Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La Californie vit sa saison la plus sèche depuis 500 ans… et ferme curieusement les yeux sur l'ampleur du problème

Publié par David Jarry - Webmaster sur 31 Janvier 2014, 13:18pm

Catégories : #Climat

Le gouverneur a déclaré l'état d'urgence et a demandé aux 38 millions de Californiens de diminuer leur consommation d'eau de 20%.

Incendie en Californie.

Incendie en Californie.  Crédit Reuters

 

Le contraste est saisissant. Aux Etats-Unis, entre la cote ouest et la cote est, les différences de températures sont colossales. Il y a encore quelques jours, le nord-est du pays a été frappé par une violente tempête de neige. Dans toute cette région, les températures ressenties ont atteint des records, allant parfois jusqu'à - 50 °C. A l'inverse, de l'autre côté du pays, la Californie est actuellement en proie à l'une des pires sécheresses de son histoire. Les températures sont telles que selon The Daily Beast, les ours ne peuvent pas hiberner, les incendies de forêts se multiplient et les villes vont se trouver prochainement en manque d'eau. Une situation calamiteuse alors même que la saison des pluies est censée avoir commencé.

A cause de cette sécheresse, le gouverneur de la Californie a récemment décrété l'état d'urgence. Jerry Brown avait alors demandé aux habitants de l'Etat de diminuer leur consommation d'eau d'au moins 20%. "On ne peut pas faire en sorte qu'il pleuve, mais nous pouvons être bien mieux préparés pour faire face aux terribles conséquences que la sécheresse en Californie peut entraîner, dont une diminution drastique de l'eau disponible pour nos fermiers et nos communautés, et un risque accru d'incendies dans les zones rurales et urbaines" déclarait-il.

 

 

Le gouverneur évoquait aussi la possibilité que cette sécheresse soit "la pire enregistrée depuis environ 100 ans que les données sont conservées". L'Etat souffre de son troisième hiver sec consécutif et le niveau de ses réservoirs d'eau est à un plus bas. A en croire The Daily Beast, le manteau neigeux des montagnes de la Sierra Nevada, grande ressource en eau pour la Californie, est 13% plus faible que la normale. Mais ce n'est pas tout, et c'est peut-être cela le plus terrifiant, les prévisions pour la suite de la saison sont tout aussi alarmistes. Selon les météorologues, la sécheresse devrait se poursuivre et même s'intensifier après le mois d'avril, fin de la supposée période des pluies. 

"Les saisons des pluies 2012 et 2013 avaient été particulièrement sèches dans tout l'Etat" explique le département des ressources en eau californien dans son dernier relevé sur la sécheresse. "La saison 2014, qui a débuté le 1er octobre, part sur les mêmes bases. Les précipitations dans certaines zones de l'Etat s'approchent de l'année la plus sèche jamais enregistrée", ajoute-t-il. Inquiétant quand on sait que la moitié des précipitations de la Californie tombe en général en décembre, janvier et février.

 

 

Selon le San Jose Mercury News, cette sécheresse est causée par la présence depuis 13 mois d'une importante crête barométrique au large de la Californie. Et rien n'y fait, malgré les différentes tempêtes, elle n'a pas baissé de volume et continuer d'amener de l'air doux sur l'Etat. Ce qui fait dire à B. Lynn Ingram, climatologue et professeur à l'Université de Berkeley que "cette année pourrait être la plus sèche depuis 500 ans".

En supposant que cette sécheresse continue, elle risque d'avoir, selon The Daily Beast, des conséquences énormes.

  • Les agriculteurs vont appauvrir les nappes phréatiques en pompant l'eau pour continuer à produire. 
  • Certaines villes vont très prochainement manquer d'eau. Ainsi, selon la chaîne de télévision ABC, la petite commune de Willits à Mendocino ne dispose par exemple de ressources en eau que pour 100 jours.
  • Les feux de forêt pourraient se multiplier et devenir encore plus grave que celui qui a touché le parc Yosemite l'an dernier. Pour rappel, cet incendie est le troisième plus grand feu ayant touché la Californie. 
  • Certaines rivières seront complètement asséchées et donc ne plus avoir de poissons. 
  • La pollution atmosphérique deviendra de plus en plus un problème alors même que la vallée de San Joaquin a été frappée par la plus importante pollution saisonnière de son histoire.
  • Il faut ajouter à cela tous les problèmes politiques qui en découlent et notamment celui de la gestion de l'eau. Car la gestion des ressources en eau est un enjeu majeur pour la Californie. 

Mais cette sécheresse a déjà des conséquences sur la région. En effet, chose insolite, selon le San Francisco Gate, la situation est telle que les ours, normalement en hibernation à cette période de l'année, errent dans les montagnes à la recherche de nourriture. Problème : les touristes à vélo, plutôt que sur des skis, se retrouvent régulièrement nez à nez avec ces animaux.

 

http://www.atlantico.fr/

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

gwendal 01/02/2014 02:25


On dirait que la nature veut donner un message aux étasuniens, en passant les conditions climatiques
courantes (dans chaque zone des Usa) à l'extrème . Mais , je crains fort que le message dure aussi longtemps qu'il n'aura pas été compris ...ce qui peut prendre du temps avec ses enfants
égocentriques que sont les ricains (combien de planètes comme la terre il faudrait pour que le monde
vive comme eux, déjà)...

ummite 31/01/2014 14:41


depuis 800 ans ?


depuis quand la californie est habitée par la race blanche ? ils avaient déjà dressés les graphiques météorologiques ?

Nous sommes sociaux !

Articles récents