Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


L'homme de demain

Publié par Dav sur 7 Novembre 2011, 07:37am

Catégories : #2012

fond-ecran-nebuleuseNous devons, en ce temps si particulier, ré-penser les fondements nécessaire à l'établissement d'une nouvelle demeure pour les Hommes. UNE NOUVELLE TERRE ! 

Cette volonté opiniâtre, partagée depuis plusieurs décennies, de part et d'autres du Globe, par quelques femmes et hommes réveillées, parait aux yeux de certains, comme une preuve de naïveté, d'un manque discernement.

Aussi, une telle entreprise, semble, selon leurs dires, impossible ?

L'impossibilité aussi bien que la peur ou la crainte de l'avenir relève d'une production de l'Ego . En effet les schémas de pensée établis en notre esprit par l'Ego limitent et conditionnent notre évolution spirituel. Aussi, et au regard de ces schémas, nous ne pouvons devenir autres choses que celles établies par la conscience, une conscience, de fait, limitée. C'est ce que nous appellerons un homme, c’est-à-dire un être limité, tant par le mental que par le corps ; un être qui ignore sa véritable essence, mais surtout le pouvoir en germe, qui est sien, et qui par conséquent, cultive le doute dont le fruit nécessaire, la peur, l'entrave dans une névrose perpétuelle.

Qu'est ce qu'un Sur-homme, le Muntu, l'Homme véritable ?.

Il ne s'agit pas du " surhomme" théorisé par Nietzsche, cet être en qui l’absence de la religion est un bien fait en tant qu'il peut déployer sa volonté sans aucune coercition divine, à cause que - Dieu est mort.

Nous entendons par Sur-homme, le Muntu, l'homme véritable, un être, qui conscient d’être le microsome du Macrosome, agit en vue de dépasser, surpasser le stade primaire de l'homme. Le Muntu transcende l'état du simple homme à cause que les défauts relatifs à l’être humain et qui déterminent celui-ci, sont considérés comme une illusion du mental, de l'Ego.

Concernant le Muntu, voici ce que Elima nous apprend :

" Dans Muntu nous avons MU qui veut dire l'origine, et NTU, qui veut dire la tête. MUNTU, dont le pluriel est BANTU, voudrait donc dire : qui vient de Celui qui est la cause, la source de tout. C'est la filiation avec Celui Qui Est. Cette filiation requiert, de notre part, la reconnaissance de notre vraie identité. Ce processus de la reconnaissance est ce qu'on appelle le KIMUNTU " (1)

En puisant dans l’intelligence Infinie du Créateur : Nzambi a Mpungu, Amma, Dieu, en somme le Principe infini dont il est l'émanation directe ; le surhomme, le Muntu est, ainsi, similaire au Divin, en l'essence, comme vous l'aurez compris, et non dans la forme. Aussi, pour un tel être l'impossibilité, n'est ni plus moins une illusion.

Le Sur-homme, le Muntu, l'Homme véritable est, en définitive, un être conscient de ses facultés divines, conscient de la nature contingente des choses matérielles, conscient que Tout est Un ; et surtout conscient que tout ce qui existe dans l'Univers est énergie.

Purifié de l'Ego, le Sur-homme, le Muntu cheminera sur le chemin de l'Amour ; par le Verbe il adoucira les cœurs, et par la pensée, il conjurera la Terre.
 
B-calendrier-maya-completDav  "2012 un nouveau paradigme"

Commenter cet article

MAWETE Makisosila 10/07/2012 14:06


Muntu, humain et muntu, l'homme : la faute de Nietsche


 


J'ai lu avec une immense gourmandise votre article. Je me permets de le diffuser à l'attention d'un plus grand nombre de lecteurs. J'en profite pour faire quelques précisions qui s'imposent à
tous.


Pour un Africains, la définition de l'homme pose un grave problème anthropologique à la conscience occidentale, qui considère que "l'homme est un animal pensant" Penser l'homme comme un
animal pensant, c'est penser, sans doute, l'homme comme un animal mangeant. Cette conception animalisante de l'homme l'a conduit à une tolérance intolérable de l'animalité sensée habitée chacun
de nous. or, telle n'est pas la réalité : l'Ooccidentale qui se déclare défenseur des droits de l'homme a aussi prévu la defense des droits des animaux. Heureusement, le cadre n'est pas le même,
et en conséquence, avc la Déclaration universelle des droits de l'homme, il s'est efforcé de ne pas être ni paraître un animal. En efeft, l'homme est doué de conscience, c'est-à-dire de la
lumière divine. L'homme est naturellement un illuminé qui ne devrait pas combattre son côté animal, qu'il n'a pas et qu'il n'a pas à avoir, il a a assumé sa mission d'intendant des biens de Dieu,
s'élévant ainsi à une dimension anthropologique plus élevé que celui qui lui conduit à justifier des comportements indignes de l'homme, tels que les guerres, le racisme, et toute série de
manquements à ses responsabilités face à la protection de son propre environnement.


En afrique, il n'ya pas pire que de traiter quelqu'un d'animal. L'animal est un animal et l'homme est un homme. La frontière entre l'homme et l'animal est symbolique et non biologique. L'homme, à
l'instar de l'animal, est un être qui mange pour vivre mais qui ne vit pas pour manger. On doit à Serge Latouche, cette pensée qui reflète concrètement la vision africaine du monde  :
"l'animal se nourrit de nourriture et l'homme se nourrit des symboles."


Le concept de Ntu, tête, qui est polysémique, démontre avec puissance ce qui différentie l'homme de l'animal : la conscience et la responsabilité. Cette conscience s'exerce dans la tension que
l'homme entretien entre l'esprit, qui le lie à Dieu, et l'âme, son âme, qui le lie aux autres hommes. 


Il est certain que, pour l'Africain, l'homme qu'il se sent est un humain, ce qui veut dire un être essentiellement bon. Cet être bon est de loin différent et dissemblable au Surhomme de Nietsche.
A ce propos, Ntu, la tête, l'humain, émanation divine, que vous soiuhaitez renaître de tous vos voeux, est celui que l'Afrique ancienne, philosophiquement, depuis l'Egypte pharaonique, a qualifié
de maât. L'humain est un être de sagesse dont la conscience pourchasse constamment les annérrations de notre civilisation actuelle faite de mensonges, des violences, des racismes, des préjugés
divers et d'indifférence. Concernant le Muntu, voici ce que Elima nous apprend :


" Dans Muntu nous avons MU qui veut dire l'origine, et NTU, qui veut dire la tête. MUNTU, dont le pluriel est BANTU, voudrait donc dire : qui vient de Celui qui est la cause, la source de tout.
C'est la filiation avec Celui Qui Est. Cette filiation requiert, de notre part, la reconnaissance de notre vraie identité. Ce processus de la reconnaissance est ce qu'on appelle le KIMUNTU " (1)


En fait, le Mu est l'Un, qui s'attache aussi à l'origine qu'à la présence, la conscience et la responsabilité qui fait de l'homme un être excellent  et exceptionnel au sein de la Création?

Dav 10/07/2012 22:49



Tout simplement merci



Crodjambot 07/11/2011 11:24



Voilà qui est dit.


 


Moi je me perds dans les accumulations de sagesses et le détachement sidéral, les envois d'amour et les canalisations. C'est toujours pareil pour moi, ça manque d'intelligence donc de vérité, ça
ne parle pas à mon cœur. Je crois que tout cela représente justement le jeu et le contre-jeu de l'ego, malgré que chacun s'en défende.


 


Je préfère cette pensée qui peu paraître trop simple... mais justement. Commencer par comprendre qu'on ne vit pas les évènements, mais que nous sommes vécus par eux. Que la souffrance ou la
sensation de contrôle font partie de cette pièce de théâtre. Que ces étapes on pour finalité un retour vers la vérité de soi. Et que toutes projections trop lointaines sont vaines, entre les fous
de l'amour qui s'imagine comprendre alors qu'ils sont en plein paradis artificiel méditatif, et ceux qui prônent l'abandon de toute pensée et de tout tout court.La vérité ne vient pas à nous par
des exercices ou des amputations forcés de notre expérience, nous venons à elle par un périple issu d'une science divine.


 


Je ne comprends pas ces gens qui parlent et enrobent leur propos d'une esthétique toute humaine. Moi je souffre de jour en jour de voir l'injustice. Je sais que j'ai à travailler pour comprendre.
Que rien n'est à jeter. Il faut tout prendre et tout transcender, tout changer en or. La voie est perfection.


 


Bonne journée David.



Dav 07/11/2011 18:12



Mille merci de ces bons mots je partage ce sentiment avec toi...Amitiés



Nous sommes sociaux !

Articles récents