Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


« La France doit remplacer deux fêtes chrétiennes par Yom Kippour et l’Aïd »

Publié par Dav sur 25 Septembre 2013, 06:17am

Catégories : #Société

Nommée dimanche à l'observatoire de la laïcité par le Premier ministre, Dounia Bouzar, anthropologue spécialiste du fait religieux, estime que la France doit continuer à montrer l’exemple d’un Etat assumant son credo laïc. 
 

 

yom-kippour.jpg


Vous avez beaucoup écrit sur le problème de la laïcité dans le monde de l’entreprise. Jugez-vous que les employeurs doivent s’impliquer en la matière. Et si oui comment ? 

 



Les employeurs doivent connaître les critères légaux qui permettent de gérer des revendications d’ordre religieux et notamment savoir réagir de façon adéquate quand cela engage le 'travailler ensemble'. Aujourd’hui le problème n’est pas lié à un vide juridique. Les lois existent, mais les managers ne les connaissent pas. Et lorsqu’ils se retrouvent face à un ou plusieurs salariés qui mettent en avant leur religion, ils se retrouvent seuls et réagissent souvent en fonction de leur propre idéologie ou conviction. Dans l’état des lieux que j’ai été amené à réaliser en 2009 pour écrire "Allah a-t-il sa place dans l’entreprise", j’ai pu constater que de nombreuses entreprises n’avaient pas de lignes cohérentes en la matière. On pouvait observer tel type de réaction au 3e étage et une réaction diamétralement opposée au 5e d’un même siège social. Depuis, bien du chemin a été parcouru. J’ai travaillé sur ce sujet avec de nombreuses entreprises. D’abord des grandes comme Vinci, Total, L’Oréal… Avec EDF, nous avons étudié la jurisprudence française et établi 6 critères permettant à un manager de dire "non". Un guide a été publié et il a inspiré la RATP et La Poste. 

Quels sont ces 6 critères ? 

D’abord la demande religieuse du salarié ne doit pas perturber sa mission et ses aptitudes ainsi que l'intérêt commercial de l'entreprise. Elle ne doit pas non plus aller à l’encontre du respect des règles de sécurité et d'hygiène ni contrevenir à l'interdiction de toute forme de prosélytisme. 

Concrètement qu’est-ce que cela signifie ? 

Eh bien par exemple lorsque quelqu’un répond à une candidature pour être barman, il ne peut pas, ensuite, refuser de servir de l’alcool. De même qu’un cuisinier ne peut pas exiger de ne pas toucher de la viande de porc. Cela veut aussi dire qu’un manager doit savoir se montrer neutre dans ses relations aux autres. 

Donc, dans ces conditions, une femme qui porte le foulard ne peut pas être cadre selon vous ? 

Non, ce devoir de neutralité implique à un manager de ne porter aucun signe religieux. Sur la question du voile en tant que tel, les réponses varient en fonction des métiers. Si une musulmane travaille dans une banque et gère des dossiers, il n’y a pas de raison de lui interdire le port du voile, mais si elle est couturière elle prend des risques pour sa santé et si elle infirmière, elle en fait courir aux patients. L’application des 6 critères facilitent grandement l’analyse de chaque situation. 

La question de l’intérêt commercial d’une entreprise n’est-elle pas compliquée à gérer quand des salariées exigent de pouvoir porter le voile ? 

Il y a une jurisprudence en la matière. Ainsi un grand centre commercial avait voulu interdire le foulard a toutes ses caissières arguant de l’intérêt économique de l’entreprise. La justice a tranché : c’est à l’employeur d’apporter la preuve d’un préjudice commercial. A défaut il n’a pas le droit d’interdire. Autre cas, une femme s’était faite embauchée par un magasin vendant des dessous féminins et vêtements branchés. Au début elle venait avec un bandana puis elle a fini par adopter le look "bonne sœur". Elle a été licenciée et cette décision a été jugée légitime car cela impactait l’intérêt économique du magasin. 

La question du hallal dans la restauration collective est-elle un sujet qui doit être débattu ? 

Non. Dans les restaurants d'entreprises il y a toujours du poisson ou des oeufs. Mais quand les salariés demandent qu’un panneau indique la présence de porc ou d’alcool dans les plats, je pense que la réponse la mieux adaptée est d’indiquer des informations sur la composition des plats qui ne se limitent pas aux interdits religieux. Ainsi une personne allergique aux arachides sera satisfaite de pouvoir éviter un plat qui en comporte. Si chacun tire parti de ces informations, on évite un débat autour de la question de la liberté religieuse et, donc, du communautarisme. Il en va de même pour la gestion du temps de travail pendant le ramadan. Quand un manager accorde à un salarié d’arriver plus tard ou de partir plus tôt pour qu’il puisse mieux gérer son jeûne, il risque de frustrer la mère de famille qui élève seule ses enfants et aimerait elle aussi bénéficier de telles facilités. Mieux vaut donc instaurer des facilités qui profitent à tous. On peut par exemple avoir des horaires fixes sur 32 heures et 3 heures de plages variables. Ainsi chacun y trouve son compte. 

Un Etat laïc comme la France peut-il continuer à prendre en compte les fêtes catholiques en négligeant celles des juifs ou des musulmans ? 


Je pense que la France a montré l’exemple de la laïcité au monde en instaurant la première la liberté de conscience, d’avoir la religion de son choix ou de ne pas croire en dieu. Elle doit donc continuer à montrer la voie. Aujourd’hui tous les Français fêtent Noël et je pense qu’il faudrait également qu’un de nos jours fériés soit celui d’une fête juive et d’une fête musulmane. 

Deux jours en plus ? 

Non, on doit remplacer deux fêtes chrétiennes par Yom Kippour et l’Aïd. Le clergé y a longtemps été opposé mais il a évolué et n’y est plus hostile car il y a beaucoup de fêtes chrétiennes. Qu’une fête juive et une fête musulmane devienne une fête pour tous les Français permettrait de combattre le communautarisme et de faire avancer la cause de la laïcité. Aujourd’hui, les français de confession juive ou musulmane sont très mal à l’aise quand ils demandent un jour de congé pour célébrer ces deux fêtes très importantes. On peut le leur refuser pour nécessité de service.

 


http://www.challenges.fr/management/20130923.CHA4636/la-france-doit-remplacer-deux-fetes-chretiennes-par-yom-kippour-et-l-aid.html

 

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

christian 27/09/2013 20:34


cela na rien avoir avec la couleur de la peau c'est une histoire de religion qui est en train de manipuler les naïfs  et prendre du pouvoir en tuant et en obligeant à obéir à des
lois extrémistes un peu comme au temps de l'inquisition et je regrette je le réécris encore ce n'est pas en muselant les humains qu'ils vont évoluer ..alors celà fait
réfléchir....    

Yann 27/09/2013 10:10


@ vive les celtes : je ne sais pas de quelle pays de bretagne vous venez, mais chez moi, on voyage beaucoup, on apprend à connaitre le monde, on se mélange parfois, et on fait de la musique avec
un instrument dont les origines remonteraient à l'afrique du nord.


Chez moi, on n'a pas peur d'élire un maire d'origine togolaise alors que la population est 100% blanche. On juge les gens sur leurs qualités plutôt que sur leur couleur de peau.


Ce togolais là, fut même breton de l'année en 1990.

Vive les Celtes 27/09/2013 02:43


partout en europe les églises se vident et les mosquées se remplissent...


mais un peuple résiste toujours à l'envahisseur,


vive les celtes, vive les basques et les bretons.


vive la croix celtique NA.

gwendal 27/09/2013 01:42


@Yann


Je n'ai pas pensé 1 seule seconde au nom du suspect dans l'affaire de fiona. Vraiment aucun rapport! De plus, sur cette affaire, je pense que la réalité est pire encore que ce qu'on nous a dit
jusqu'ici, et que ce beau-père n'est qu'un maillon de cette histoire d'horreur. Le fait que j'en ai parlé dans ce sujet est juste parce qu'il fallait que j'en parle tellement ça m'a boulversé.
Tout le monde n'a pas la chance d'avoir un conjoint pour parler et se libérer de sa tristesse. C'est tout.


Concernant dieudonné, je fais effectivement partie des gens qui le perçoivent comme un grand penseur de notre temps ...même si à l'origine il était juste un troubadour ...comme
coluche. Les voies du grand esprit sont facétieuses...

Cousin Jacquees 26/09/2013 21:57


Et bien voilà que maintenant l’état Bilderberg Hollande veut agir au nom des français et triturer nos traditions.


Remarquez qu’on met en avant la religion juive devant l’Islam, pourtant deuxième religion sur le territoire français.


Ne nous trompons pas de cible.


Bilderberg a décidé de faire de notre pays un champ de bataille.


Après les mensonges d’état sur les attaques chimiques du 21 août en Syrie, je pense que nous ne devons plus confier les affaires de notre France à ces gens qui n’ont que faire de notre devenir.


Il n’y a rien d’autre à dire.

christian 26/09/2013 20:45


je vai me faire tirer dans les pattes mais....les églises se vides.....mais en Europe les mosqués se remplissent.....

Yann 26/09/2013 08:48


@Gwendal : "Notre culture" ??? Quelle culture ? De quoi parlez-vous ? Cela fait bien longtemps que la france est une société multi culturelle.


Vous voulez peut-être parler d'une culture imposée par l'église catholique romaine ? Par la violence de la contre réforme en Bretagne et particulièrement dans le léon ? Citer la quenelle de cet
imbécile de Dieudonné montre la vacuité de votre argumentation et parler de l'affaire de la petite Fiona, sous entendant que son assassin porte un nom à consonnance arabe, prouve votre
intolérance et votre fermeture d'esprit. Vos racourcis sont malodorants.


Les églises se vident, le nombre d'enfants qui font leur communion décroit. Autrefois, quasiment tout le monde se faisait baptiser, aujourd'hui, pratiquement personne. Les Français se déclarant
catholiques sont passés de 87 % de la population en 1972 à 64 % en 2009(soit 41,5 millions) et les pratiquants de 20 % à 4,5 % dans le même temps. Pendant le même laps de
temps, les autres confessions et religions voient leur représentation légèrement augmenter au sein de la population française, ainsi qu'augmente rapidement le nombre de gens se déclarant sans
religion, passant de 21 % à 28 % entre 1987et 2009.


Dans le même temps sont survenues des demandes de débaptisation de catholiques apostats tenant à être rayés des registres paroissiaux, soit un millier de personnes par an.


Notre culture, qui n'est plus essentiellement attachée à une religion se mondialise, inexorablement, vous n'y pouvez rien.


Vous citez Dieudonné, moi je vous cite Einstein, Voltaire, Diderot, Jefferson, Epicure, tous attachés au principe de laicité et à la liberté de conscience.

gwendal 26/09/2013 00:23


La laïcité n'est pas d'accepter toutes les religions et encore moins de faire la promotion de celles qui n'ont aucun rapport avec notre culture C'est seulement de demander que chacun n'affiche pas ostensiblement ses convictions religieuses ...ce qui, normalement, est à
la portée de toute personne humble...


A part çà, si ces fêtes musulmanes et juives passent, je demande qu'il soit aussi décidé de dates pour les fêtes hindoues, siks, les nombreuses religions de Turquie (et oui, il y en a des
disaines là-bas / il n'y a pas que l'islam contrairement aux voeux du président Turc), celles du grand esprit amérindien, orthodoxes, scientologues, hells angels ("sorte de religion" composée de
gars sympas et d'autres beaucoup moins...et appellée "fuck the world"),  ...et les miennes perso ...qui s'appellent "mort aux cons" + "élections pièges à cons" + les promesses
n'engagent que ceux qui y croient" ...et j'ai failli oublier la toute nouvelle "religion" (si on veut) créée par le grand dieudonné "la quenelle républicaine" Ha ha ha


Après la découverte que la petite fiona est morte, ça m'a fait du bien de déconner un peu sur ce sujet... Comme beaucoup de gens, j'avais envie de croire à la thèse de l'enlèvement pour
l'éloigner de son papa pourtant gentil. Triste fin de journée

Yann 25/09/2013 14:58


@TJ54 : ce qui nous diférencie des pays musulmans c'est justement le respect des libertés individuelles, quelles que soient les religions. Et la laïcité ne nous dispense pas de respecter les
choix de nos voisins.


Personnellement je suis profondément sans religion, mais cela ne veux pas dire que je ne sois pas à la recherche d'une certaine spiritualité. Alors je respecte les croyances des autres et soutien
la démarche tant que le pays restera laïc. La laïcité n'est pas synonyme d'anticléricalisme.

Tj54 25/09/2013 13:03


non mais n'inporte quoi, et dans les pays magrébin il dirais non directe pour remplacer une fétes musulman par une féte chrétienne. Faut arréter les connerie en france !!!!

sunburstIV 25/09/2013 10:55


Belle connerie, le mieux serait de supprimer toutes les fetes religieuses, et non d'en changer. La laicité, c'est la non dépendance à la religion, notre calendrier est chrétien, il en est donc
dépendant. Remplacer des fetes chrétiennes pour mettre des fetes d'autre religions n'est absolument pas laic. Par contre, supprimer toutes les fetes chrétiennes et avoir un calendrier
républicain, cela sera une belle avancée.


 

JBL1960 25/09/2013 10:23


Euh... Il a fumé la moquette celui qui prétend renforcé la laïcité de la France en "imposant" de remplacer deux fêtes chrétiennes par Yom Kippour et l'Aïd ??? Franchement, et ceux qui ne croient
en rien, y font quoi ? C'est bien, si, si. Allez, A+.

Éric G. Delfosse ☼ 25/09/2013 10:02


Je ne fête déjà pas Noël, bien que ma région soit catholique depuis des siècles;


Alors, je me verrais mal fêter Yom Kippour ou l'Aïd, des fêtes qui n'ont jamais existé dans ma région !


Dans mon petit village de 620 habitants, il y a un musulman pas trop pratiquant, et zéro juif : c'est sûr que je nous verrais bien en train de déguster un cochon de lait au BBQ pour fêter Yom
Kippour ou l'Aïd... 

Nous sommes sociaux !

Articles récents