La machine à broyer l’ancien monde. Vers le contrôle total

Publié le 21 Octobre 2011

thumbnailCAHYPQ26Une machine à broyer s'est mise en place, d'une incroyable puissance. Plus rien de l'ancien monde n'y résistera et nul ne peut dire ce qui surgira des ruines.

 

Qu'appelons nous l'ancien monde ? Convenons de désigner par ce terme la Terre telle que l'avaient connue les milliards d'hommes y ayant vécu depuis le début des temps historiques, la Terre telle que l'avaient analysée les multiples scientifiques, littérateurs et poètes s'étant consacrés à son étude, la Terre avec ses grandeurs et ses drames.
Or tout ceci, ou ce qu'il en reste, est en train de disparaître. Une machine à broyer s'est mise en place, d'une incroyable puissance. Plus rien de l'ancien monde n'y résistera et nul ne peut dire ce qui surgira des ruines.
La machine en question est du type de ce que nous nommons un système anthropotechnique 1) Elle associe dans des unions de moins en moins séparables une humanité en proie à l'explosion de sa propre ubris et des technologies proliférant à un rythme constamment accéléré.
Les auto-analyses que génère cette machine sont généralement favorables. On parle de progrès continus. Le prix à payer en est lourd, puisque disparaissent une grande partie des espèces ayant survécu jusqu'ici aux précédentes destructions massives. De même disparaissent les derniers espaces géographiques ayant servi de berceau à l'humanité. Mais en contrepartie, selon la doxa dominante, l'intelligence générale, supportée par l'explosion des réseaux de connaissance, ne cesse de s'étendre et de s'approfondir, en marche semblerait-il pour conquérir le système solaire, et au delà.
Certaines de ces auto-analyses pourraient cependant inquiéter. Dans le puissant système anthropotechnique qui s'installe, la technique n'est-elle pas en train de dominer de plus en plus l'anthopologique ? Le cerveau humain, notamment, n'est-il pas en train de perdre ses spécificités anciennes pour se mouler de plus en plus étroitement sur les machines avec lesquelles il interagit en permanence ? Autrement dit, il en deviendrait une prolongation dépourvue des capacités d'invention et de critique ayant jusque alors piloté le « progrès technique ». Plus généralement, l'anthropos, en nous, perdrait les freins biologiques acquis au cours de millions d'années d'évolution, freins lui permettant de ne pas se transformer trop radicalement en machine à détruire et à se détruire.
Beaucoup d'observateurs, même issus du système, signalent ce risque à propos de la place prise désormais dans la vie des humains par les terminaux mobiles intelligents multiples, dont le rôle en tant qu'appareils de téléphone devient presque secondaire au regard de l'accès qu'ils ouvrent à d'innombrables bases de donnée set de connaissance évitant aux utilisateurs de penser par eux-mêmes. La plupart de ceux-ci s'en réjouissent, d'autres cependant s'en inquiètent.
Bien moins contestable, bien qu'ignoré généralement jusqu'à ce jour, est le dépérissement intellectuel que semble imposer aux adultes et surtout aux enfants la fréquentation quotidienne de quelques heures de télévision et de vidéo, y compris sur Internet. La vaste étude du neuroscientifique Michel Desmurget, TV Lobotomie : La Vérité scientifique sur les effets de la télévision, Max Milo 2011, ne laisse aucune place au doute. Il ne devrait plus être possible d'ignorer ces faits – sauf que la puissante machine anthropotechnique des industriels et des acteurs du système est tout à fait capable de continuer à faire sur eux un imposant silence.
Un contrôle total

Mais il y a beaucoup plus significatif. Il s'agit de la mise en place de ce que notre ami Alain Cardon décrit dans un ouvrage en cours de finition, dont il nous a confié pour publication un premier manuscrit 2). Il décrit un environnement technologique au service des puissants de ce monde. Dans ce système les milliards d'humains activés à leur insu par le système ne peuvent faire autre chose que se comporter en esclaves dociles, producteurs-esclaves, consommateurs-esclaves, citoyens-esclaves.
Nous commenterons ce travail plus en détail ultérieurement. Laissons les lecteurs en juger par eux-mêmes. Certains reprocheront à l'auteur un pessimisme excessif. Mais la plupart éprouveront, espérons-le, un réveil de la raison : « comment pouvions nous être immergés dans un tel monde sans nous en apercevoir ? ». Nous pensons pour notre part, avec Alain Cardon, que même si l'évolution méta-historique décrite est irrésistible, l'effort pour s'y individualiser d'un nombre aussi grand que possible de ce que l'on appelle encore des citoyennes et citoyens ne pourra qu'avoir un effet utile. Au service de la démocratie comme à celui de la république.
Notes
1) Jean-Paul Baquiast. Le paradoxe du Sapiens J.P. Bayol 2010
2) Alain Cardon. Vers le système de contrôle total. 2011. Ouvrage au format.pdf accessible en téléchargement gratuit. Faire
http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2011/121/controletotal.pdf  http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/la-machine-a-broyer-l-ancien-monde-102793

B-calendrier-maya-completDav   "2012 un nouveau paradigme"

Rédigé par Dav

Publié dans #Partage

Commenter cet article

lasorciererouge 15/04/2012


http://realinfos.wordpress.com/2012/04/15/sarkozyhollande2-facesune-meme-piece/


 


Pas encore chez nous.....mais pas besoin de ça, ils tricherons comme d'habitude il suffira de graisser généreusement des pattes !!

lasorciererouge 07/07/2012


CNBC admet que nous sommes tous esclaves du gouvernement mondial dirigé par les banquiers centraux





La

lasorciererouge 11/07/2012


Obama s’attribue le contrôle de tous les systèmes de communication !





 


 


Après la NDAA 2012, le président américain Barack Obama a mis son nom sur un décret vendredi, qui permet à la Maison Blanche de contrôler toutes les communications privées dans le pays au nom de
la sécurité nationale.
Le président Obama a publié son dernier ordre exécutif, ce vendredi 6 Juillet 2012; une déclaration de 2205 mots nommée “Délégation de la sécurité nationale et aux préparatifs d’urgence aux
fonctions de communication”. Et bien que le président a choisi de ne pas commémorer cette signature en grande pompe, les pouvoirs qu’il s’attribue à lui-même ainsi qu’au gouvernement fédéral
comptent parmi les plus importants de tous les ordres exécutifs.
“Le gouvernement fédéral doit avoir la capacité de communiquer en tout temps et en toutes circonstances pour mener à bien ses moments les plus critiques et ses missions sensibles”. “Résistant,
flexible, des communications durables et efficaces, à la fois au plan national et international, sont essentiels pour permettre à la branche exécutive de communiquer, notamment avec les pouvoirs
législatif et judiciaire, les collectivités locales, territoriales, avec les entités du secteur privé et public, les alliés et les autres nations.”
Le président Obama ajoute qu’il est nécessaire pour que le gouvernement soit en mesure d’atteindre n’importe qui dans le pays au cours de diverses situations, que “Ces communications doivent être
capables, dans toutes les circonstances, d’assurer la sécurité nationale, de gérer efficacement les situations d’urgence et d’améliorer la résilience nationale.”
Sur le site officiel du gouvernement des systèmes nationaux de communication, le gouvernement explique que cette “infrastructure comprend des services filaires, sans fil, satellites, câbles, et
de radiodiffusion, et la gestion des réseaux de transport qui prennent en charge l’Internet et d’autres systèmes d’information clés”, suggérant donc que le président a effectivement le contrôle
total de l’accès à Internet du pays tout entier.
Afin de permettre à la Maison Blanche d’atteindre n’importe qui sur tous les États-Unis, le président a mis en place un plan visant à établir un haut comité composé d’agents du Department of
Homeland Security, du Pentagone, du Federal Communications Commission et de diverses autres divisions du gouvernement, pour s’assurer que son nouveau décret soit mis en œuvre.
White House / Russia Today


nouvelles.abidjantv.net


 


 


Ne cherchez pas l’ordre exécutif officiel sur le site de la Maison Blanche,il n’existe plus..?!


http://www.whitehouse.gov/the-press-office/2012/07/06/executive-order-assignment-national-security-and-emergency-preparedness

lasorciererouge 13/07/2012


Le nouveau scanner laser du département de la sécurité intérieure des États-Unis décompose les gens au niveau moléculaire…


No comment ! De toute façon je ne vais pas aux USA, mais je plains ceux qui vont avoir toutes leurs cellules bombardées et agitées par ces petits « jouets ». Tout ça pour détecter des
terroristes qu’ils forment et envoient eux-mêmes. C’est un peu risible, non ? Le but véritable, comme dans le cadre de la NDAA (informations complémentaires), étant de mettre la pression sur la population,
afin de mieux la contrôler…





WASHINGTON (CBSDC) -Le département de la Sécurité intérieure des États-Unis va bientôt utiliser un laser dans les aéroports, qui pourra tout savoir de vous à plus de 164 mètres
de distance…


Gizmodo rapporte qu’un scanner qui pourrait lire les gens au niveau moléculaire a été inventé. Ce scanner à base de laser – qui peut être utilisé à 164 mètres – pourrait tout
lire d’une personne, du niveau de l’adrénaline à des traces de poudre à canon sur les vêtements, jusqu’à des substances illicites – et tout cela pourrait se faire sans même une recherche
physique. Cela pourrait même être utilisé sur plusieurs personnes à la fois, éliminant les recherches aléatoires dans les aéroports.


Le scanner à base de laser devrait être utilisé dans les aéroports dès 2013 d’après les rapports de Gizmodo.


Le scanner est appelé le « laser picoseconde programmable ». Le dispositif fonctionne par le bombardement de sa cible avec des lasers qui font vibrer les molécules et sont ensuite lues par le
dispositif, qui détermine alors à quelles substances la personne a été exposée. Cela pourrait aller des explosifs Semtex au sandwich au bacon, ou à des œufs qu’ils avaient pour le petit déjeuner
ce matin-là.


L’inventeur de cette technologie invasive est Genia Photonics. Actif depuis 2009, ils détiennent 30 brevets sur la technologie laser conçu pour la numérisation. En 2011, ils ont formé un
partenariat avec In-Q-Tel , une entreprise affrétée par la CIA et le Congrès afin de construire « un pont » entre l’Agence et un nouvel ensemble « d’innovateurs en technologies ».


Genia Photonics ne serait pas le seul à développer ce type de technologie, la George Washington University a développé un procédé similaire en 2008, selon Gizmodo. Les Russes ont également mis au point quelque chose qui s’apparente au laser picoseconde programmable. Les créateurs de ce scanner revendiquent qu’« il est même capable de
détecter des traces d’explosifs laissées sur des empreintes digitales. »


Mais ce qui rend la version de Genia Photonics si spéciale, c’est que la machine est plus compacte par rapport aux autres appareils et peut maintenir sa distance de fonctionnement incroyable.


Bien que la technologie puisse être utilisée par un éventuel « Big Brother », Genia Photonics déclare que le dispositif pourrait être beaucoup plus bénéfique en étant utilisé à des fins
médicales, pour suivre des cas de cancers en temps réel, ou bien effectuer la détection des lipides, et le suivi des patients.


( H / T Gizmodo )


Source : Blacklistednews, Washington.cbslocal.com, Gizmodo


Traduction : Folamour, Reproduction libre à condition de citer la source et la source de la traduction.


Crashdebug                                                                                                                        

lasorciererouge 22/11/2012



Big brother : Les panneaux
publicitaires dans les lieux publics nous regardent depuis 2008





L'article date de 2010, ça fait déjà un bon moment que "Big
Brother"


nous observe...



L'utilisation de caméras dans des lieux publics comme celles des panneaux publicitaires ne pose pas de problème particulier à
la Cnil, tant qu'elles exploitent des données anonymes...


Dès la fin 2008, la RATP a commencé à équiper les couloirs du métro de nouveaux panneaux publicitaires high-tech
diffusant de la vidéo et intégrant une caméra afin d'analyser le passage des usagers.



Très vite, les associations avaient protesté et la RATP avait donc décidé de ne pas mettre en service ces caméras,
attendant que le débat autour de leur utilisation débouche sur une consultation publique. De son côté, la Cnil - en charge du maintien des libertés par le monde informatique - en a profité pour
rendre son verdict.



Pour elle, ces panneaux publicitaires ne posent aucun problème et les caméras qu'ils intègrent peuvent être
utilisées, à condition toutefois que les passants soient mieux informés. Un avis qui vaut pour ces panneaux publicitaires mais pas seulement, la Cnil s'étant intéressé plus largement à tous les
dispositifs utilisant la vidéo pour mesurer l'audience et évaluer la fréquentation de certains lieux. Et tant que les images captées ne sont ni stockées, ni transmises à des tiers, ni visibles
par les prestataires, l'utilisation des caméras est tout à fait tolérée.



Pour la Cnil, il faudrait donc toutefois que la présence de ces caméras soient indiquée et que leur but soit
précisé, ainsi que la fiche de renseignement concernant leur responsable. La Cnil annonce enfin que de nouvelles opérations de contrôle seront effectuées dans le temps pour vérifier que ces
dispositifs restent bien anonymes. De leur côté, les associations luttant contre la publicité intrusive ne sont pas satisfaites par ce rapport qui éclipse selon elles de nombreuses
problématiques et qui craignent, qu'à terme, de tels panneaux puissent utiliser les données personnelles des passants pour cibler leurs messages, utilisant par exemple les téléphones mobiles...
à la Minority Report.



Source:
http://www.pcworld.fr/high-tech/actualites%2cpanneaux-publicitaires-avec-camera-cnil-approuve%2c486081%2c1.htm


Source: Conscience du peuple


.....pas si anonymes que ça les contrôles, ils ont pas mis ça pour faire joli et en plus c'est nous qui payons, ben oui !!