Actuellement, une différence de fréquences peut exister dans une relation de couple, de travail ou dans un lieu quelconque.

 

Avec les dernières accélérations (pour rappel : la fin du Calendrier Maya de 3D est le 28 octobre 2011), l’humanité, la faune, la flore, la planète Terre elle-même (qui est la forme conscience nous hébergeant) montent en fréquence.

Cela se répercute sur le plan individuel, dans la vie quotidienne. Ainsi peut survenir une véritable distorsion de fréquencessi, par exemple, dans un couple (ou dans une relation ), l’un des conjoints (ou amis) ne suit pas le même chemin évolutif vers l’éveil, la connaissance, la liberté, l’indépendance, et la créativité.On estime qu’une masse critique de conscience de 15% suffit pour générer un changement global, un saut quantiquetel qu’il fut annoncé par les Mayas, par Teilhard de Chardin ou, plus récemment, par Kenneth Ring, qui parle de chamanisation planétaire, laquelle est en cours… maintenant. Ce saut quantique est d’une importance équivalente au changement » cro-magnon – homo-sapiens « .

 

1% de masse (de personnes) éveillée suffit à provoquer le saut quantique annoncé.

 

Le saut quantique concerne également le voyage interdimensionnel et tous les aspects de la multidimensionnalité, décrits ailleurs.Une accélération s’est produite autour du solstice d’hiver 2004 (21 décembre 2004). L’année 2005 fut celle du chaos, de la destruction (le tsunami de Noël 2004, les cyclones, les tremblements de terre, les feux de forêt, etc.), de la révélation de bien des choses cachées, du début du basculement des dominos au niveau des pouvoirs, des » systèmes de contrôle » divers, des médias manipulateurs et criminels. Ces systèmes ne savent plus que faire pour maintenir leur pouvoir sur la masse encore (mais volontairement, par fainéantise intellectuelle) endormie, mais qui s’éveille progressivement et qui, toujours progressivement, commence à réclamer (ou plutôt à imposer) son pouvoir individuel.

 

Le premier grand tournant s’est produit pendant la première quinzaine d’août 2008 (au moment des jeux olympiques et de la courte guerre en Géorgie), suivi par l’élection américaine de novembre. Le basculement positif, sans retour en arrière possible, à l’équinoxe de printemps 2009, pendant le 6ème jour de l’inframonde galactique.

 

Les nouvelles générations ont, à la naissance, une fréquence supérieure à celle des couches âgées, qui disparaissent au fil du temps. C’est ce qui explique, entre autres, le malaise actuel des jeunes face aux vieux systèmes.

 

 

 

 

 

Sur le plan individuel, le mal-être occasionnel ou devenu permanent provient d’une différence de fréquences dans les relations, différence engendrant, d’une part, une incompréhension totale et, d’autre part, une différence manifeste dans le plan de vie. La personne ayant une fréquence élevée cherchera un sens à sa vie alors que la personne ayant une fréquence relativement basse aura tendance à opérer une fuite en avant, cherchant refuge dans l’action physique, la manipulation émotionnelle de personnes plus sensibles, et le matérialisme pur et dur (la folie de l’argent, tant dans le sens de l’accumulation de biens divers que dans la peur de perdre ou du manque, car ce sont les deux faces d’une même pièce : l’expression de l’ego).

 

La personne fonctionnant dans une basse gamme de fréquences utilisera le vieux modèle » 19ème siècle » consistant en » problème – solution « , alors que la personne vivant sur une haute gamme de fréquences cherchera sa » voie personnelle « , la voie de l’âme, le sens spirituel de sa venue sur terre. La première ne comprendra rien au nouveau paradigme. La première sera » victime des événements » alors que la seconde pensera » je crée ma réalité, je suis responsable de la maîtrise de mes pensées » (les pensées et l’émotion créent la réalité individuelle).

 

Low Frequency Person=LFP=Personne en basse fréquence
High Frequency Person=HFP=Personne en haute fréquence

 

Ces deux personnes ne parlent pas la même langue, ou, plutôt, la signification des mots varie. Les échanges interpersonnels deviennent insignifiants, voire impossibles, réduits à néant. HFP ne se sent ni soutenu ni compris par LFP, qui pense que HFP fuit la » réalité » de la » vie qui est un dur combat « . Cela se produit sur tous les plans : professionnel, relationnel, familial, et dans les relations de couple.

 

La fréquence n’est pas une expression abstraite mais l’état vibratoire de la matière, laquelle n’est constituée que de vide. La » matière » n’est qu’information électronique, une superposition de formes – consciences (d’où l’absurdité, entre autres, qui consiste à séparer le » virtuel » du » réel « ). Toute » réalité » se crée par la projection individuelle de la pensée (ou plus précisément : de l’espace entre les pensées) de l’observateur. Chaque » réalité » (y compris un meuble, un ordinateur, une relation, l’environnement, etc.) est une extension de la propre conscience, de la stimulation du champ de résonance quantique, ou du champ de torsion, par l’observateur.

 

 

Cela fonctionne par attraction électromagnétique (les relations, l’environnement, les » choses « ) et surtout par le champ de torsion. Il y a distorsion de fréquences quand les deux systèmes ne sont plus en corrélation, ou sur le point de ne plus l’être. L’un s’attache à un système de pensées révolu et faux, alors que l’autre est en train de basculer totalement dans l’autre sens. HFP a évolué alors que LFP n’a pas grandi du tout (par choix volontaire de l’ignorance, par fainéantise, par une fuite dans les » habitudes « ), ou trop lentement. Cela ne concerne pas que les relations de couple mais aussi les relations de travail ou avec les » systèmes de contrôle « , les » pouvoirs » etc.

 

Sur le plan neurologique, LFP utilise et renforce à chaque répétition d’habitudes, de dépendances, d’addictions, les mêmes trajets neuronaux, qui ne se développent pas et s’atrophient de plus en plus vite. Par addictions, j’entends les dépendances telles que : même comportement, même travail, mêmes relations, ou des dépendances plus » classiques » comme l’alcool, les médicaments (anxiolytiques ou autres médicaments, quels qu’ils soient), la drogue (légère ou dure), le tabagisme, le jeu, l’excès de sport, les excès sexuels, Internet, la télévision, l’obsession du négativisme ou d’un » système de croyances » (religion, philosophie, politique,…), etc. Pendant ce temps, HFP, par son ouverture d’esprit, par sa curiosité pour les grands sujets existentiels (la vie, la mort, les anges, la vie extra-terrestre, la télépathie, la » voie personnelle « , la créativité, l’indépendance,…), développe son réseau neuronal.

 

Le cerveau capte 400 milliards de bits d’information par seconde mais n’en traite que 2000 bits par seconde, en fonction de son conditionnement (et de son auto conditionnement volontaire) antérieur, c’est-à-dire une infime partie de la réalité. Là où LFP verra son cerveau se » normaliser « , s’atrophier, et capter de moins en moins d’informations, HFP verra les capacités de son cerveau progresser de façon exponentielle et ainsi capter une partie de plus en plus grande de la » réalité étendue » (et de la » réalité » elle-même ! « ).

 

Plus HFP s’élève, moins il supporte LFP, et réciproquement. HFP développe sa connaissance, son indépendance, sa créativité individuelle, ses contacts (par attraction électromagnétique) multiples, souvent au niveau planétaire (ces contacts passent souvent, au moins temporairement, par Internet), alors que LFP restera dans les dialogues artificiels et superficiels, matérialistes (du genre : prix dans les magasins, nourriture, disputes ou commérages avec les collègues, habitudes, répétitions, discussions interminables sur l’actualité politique, obsession de la compétition sportive, etc.). Cela génère des problèmes émotionnels mais aussi des malaises physiques, entre les deux, généralement au niveau du cœur (pour HFP) et au niveau du système digestif (pour LFP) : l’estomac, le foie, ou la vésicule biliaire (les 3 étant liés à l’ego, à la défense de la fausse image de soi, du masque social).

 

LFP, totalement immature psychologiquement, et dans le but inconscient de cacher son manque d’estime de soi et sa fainéantise quant à la recherche intérieure et au développement personnel, utilisera alors toutes les vieilles stratégies de manipulation et de contrôle : harcèlement psychique permanent, critiques, culpabilisation, jugement, calomnies, obsession de l’accumulation de biens ou, au contraire, peur de perdre de l’argent (LFP est très » orienté matière « , ce qui est le trait typique de l’ego : peur et ignorance), avant de se faire passer pour victime (c’est une tactique éprouvée) aux yeux de l’entourage, mais aussi, parfois, des » autorités » (police, justice,…), qui sont à l’identique, mais à un niveau supérieur, comme par hasard, des systèmes de contrôle. Le tout peut mener à la haine totale dès que LFP constate que HFP commence à échapper de plus en plus vite, mais totalement, à la stratégie de manipulation et de contrôle.

Comment réagir ? Il ne faut pas réagir. Porter son attention sur un » problème » ne fait que renforcer le problème et crée une foule d’autres problèmes annexes et inutiles. Porter son attention ailleurs est la seule voie. Là où LFP sera obsédé par la peur, les problèmes, les imbécilités médiatiques telles les journaux télévisés négativistes, HFP aura tendance à se créer un solide réseau d’amitiés avec des gens pouvant parler librement de concepts évolués, des êtres éveillés, créatifs, intuitifs et positifs.

 

Comment maintenir et faire monter sa fréquence dans ce monde chaotique et transi de peur ? C’est, une fois qu’on a compris le » système « , relativement facile. Mais il faut savoir que cela aura des conséquences souvent » sans retour » et » radicales » sur la façon dont nous serons perçus dans nos entourages professionnel, relationnel ou sentimental, ou, globalement, dans des environnements à basse fréquence vibratoire : villes, supermarchés, lieux très fréquentés et bruyants, etc.

 

La progressivité ou la rapidité de changement dépend du choix et, surtout, des connaissances et capacités de chacun.

Bien des facteurs influencent le niveau fréquentiel :

- L’amour inconditionnel est l’énergie la plus puissante ! L’amour inconditionnel est le respect de la liberté d’autrui. La connaissance, l’esprit permanent d’ouverture et l’art de pouvoir vivre dans le mystère de l’univers sont des atouts indispensables. Dieu est amour inconditionnel, connaissance et créativité.

 

- Eviter les » sinistres et négativistes » et porter son attention ailleurs. Ne pas s’attacher au vieux paradigme » problème – solution » (il ne s’agit pas d’être indifférent aux soucis quotidiens, mais de ne pas en être obsédé) proposé par les LFP, mais porter son attention vers le positif et les gens positifs, créatifs, ayant le sens de l’humour et des conceptions élevées. S’entourer de gens positifs. Transmuter dans l’action créative (écrire, peindre, cuisiner, …, les possibilités sont infinies) et lâcher prise.

 

- Vivre l’instant présent. La voie personnelle se découvre dans l’instant présent, et non pas dans la répétition stérile des problèmes et des rancunes du passé ou de la peur de l’avenir. Seul l’instant présent compte ! (L’avenir se crée par la pensée présente suivi du lâcher prise)

 

- Faire place nette. Se débarrasser de tout ce qui ne sert pas l’évolution individuelle. Les relations qui pompent l’énergie, mais aussi, par exemple, les vieux objets qui traînent. Un bon nettoyage de printemps de l’environnement immédiat (de la maison, etc.) s’impose souvent.

 

- Evidemment, il est inutile de rappeler tous les effets électromagnétiques (et autres) néfastes du » modernisme » : cuire ses aliments au micro-ondes, utiliser le téléphone portable à outrance (ou même le garder allumé à moins de 5 mètres de soi), regarder trop longtemps (et surtout n’importe quoi à) la télévision font instantanément chuter dramatiquement la fréquence. Etc.

 

- Connaître son but spirituel, sa » légende personnelle » : le besoin de l’âme, ce que l’âme attend de chacun (chaque voie est unique). Chercher intérieurement par la méditation, le rêve, ou par l’observation, les synchronicités.

- Le Repos et la bonne gestion du temps : 6 + 2 (6 heures de sommeil et 2 heures de sieste) ou 3 (3 heures de sommeil) + 3 (3 heures de sommeil) + 1 (1 heure de sieste) + 1 (1 heure de sieste), ou encore 3 + 3 (6 heures de sommeil au total), afin de ne pas séparer le » rêve » de la » réalité « , le tout s’étendant sur une période de 24 heures (l’heure du sommeil ou de la sieste, de nuit comme de jour, n’a aucune importance). 8H d’affilée créent l’illusion d’une séparation entre le » rêve » et la » réalité « . 10 heures d’affilée sont nuisibles et rendent léthargique. C’est ce qui explique, entre autres, l’usage de somnifères et d’antidépresseurs chez les gens ne trouvant pas le sommeil facilement aux heures » normales » et ne se sentant pas » normales « . Bien des problèmes de santé sont les conséquences d’une croyance en cette nécessité » normale » de dormir 8 heures par nuit. Rappelez-vous ceci : l’heure du sommeil n’a aucune importance. Il en va de même pour l’exercice qui peut être effectué à toute heure du jour ou de la nuit (la nuit, il y a plus d’ions négatifs dans l’air). Les effets de l’exercice pratiqué le jour ou la nuit sont différents. 6 + 2 ou 3 + 3 + 1 + 1 créent un continuum rêve – réalité. Ainsi viennent » solutions » et créativité. En fait, en gérant son temps de cette façon, chacun peut vivre et créer 24H/24.

 

 

- L’air : l’exercice quotidien. Après 10 minutes (de préférence à l’air pur), le cerveau secrète des endorphines qui relaxent le psychisme et le physique. Dans un environnement pollué, un petit ioniseur d’air (ionisant l’air négativement) ou une lampe à sel purifient l’environnement immédiat. Pendant la journée, respirer très profondément, de temps à autre.

- L’eau : La fréquence vibratoire de l’eau varie en fonction de son origine, de sa pureté, des minéraux. L’eau chute en fréquence lorsqu’elle est chauffée. Il est préférable de boire de l’eau pure et, bien sûr, d’éviter les sodas, cafés, thés, alcools, etc. qui déshydratent l’organisme (80% de la population est déshydratée en permanence, alors que l’eau seule guérit à peu près tous les maux, ce qu’évitent, évidemment, de dire les firmes pharmaceutiques qui génèrent leurs profits mirifiques sur une médecine de maladie et non de santé). L’eau des supermarchés est, quant à elle, désactivée et passée aux radiations (cobalt). C’est de l’eau morte. C’est un leurre de croire qu’elle est meilleure que celle du robinet. Dans certains pays, on ajoute du fluor à l’eau du robinet (le fluor empêche une bonne circulation de l’information entre les hémisphères gauche et droit – cette » technique » avait été développée par les nazis pour rendre les populations dociles et malléables). On y trouve aussi des résidus d’aluminium, de pesticides et… d’hormones (oestrogènes… la pilule, eh oui).

 

La meilleure solution consiste en l’achat d’un purificateur personnel (environ 300 Euros, très rapidement amorti) à 3 séries de filtres. L’eau est alors pure, reminéralisée à juste dose, au PH neutre. Elle est surtout hexagonale et ionisée négativement. Voir aussi l’influence des pensées, des intentions et des prières, sur l’eau. Ecrire » Amour Gratitude » (l’équilibre taoïste universel) sur une bouteille en verre et laisser la bouteille une nuit change la structure de l’eau (elle devient parfaitement hexagonale). Encoder l’eau avec une musique comme » Holy Harmony » est la solution parfaite et même la plus puissante car Holy Harmony contient les 9 codes sacrés du Solfeggio.

 

- L’alimentation : Importance des légumes crus et de la plupart des fruits (de préférence peu sucrés et alcalins, non acides). Eviter le blé cuit (pain, pâtes, pâtisseries,…), mais cela dépend de la sensibilité personnelle. Eviter la viande (idem pour la sensibilité personnelle) qui fait chuter la fréquence (le taux vibratoire de la viande est extrêmement bas). Suivre son intuition.

 

- Intention et pensée positive : Sont efficaces mais relativement instables. La » pensée positive » est souvent une fine couche camouflant un océan de négativisme (savamment entretenu par les médias, les religions, les pouvoirs, le système économique, l’éducation, et les pressions de toutes sortes) et a donc peu d’effet, sauf si elle est bien entretenue, ce qui est un jeu d’équilibriste. L’autosuggestion mentalement répétée le matin, le soir, et à de nombreuses reprises pendant la journée, mais surtout générale (comme la méthode Coué) est une des meilleures techniques.

- La méditation quotidienne : abaisse les ondes cérébrales au niveau alpha ou thêta et provoque une expansion graduelle ou soudaine de la conscience, une vision directe de la réalité étendue, soit pendant la méditation elle-même, soit sous forme de synchronicité ultérieure.

 

- La luminosité : La luminosité naturelle élève toujours la fréquence. A défaut (par exemple en hiver), on peut utiliser une lampe spéciale peu onéreuse. La luminosité concerne aussi l’environnement immédiat (living, bureau, chambre).

- Le choix des vêtements mais aussi des dessous (tout est lié). Ce sujet est toujours délicat à cause du conditionnement mental et social. Il est préférable pour une femme de porter des vêtements féminins (robe, jupe, collants,…) mais il peut être conseillé aux hommes de le faire de temps à autre (il n’y a pas de honte, car ça développe l’imaginaire, donc les circuits neuronaux – voir plus haut). Pour plusieurs raisons : Le transfert vibratoire, via les archétypes et les dévas, sur la personne qui le porte, et l’effet sur les vortex énergétiques. Le comportement des femmes » normalisées » portant le pantalon » comme tout le monde » et se mettant ainsi en concurrence avec les hommes (et d’autres femmes) a un effet dévastateur sur l’équilibre de la conscience humaine et même sa survie. Chez tout être humain (homme ou femme), en psychologie élémentaire, il faut toujours, en premier lieu, rechercher le féminin en soi (lié à l’intuition, la sensualité, la créativité), qui a toujours préséance, et seulement ensuite le masculin (logique, analytique, création, projection dans la matière). Le sujet serait trop long à détailler ici, mais le vêtement (et sa couleur) en fait partie, car au plus près de l’enveloppe externe de l’être.

 

- Les cristaux et élixirs : Les cristaux sont des amplificateurs naturels des pensées et intentions.

- Le son : La musique multidimensionnelle ou metamusique, le Solfeggio (ou encore les hémi-syncs), tant pour la méditation profonde (avec un casque) que pour la restructuration cellulaire (à l’écoute classique, sur une chaîne hi-fi). Ce sont des sons naturels, structurés, contrairement, par exemple, aux bruits urbains ou aux musiques dites » modernes » qui sont déstructurées, déstabilisantes, destructrices pour le cerveau et les cellules. Toutes les musiques inspirées (comme Mozart ou certains sons tibétains) ont le même effet apaisant et reconstituant, restructurant.

- La programmation neuronale par une musique inspirée comme celle des Twinflames . C’est un outil complémentaire éventuel.

 

L’éveil de la conscience passe par la reprogrammation neuronale, permettant de transmuter une addiction antérieure en une voie personnelle, unique, et de provoquer l’expansion du réseau neuronal. L’Eveil de la conscience passe aussi par l’élévation de la fréquence, et le développement de l’ADN. C’est un tout holistique.

 

-Dominique-
Silver-Wolves.Com