unicité à Golden City en Inde comme ils le sont également dans le monde entier par des gens qui ont suivi la formation au deeksha.

 

Kiara Windrider est l’un d’eux. Il s’est donné pour mission de parcourir le monde et d’offrir cette bénédiction à ceux dont le cœur le désire. Son livre explique ce qu’est le deeksha, quel est le processus d’éveil à l’Unité de toute chose et comment intégrer au quotidien ce nouvel état de conscience. Différents témoignages originaux sur le vécu de plusieurs personnes sont rapportés intégralement nous donnant une perception vivante du processus. Enfin, l’ouvrage inclut une synthèse du physicien Christian Opitz qui fait le lien entre le phénomène physique et les effets énergétiques du deeksha avec ses propres études sur le cerveau.

Diverses traditions religieuses associent l’état d’Éveil à une modification dans la fonction du cerveau. Sri Bhagavan élargit aujourd’hui ces connaissances traditionnelles sur le rôle du cerveau dans la transformation spirituelle. Le deeksha, ou transmission d’énergie, qui est au coeur de son enseignement pratique est conçu pour provoquer un changement permanent dans les structures neurobiologiques actuelles. La déconnexion au niveau de l’activité des lobes pariétaux est un acte essentiel dans le processus d’Éveil.

 

Les lobes pariétaux sont chargés des mécanismes d’orientation de l’attention grâce auxquels nous sommes capables d’explorer l’espace qui nous entoure. Vous pouvez considérer comme une évidence de pouvoir attacher vos lacets et passer par une porte mais ce n’est possible que grâce à une intense activité neurologique de la partie postérieure de vos lobes pariétaux. Des lésions cérébrales dans cette partie du cerveau rendent impossible la tâche la plus simple, comme par exemple de prendre en verre en main. En effet, le cerveau affecté d’une lésion ne peut plus faire la distinction entre la main, le verre et l’espace situé entre les deux.

 

Sur le plan physique, la capacité de bien discerner les limites est essentielle à la réalisation de tâches. Dans le cerveau humain cependant, ce mécanisme d’orientation de l’attention est chroniquement hyperactif, ce qui stimule la connexion amygdales-hippocampe, deux centres cérébraux conçus pour décoder les perceptions enregistrées comme importantes. Si ce mécanisme, conçu pour créer une perception de séparation et de distinction dans une mesure utile, entre en hyper-activité, la connexion amygdale-hippocampe interpréte que la séparation est une réalité qui va plus loin que le simple niveau physique d’objets tels que votre main ou un verre. En conclusion, nous sommes fondamentalement, existentiellement séparés de tout le reste. Le sens du moi, que le cerveau crée constamment en réaction à la perception de ce qui est appréhendé comme ‘autre’ que soi est alors doté d’une notion de séparation absolue du moi par rapport au reste. La neuroscience a démontré que, lorsqu’une personne est en méditation profonde ou en prière, les mécanismes d’orientation de l’attention des lobes pariétaux sont momentanément bloqués, ne reçoivent plus d’inputs neurologiques. Ceci peut amener à des états temporaires d’élargissement de conscience, le sens du moi séparé ne pouvant plus trouver ses limites habituelles et s’élargissant pour les rencontrer. Mais ce n’est qu’une expérience temporaire et il est presque impossible de rester dans cet état de conscience unifiée par ce biais. Le deeksha semble induire dans les lobes pariétaux un processus de transformation qui provoque un changement permanent de leurs fonctions, les ramenant à un état naturel où ils continuent à percevoir les limites physiques mais où l’hyperactivité, qui n’est pas leur état naturel, cesse. La connexion amygdales-hippocampe n’est plus stimulée et n’a plus alors aucune raison de créer un sens du moi séparé sur le plan existentiel.

 

Selon Sri Bhagavan la réalisation en Dieu implique également l’activation des lobes frontaux.

L’expérience de l’Éveil, de la non-séparation, ne coïncide pas forcément avec l’expérience de la présence vivante de Dieu. Selon les enseignements de Bhagavan, pour passer de l’Éveil à la réalisation en Dieu, il faut plus que la désactivation des lobes pariétaux. L’activation des lobes frontaux est également une modification nécessaire pour que Dieu puisse devenir vivant dans la conscience d’une personne. Les lobes frontaux sont associés à la volonté individuelle. De nombreuses traditions mystiques parlent de la fusion de la volonté de l’individu avec la volonté de Dieu comme un passage obligé si l’on veut atteindre la réalisation en Dieu.

 

Cependant ceci ne peut se faire si les lobes frontaux ont une activité trop faible. Les propres découvertes en neurophysiologie de Chrisitan Opitz démontrent que les lobes frontaux de pratiquement tous les êtres humains fonctionnent de façon chronique en deçà de leurs capacités. Cela signifie qu’ils n’ont tout simplement pas suffisamment de neurotransmetteurs et d’énergie électrique pour fonctionner à leur maximum. Sur le plan de l’expérience subjective, cela veut dire que la personne montre une faible volonté personnelle et que tout lui est insipide.La dopamine, le neurotransmetteur essentiel pour l’activité des lobes frontaux, est la condition nécessaire aux sentiments de joie de vivre et de bonheur souvent décrits comme accompagnant l’union mystique avec Dieu. Le manque de dopamine augmentera le besoin de s’accrocher à sa volonté personnelle et de ne pas la laisser fusionner avec une réalité plus vaste parce que, sur le plan individuel, quelque chose est ressenti comme encore incomplet. Si le deeksha a pour résultat d’activer les lobes frontaux, ceci peut donner ce sentiment de complétude à la volonté individuelle, son épanouissement total. À partir du moment où la volonté individuelle atteindra son épanouissement maximum, elle fusionnera spontanément avec la réalité plus vaste de Dieu.
La solution ne peut venir que d’un réel changement sur le plan physiologique, qui permettra de libérer la volonté individuelle de ses limites.


SORTIE EN FRANCAIS DE SON LIVRE :
le Feu du Ciel - l’Aube de l’Âge d’Or
aux Editions Vesica Piscis


publi 3-4Vers un nouveau paradigme"

2012 et aprés"

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents