Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


l’impact d'une guerre avec la Russie serait catastrophique sur l’approvisionnement énergétique de l’UE

Publié par David Jarry - Webmaster sur 3 Mars 2014, 13:17pm

Catégories : #Société

l’impact sur l’approvisionnement énergétique de l’UE si les situations venaient à se tendre ? Quels pays sont les plus dépendants de l’énergie russe ?

L’impact serait énorme, et pour certains pays insoutenable. La Russie exporte la majeure partie de son gaz et de son pétrole vers l’ouest. L’Union européenne et les pays européens sont ses premiers clients au niveau des matières premières énergétiques.

Si l’on rajoute la partie technologique de ce volet énergétique, énormément de pays européens sont équipés de centrales nucléaires russes, ont des contrats d’approvisionnement avec la Russie pour l’uranium ; Atomener-goprom l’entreprise russe de construction de centrales nucléaires, opère en République-Tchèque, en Slovaquie…  Cette société a aussi passé des contrats de fourniture d’uranium avec Areva, pour alimenter des centrales au Royaume-Uni.

L’Allemagne est le pays le plus dépendant à la Russie. Elle s’est construite depuis les années 1990 comme le hub énergétique de la Russie en Europe. Le siège de Gazprom Europe est en Allemagne et le pays est le premier client en export-pétrole de la Russie. L’Allemagne, au tout premier chef, serait le pays d’Europe le plus affecté. Mais tous les pays qui se situent entre elle et la Russie, c’est-à-dire toute l’Europe centrale et orientale, sont aussi extrêmement dépendants. Ces pays, comme la Pologne, la Slovaquie ou la République tchèque avaient déjà extrêmement souffert lors des guerres gazières entre la Russie et l’Ukraine en 2006-2008.

La Russie a aussi diversifié ses voies d’approvisionnement vers l’Europe, en construisant le gazoduc North Stream et actuellement le gazoduc South Stream, ce qui veut dire que des pays qui étaient peu dépendants de la Russie le deviennent de plus en plus. Pour la France, par exemple, on est passé de 12% à 15% d’approvisionnement gazier russe en 5 ans. Ce n’est pas énorme, mais on voit que la Russie renforce son poids dans les relations.

Pour l’Union, une rupture des relations aurait donc un impact majeur – ce qui accrédite l’idée que cela ne se produira pas – et cet impact serait vraiment dramatique pour l’Allemagne et l’Europe orientale.

La relation énergétique entre Européens et Russes date maintenant d’il y a plus de 30 ans, avec les accords de 1981 prévoyant des livraisons de gaz soviétique à des Etats de la CEE. Ces accords ont résisté à toutes les crises, notamment à la colère de l’administration Reagan, dès leur mise en place. Peut-on envisager une rupture diplomatique qui ne toucherait pas au sujet énergique, trop sensible pour les deux parties ?

Les deux volets sont interconnectés. La Russie fournit de l’énergie à des tarifs préférentiels en fonction des relations qu’elle entretient avec les pays. Elle fournit très peu à court marché, mais plutôt à long marché, avec des facilités pour des pays qui lui sont proches, comme l’Allemagne. Si demain elle décide de vendre à court marché, on n’aura pas une rupture des relations énergétiques, mais l’impact sera tout de même très important. Ça a été parfaitement compris par Vladimir Poutine dès son arrivée au pouvoir, et c’est l’un des éléments de son « arme diplomatique gazière ».

Et ça ne s’entend pas que dans l’énergie. La Russie est un champion des matières premières toute catégorie : métaux rares ou stratégiques – la Russie est l’un des premiers fournisseurs de titane d’Airbus – ou matières premières agricoles, comme le blé. Pour toutes les industries agro-alimentaires européennes qui vont se fournir en Russie, il peut y avoir un problème.

Tout ce système d’exportation de matières premières est tenu de manière plus ou moins directe par le Kremlin. VSMPO-Avisma, le producteur de titane, appartient ainsi aux deux-tiers à l’Etat russe.


Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/crise-ukrainienne-que-couterait-vraiment-clash-russieeurope-nicolas-mazzucchi-998400.html#poLud4BXop2s7A18.99

 

L’impact serait énorme, et pour certains pays impensable

 

 

La Russie exporte la presque totalité des besoins en gaz à l’ouest. L’Union européenne est le premier importateur de matières premières énergétiques.

 

En outre la plupart des pays de l'Europe disposent de centrales nucléaires russes, dont l'approvisionnement en uranium est exclusivement russe.

 

L’Allemagne étant le pays qui dépend le plus de la Russie avec un contrat sur le pétrole serait le pays le plus touché avec en suivant toute l’Europe centrale et orientale, tout aussi dépendante.

Avec la mise en place des gazoducs North Stream et South Stream, la plupart des pays sont devenus dépendants de la Russie.

la France quant à elle, importe 15% de ses besoins gazier sur 5 ans.

 

Une guerre avec rupture des relations serait vraiment dramatique pour l’Allemagne et l’Europe orientale.

La Russie est aussi leader des matières premières en métaux rares (le titane d’Airbus ,le blé...)

Le Kremlin est le détenteur exclusif des importations: le plus important est VSMPO-Avisma producteur de titane

 

David Jarry ©2014

Le nouveau Paradigme

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

slyce01 11/03/2014 15:51


Je rapelle juste que si il y a une guerre avec la Russie on est foutu .Ils ont 20 millions de soldats et nous on en a combien déjà ... ? 200 000 tout au plus ? Sans compter leur milliers de
chars, d'avions, leur flotte et leur armement nucléaire .Ils envahiront l'europe avant qu'on ai eu le temps de dire ouf et bah bon l'économie française ça sert à rien d'en parler à ce stade là
lol ^^'

shaman 06/03/2014 10:44


Biensur,la France a ete aidée lorsqu'elle a été occupée par l'Allemagne ! On ne peux changer le passé,mais on peut changer nos lendemains!!! Tant que nous vivrons dans le passé,rien ne changera!
Si tous les humains prenaient la decision de ne plus  courber le dos,devant  des etres qui eux, se serrent la main lorsqu'ils se rencontrent et rient bien de la manipulation qu'ils
exercent, le monde serait autre. La paix, c'est a nous de la créer, en refusant de cautionner tout ce qui est la Mort!!! Une seule mort, dans une guerre et une mort de trop!

Caroline.D 05/03/2014 15:35


Oui enfin, même si je ne souhaite pas la guerre, il est évident que si Poutine continue à prendre les territoires comme il l'entend pour sien, que c'est normal que la France aide ces pays
occupés. Imaginez que personne n'ai voulu aider la France quand elle était occupée par l'Allemagne pendant la seconde guerre mondiale... On ne dirait plus vite la Liberté Egalité Fraternité mais
vive la Dictature, les Tabous, les Privations, le Dénigrement, et la Mort. Alors la guerre n'est peut être pas la réponse à donner. Je crois qu'il y a la fermeture des frontières (pour tous les
russes qui essayent de se barrer de la russie ça va être dur et les pouponnières surchargées), les taxes, et il doit bien exister d'autres trucs je suppose.

shaman 05/03/2014 00:19


Personne dans le peuple ne veux la guerre!!! Assez de morts,assez !!!  Nous avons le pouvoir de dire NON!!! Les gouvernants n'ont le pouvoir que celui qu'on veut bien leur conceder. Sans le
peuple,ils ne sont plus rien. Nous cautionnons toutes leurs  ingérences .Prenons une fois pour toute,la decision de ne plus alimenter ce système. Sans violence, une  France endormie ne
serait-ce que deux jours , les ferait réfléchir.

Yann 04/03/2014 09:31


Un commentaire intelligent, c'est celui de Martine. Les USA sont quasi ruinés par des années de conflit en Irak et en Afghanistan, et la Russie veut reconstruire l'ancien empire selon une
conception archaique des rapports bipolaires alors que le monde a évolué depuis. L'Europe a tout à y gagner à se rassembler pour de bon. Poutine est et a toujours été du côté des tirans. Une
chose le révulse : la démocratie et son corollaire : la liberté. On ne peut pas rester comme des poltrons entre le marteau et l'enclume. Doit on encore fermer les yeux comme en aout 68 ? Doit-on
laisser faire un "printemps de Kiev" ?

ummite 04/03/2014 08:21


cela va trop mal en europe et aux usa pour louper une occasion pareille de déclencher la 3ieme guerre mondiale .


quand les financs vont mal et que les populations donnent des signes d'inquiétudes , ils se réunissent ( les décideurs financiers ) afin de se mettre d'accord pour la date , l'endroit , et les
moyens de tout faire sauter afin de garder la main sur leurs cheptels .

martine 04/03/2014 01:14


Entre son allégeance aux USA et sa dépendance vis à vis de la Russie, l'Europe est coincée. Se serait bien si la France et l'Allemagne se décidaient enfin à libérer l'Europe de ses chaînes !


Ca pourrait être aussi l'occasion de développer les énergies renouvelables et pour quoi pas l'énergie libre ?  dont la libération est programmée par les Anonymous le 21 mars,  voir
projet prometheus : http://www.youtube.com/watch?v=aJDxSbn8fh8&feature=player_embedded#t=6



Martine

gwendal 04/03/2014 00:50


Je suggère à la Russie de donner un apperçu d'une pénurie de gaz, titane, et blé à l'ensemble de l'europe (et de pétrole à l'allemagne) ...pendant 3 ou 4 semaines, par exemple... ...Pas trop vite ...disons dans 48H


Je suis sur que ça calmera les va-en-guerre...


Quand à l'ouest de l'Ukraine, ça devrait déjà être fait ...ainsi que la demande de remboursement de toutes les
aides que l'Ukraine a reçu des Russes depuis...5 ans...

Caroline.D 03/03/2014 23:39


Non mais je crois que vous avez trop regardé Candy quand vous étiez petits. A l'heure actuelle c'est le conseil de l'U.E qui décide pour chaque pays Européen.


Alors voilà le Français lambda ne veut pas de la guerre. Mais le conseil de l'U.E décide dans son coin. S'il décide la guerre, le Président Français dira qu'il a beaucoup discuté avec ses
confrères européens (Merkel et autres) et qu'ils ont décidé de riposter. Et là avec un long discour bien appuyé et grave, le Président Français dira qu'on est officiellement en guerre et avec
quelles dispositions martiales...

christian 03/03/2014 19:41


la France ne doit pas prendre des sanctions contre la Russie ,mais avec notre gourvernement de OUF nous avons du soucis a se faire

christian 03/03/2014 18:01


Nous achetons pas mal de gaz en Algérie qui nous le vend assez cher,mais si l Allemagne n est plus fournie,qui est la tête de l Europe la France elle ira au chaos,faut pas se faire des idées...

bedoine 03/03/2014 16:20


bien fait ça nous serait renvoyé a la face que de nous apprendre a nous occuper de nos affaires sans aller faire ingerences ailleurs systematiquement: suffisamment de problemes grace a nos
delinquants de politiques chez nous !

Yann 03/03/2014 14:39


La menace économiques est valable dans les deux sens : Pas d'approvisionnement en gaz = pas de rentrée d'argent, et dieu sait que l'argent est le nerf de la guerre. La Russie dépend tout autant
de la perfusion monétaire européenne pour vivre.

folio 03/03/2014 13:54


simple nous ne voulons pas de guerres, c'est fini, que ceux qui font tout pour un conflit partent sur une autre planete a l'age de pierre pour qu'ils recommencent sur des siecles et des siecles
leur education.....

Nous sommes sociaux !

Articles récents