Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


L'Humanité va bientôt découvrir sa raison d'être

Publié par Dav2012 sur 28 Mars 2011, 20:03pm

Catégories : #Spiritualité






Aujourd’hui, si nous observons dans le monde toutes ces tensions, c’est parce que l’humanité dans sa totalité va bientôt découvrir sa véritable raison d’être.

 

Initialisé il y a 14 milliards d’année, le processus évolutif de la Conscience amène celle-ci à éclore en nous. Ainsi, la Conscience a inventé la Vie pour que l’infini émerge dans le fini. C’est pourquoi, se rendre disponible à l’évolution Consciente est une nécessité pour chacun.

 

Toute civilisation n’est toujours que le reflet du désir et du vouloir collectif. Aujourd’hui, l’ère de l’avoir s’achève avec l’effondrement de plus en plus prévisible de l’économie mondiale. La planète n’est pas un « casino » où l’on spécule impunément…

 

En ces temps de mutation, dés lors que s’écroule l’économie mondiale, les aspirations des citoyens de cette planète seront légitimement portées vers le vrai sens qu’ils pourraient donner à la vie. La bonne nouvelle, c’est qu’une nouvelle civilisation Consciente et fraternelle est en train d’éclore ! Alors entre ces deux relations, laquelle est la causalité de l’autre ?

 

L’humanité se devait de faire cette expérience matérialiste, pour la simple raison qu’on ne peut rejeter que ce que l’on a préalablement expérimenté. Et c’est ainsi que se découvre la Vérité, en comprenant ce qui est faux. Ainsi s’ouvrir à l’éveil est devenu une priorité. Ceux qui resteraient trop attachés aux anciennes valeurs risqueraient de faire résistance à cette salutaire et inévitable émergence d’énergie spirituelle. D’ailleurs c’est déjà ce qui se passe maintenant avec tous les dysfonctionnements remarqués ici ou là !

 

Toute expérience a une utilité. En l’occurrence celle d’emmener l’humanité dans une impasse, celle que nous connaissons en ce moment… Et c’est la prise de conscience de cette voie sans issue qui attend notre présente civilisation. De profonds soubresauts vont complètement modifier notre façon de voir, jusqu’à l’éveil d’une nouvelle humanité totalement consciente et créative à partir de sa lumière intérieure.

 

Une prétendue civilisation qui s’érige sur des fondamentaux dédiés à l’intérêt personnel de quelques uns, ne peut décemment plus s’appeler humaine. Elle ne fait que sacraliser la surconsommation ou entretenir la spéculation et par là même s’éloigne de son devoir de protection des plus faibles… Alors, rien ne va plus ! Ou plutôt si ! Ça y est, les actionnaires capitalistes vont bientôt finir de jouer à la roulette !

 

Sur un plan individuel, la vie de la majorité des gens se passe dans la recherche d’une compensation à l’autre et dans la volition que les choses soient autrement. Et c’est bien la volonté qui fait souffrir. La souffrance de l’un ou l’autre impacte l’ensemble de la conscience collective. Une civilisation hautement consciente est la seule issue d’une voie sans issue de secours.

 

De par nos projections, nous sommes à chaque instant les créateurs du monde que nous percevons. De fait, l’ego collectif est un puzzle psychique et énergétique rassemblant des pièces individuelles dysfonctionnelles et schizophrènes. Les conditionnements se manifestent sur l’ego individuel, mais aussi sur l’ego de l’ensemble. De plus, ce dernier est manipulé par des textes juridiques fondés sur la peur de l’autre et de la différence, et qui vont ainsi le parer de tous les vices…

 

La violence et la haine font leurs lits dans les draps de la peur, mais celui qui fait souffrir l’autre est aussi en souffrance, car sinon pourquoi le ferait-il ?

 

La réplique à tout cela ne peut être qu’une réplique d’Amour. Et d’ailleurs dans ce cas, elle ne s’appelle même plus réplique ! Développons la compassion pour comprendre et protéger la Vie. Porter atteinte à la vie - même et surtout en pensée - est dangereux.

 

Ainsi l’exploitation, l’injustice sociale, l’oppression sont à traiter avec l’amour. Et utiliser l’amour comme un bouclier protecteur ne suffit pas, il convient activement de renvoyer l’Amour inconditionnel comme réponses aux conflits et aux souffrances… Notre civilisation, comme la chrysalide au moment de sa mutation subit sa « diarrhée » dysfonctionnelle, car l’ego collectif - cet égrégore négatif- est au plus mal…

 

Pourtant, il est lui-même l’auteur de ce mal-être en n’acceptant pas CE QUI EST… À chaque instant il peut pourtant accueillir CE QUI EST et ainsi trouver le chemin de la paix, au lieu de se laisser emporter par la colère de sa révolte ou la tristesse de son refus, dont il se rend prisonnier lui-même.

 

Si jamais l’on cherche une cause à cette décadence, alors le sens de l’éducation est à explorer. Nos sociétés nous dispensent une prétendue éducation qui n’a rien à voir avec ce que ce mot implique réellement.

 

L’éducation devrait nous conduire à comprendre le processus de la vie. De tout temps les philosophes ont tentés de trouver le sens de la vie à travers une vérité ultime, en vain. Or, la pseudo-éducation prodiguée par notre civilisation de surconsommation n’a pas pour but de nous éduquer. Son seul objet est celui de favoriser le devenir, l’ambition, la possession, la compétition, l’exploitation de ses semblables. Elle n’offre comme point de mire que l’arrogance de l’arriviste revendiquant ses privilèges, ses intérêts et son exclusivité !

 

Tout cela en fait pour finir à l’opposé de toute éthique. Cette éducation là, n’est pas intelligente. Elle ne nous apprend pas à découvrir la beauté de la vie, celle de la fleur qui se donne inconditionnellement. Cette éducation là, avec le devenir et le paraitre, crée la peur…

 

La peur de perdre ce à quoi on s’est attaché, la peur de perdre ses possessions, celles qui nous font exister. Et c’est bien la peur qui est à l’origine de l’ego et des conflits internes et externes, dans l’homme et dans la civilisation qui le conditionne, comme dans sa confusion et dans son asservissement à un ordre social en décadence. Tout comme dans son inclinaison à se fabriquer des apparences...

 

Qu’est-ce que l’apparence ? Si ce n’est la mise en scène des idées de la personne ! Et qu’est-ce que l’idéal qui organise notre fuite du moment présent ? Quand le moi idéal s’oppose avec le moi malheureux cela donne nécessairement un conflit. Nous sommes bien les créateurs de notre malheur ou de notre bonheur. Avec ce choix du refus ou de l’acceptation, c’est bien la seule façon que nous ayons de manifester notre libre arbitre, car dans tous les autres cas, celui-ci est totalement illusoire…

 

La peur est issue de l’ignorance de notre nature profonde et elle crée en nous un « contrôleur mental » qui ne sait pas lâcher-prise ! En fait, toute cette confusion, toute cette souffrance à la surface de la planète, est due à ce que l’homme n’a pas été éduqué pour se connaitre lui-même. Ici, les religions et les traditions se sont enfermées dans l’idée de transmettre un enseignement. Un enseignement destiné à se relier à la liberté ne peut être une idée ou une image, car l’idée ou l’image d’une chose ne sont pas la chose !

 

Même la psychologie (qui croit à l’ego), enferme l’individu dans une définition réduite à la seule expression de ses besoins. L’éducation devrait libérer l’individu de la peur et lui donner les clés de la Vie pour qu’il existe au travers de sa propre liberté, bien au-delà de la pensée. Et alors, où est le « JE » lorsqu’on cesse de penser à soi, dans un lâcher-prise permanent ?

 

Aujourd’hui, aucune solution aux problèmes du monde ne peut être donnée par la pensée. La pensée est la toile qui tisse les idéologies, qu’elles soient capitalistes, communistes ou religieuses, et la pensée nait quand l’esprit individuel s’oppose au courant de Vie. Si chacun lutte pour son propre compte, avec une vision fragmentaire et limitée à soi-même, en revendiquant son importance par rapport à l’ensemble, il est assurément légitime dans ces conditions que l’ensemble soit aussi confusionnel et conflictuel. Si chacun lutte pour sortir du lot et posséder une situation de pouvoir ou de confort, c’est pour surmonter la peur. La peur originelle de ne pas exister.

 

Et c’est pour cela que l’ego se créé pour combler ce vide qui pourtant est un tout, qui pourtant est nous. Car comme l’espace, cette vacuité au fond de notre intériorité contient la totalité. Et en se créant, l’ego ira d’une compensation à l’autre, jusqu’à se rendre compte qu’il est factice. Le mouvement de Vie fera se reconnaitre l’être en lui. Être ce que l’on perçoit, voilà la clé.

 

Aujourd’hui, nous devons créer une civilisation où la peur serait éradiquée dans l’individu, c’est la condition de la Paix individuelle et collective. Mais être sans peur reste un idéal et l’idéal se résume à ce qui devrait être, donc une fuite de CE QUI EST. L’idéal d’être sans désir est une aussi une répression. Car ce désir que nous devons comprendre, c’est l’énergie de Vie qui retourne à sa Source pour se reconnaitre et se retrouver dans ce mouvement vers la vérité. Et cette énergie c’est la Conscience Universelle.

 

Alors la raison d’être individuelle et la raison d’être Universelle s’alignent dans l’évidence de la justesse de nos énergies vitales.

 

En effet, le « salut » ne peut venir que de la capacité de chacun à écouter son être intérieur, qui comme une « planche » le relie à l’universalité de l’humanité. Dés lors qu’il y a quête de sécurité dans l’esprit humain, il y a peur, donc création de l’ego à travers ses schémas psychologiques et ses mécanicités réactives…

 

Quant je dis sécurité, cela englobe également toute forme de valorisation et d’approbation, même spirituelle... Quand par exemple (et celui-ci est évidement transposable) on existe pour combler sa peur originelle en quémandant inconsciemment la gratification ou la reconnaissance de ses supérieurs professionnels, on vit dans la peur ! Et un esprit vivant dans la peur ne peut véritablement pas connaître le sens de la vie qui se meut en lui, car pour cela il lui faudrait être un esprit vivant dans l’innocence de l’amour.

 

Car l’amour nait de la confiance, et la confiance nait de la sécurité, c’est-à-dire de l’absence de peur. Et sur ces bases, alors peut survenir l’abandon puis la Divine fusion…

 

Nos sociétés sont donc fondées sur la peur et en conséquence elles s’opposent à la Vie. Mais cette opposition ne peut contenir la Vie trop longtemps. C’est pourquoi l’évolution du processus de manifestation de la Conscience Universelle exige notre pleine disponibilité intérieure. Et cette disponibilité se doit d’être participative. C’est ainsi que chacun prend part au processus évolutif universel.

 

D’ailleurs – que nous en soyons conscient ou non – nous sommes déjà tous des instruments de celui-ci…

Pour celui qui souffre, la perte consciente de tout « espoir d’espoir » est un don vers l’ouverture à sa vraie nature. Au contact de cette souffrance de perte d’espérance, nous percevons alors notre vacuité vidée d’espoir et donc de devenir. Cela entraine l’abdication voire la capitulation de l’ego. En fait la reddition de celui qui en nous est en devenir, en quête… Et c’est le chercheur lui-même qui se prive alors de liberté, avec la projection de ses attentes sur sa faculté de percevoir.

 

La liberté ne peut pas être intentionnelle, pourtant c’est dans la liberté que l’intention prend toute sa force créative… Oui l’éveil peut guérir l’individu, oui l’éveil peut guérir notre civilisation.

 

Mais pourtant Divine Attitude ne veut rien changer dans ce monde parfait. Car chacun vit le destin qu’il s’est construit en expérimentant la vie au travers de ses réactions et des chaînes de causes à effets qu’il a tissé en interaction totale avec ses semblables.

 

Et la Vie donne à chacun ce qu’il a besoin. Vouloir, c’est refuser ce qui est. La sagesse nous enseigne que le changement ne se produit que dans l’acceptation. Mais accepter en accueillant tous les objets de perception qui nous traversent (situations extérieures et états intérieurs) ne veut surtout pas dire baisser les bras et ne rien faire en attendant un futur plus lumineux…

 

L’action désintéressée est la voie de l’action. Encore faut-il la virginiser de ses intentions cachées, pour avoir la liberté de dénoncer ce qui n’est pas éthique dans la liberté de l’instrument.

 

Le futur de la Conscience se construit avec nous et en nous, ici et maintenant, instant après instant !

C’est pourquoi l'association Divine Attitude souhaite simplement partager en rendant accessible la pédagogie de l’éveil au travers de la connaissance de soi. C’est l’amour de transmettre qui nous pousse à rendre disponible des techniques issues de la diversité qui peuvent libérer l’individu de ses projections inconscientes auxquelles il s’identifie. Et c’est bien cette seule impulsion universelle qui nous anime, sans aucune autre intention ! La diversité est une énergie qui ne se déploie que dans le partage.

 

Et c’est aujourd’hui notre joie que de faire en sorte que cette force émanant de la multiplicité des approches spirituelles soit au service de Tous dans la vie citoyenne. Ce n’est qu’en étant représenté par un courant commun que la diversité aura droit de citer dans la cité.

 

Justement, le Soi, c’est la Vie qui se regarde avec les yeux de l’ensemble, et non pas avec les yeux d’une des parties ! L’élan spirituel que chaque tendance porte en elle doit maintenant s’exprimer au grand jour.

La liberté spirituelle de toutes les minorités doit être préservée, c’est justement le rôle de l’un de nos partenaires, que Divine Attitude soutiendra sans réserve.

 

Ensuite, pour garantir celle-ci, il faut la faire vivre au-delà des centres ou des cabinets des uns ou des autres. L’expression de cette liberté sera donc la garantie de la diversité, toujours nécessaire, tant la multiplicité est au service de chacun. Et pour qu’elle s’exprime dans une voix commune à toutes les voies, créons un vrai mouvement qui enfin aura la liberté de porter la Conscience dans tous les aspects de la Vie, jusque sur la place publique.

 

L’ensemble est un lien protecteur pour faire s’épanouir la multiplicité des différences, car pour retrouver et reconnaître notre vraie nature tous les chemins sont les bienvenus.

 

Aujourd’hui (comme il y a quelques décennies pour l’écologie), le temps est venu pour la spiritualité de se vivre au grand jour et de devenir une force de proposition.

 

C’est en accomplissant cela, que nous nous rendons véritablement disponible à la Conscience. Pour accomplir cela, il nous faudra être unis et faire preuve de pédagogie tant les intolérances sont grandes.

Plus la Conscience va descendre dans la matière, plus nous constaterons des oppositions car le rapport de force augmentera en proportion. Alors, nous n’aurons que l’amour à offrir en partage, puisque nous ne sommes que l’expression de nous-mêmes.


Brubo Berthelot "divine attitude"

Dav   "2012 un nouveau paradigme"

Commenter cet article

Lunesoleil 30/03/2011 00:03



bonsoir


Nous sommes nombreux à oeuvrer dans le même sens , à nous élever aussi spirituellement et c'est cette nouvelle impulsion qui donne le désir créateur de détruire l'ancien pour incorporer le
nouveau. Nous sommes tous de co-créateurs , voir la révolte du peuple au proche orient , ici en france nous sommes prisonniers de notre confort matérialiste . Les choses avancent progressivement
à échéance .... merci pour ce partage ....



Nina* 29/03/2011 12:11



je joint des parole , pour vous exprimer ce que je ressent en mon coeur, quoi qu'il se passe ou c'est passé sur notre divine planéte bleu que j'aime infiniment , si il ne reste qu'un être vivant
ici et maintenant ici en 3D et dans toute les multidimention je suis celle là !!!!


je prie de tout mon être pour que soit sauvegardée notre planéte et vtout le cosmos, et remplir et faire rayonner d'amour inconditionnel chaque Atomes Végetal Minéral, Humains, Anges,
Archanges,Shérubins, louer soit l'éternel IL  un EN TOUT EN TOUS ?


je vous aime infiniment FRATERNELLEMENT Nina*



valérie 29/03/2011 11:00



C'est pour cela que je n'ai pas peur.


Ce moment ou l'expérience se termine est arrivée et la conscience s'ouvre enfin à nous.


Regretter que ce monde disparaisse ? Mais pourquoi ? Voir encore ces images d'oiseaux mazoutés, de vies brisées, de notre planète violée jour après jour ?


Comme je suis heureuse que ce cycle arrive à sa fin. Ce sera mieux maintenant. Ca l'est déjà pour moi, dans ce que je vis et ressens....Alors lâchons prise, ne regrettons rien et élevons notre
conscience individuelle dans la joie et la confiance, pas dans la peur et le regret...


Bonne journée à tous.


Les énergies sont dantesques depuis dimanche, mon corps est épuisé mais le reste est totalement connecté, lol !


Que du bonheuuuuur !!!



Dav2012 29/03/2011 12:26



Merci Valérie! tes commentaires sont un vrai bonheur, il donne l'énergie d'avancer à beaucoup...



rose 29/03/2011 05:49



bonjour


en résumé, il n'y a rien d'autre que DIEU.


vivre de l'éssentiel pour faire fonctionner son corps pour pouvoir tout simplement prier.


a+



Dav2012 29/03/2011 07:08



Bonjour! selon moi chacun a droit à l'abondance, tout dépend commment elle est utilisée...



after 28/03/2011 22:44



A quand j'espere que nous serons de cette generation , moi et ma femme n'avons qu'un souhait vivre de l'essentiel, presque comme les castors qui crée des ecosysteme pour survivre ;)



Nous sommes sociaux !

Articles récents