Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


LA MER MONTE DANS LE MONDE ENTIER

Publié par Dav sur 16 Février 2012, 07:14am

Catégories : #Changements terrestres

 

 

La mer monte dans le monde entier


Une équipe de chercheurs de France et des États-Unis a découvert que le niveau des océans monte suite à la fonte des glaces. Présentée dans la revue Nature, l'étude est la première en son genre à déterminer la quantité de glaciers fondus qui entraîne l'élévation du niveau mondial des mers.

 

Sous la direction de l'université du Colorado à Boulder aux États-Unis, les chercheurs ont utilisé les mesures pat satellites du projet GRACE («Gravity Recovery and Climate Experiment»), une mission commune de la NASA et du centre aérospatial allemand (Deutsche zentrum für Luft-und Raumfahrt), pour mesurer la fonte des glaces à l'échelle de la planète de 2003 à 2010. L'étude s'est particulièrement intéressée aux glaciers et aux calottes glacières hors du Groenland et de l'Antarctique.

 

Les données montrent que la quantité de glace perdue en sept ans par le Groenland, l'Antarctique et les autres glaciers et calottes polaires avoisine les 4300 milliards de tonnes. Le niveau mondial des mers s'est ainsi élevé de 12 millimètres. Ceci correspond à une quantité de glace suffisante pour recouvrir les États-Unis d'une couche de 50cm.

«Une énorme quantité de glace fond chaque année. Ces nouveaux résultats nous aideront à répondre à des questions importantes sur l'élévation du niveau des mers et la façon dont les régions froides réagissent au réchauffement planétaire», déclare le professeur John Wahr de l'université du Colorado à Boulder, l'un des auteurs de l'étude. «GRACE se distingue par sa vision d'ensemble de la masse du système, même si sa résolution ne permet pas de déterminer la contribution de chaque glacier.»

 

Selon les chercheurs, environ 25% de la perte annuelle de glace (environ 148 milliards de tonnes) concerne des glaciers et des calottes situés hors du Groenland et de l'Antarctique. Dans ces deux régions et à leur périphérie, la perte annuelle de glace est d'en moyenne 385 milliards de tonnes.

 

Lors des études précédentes, les chercheurs s'étaient basés sur l'emprise au sol d'un petit nombre de glaciers, pour extrapoler les données à l'ensemble des glaciers du globe, non étudiés. Pendant plus de dix ans, seuls quelques centaines des quelques 200000 glaciers de la planète ont été surveillés.

 

Dans cette nouvelle étude, l'équipe du projet GRACE a estimé que la perte en glace des hauts massifs montagneux d'Asie, comme le Pamir et l'Himalaya, n'était que de 4 milliards de tonnes par an.

 

«Les résultats de GRACE dans cette région ont été une vraie surprise», souligne le professeur Wahr. «L'une des explications possibles est que les précédentes estimations s'étaient basées sur l'observation de quelques glaciers plus bas et plus accessibles d'Asie, extrapolée pour déduire le comportement de glaciers plus hauts.

 

Mais au contraire de ces glaciers de moindre altitude, la plupart des glaciers élevés sont dans un environnement très froid qui exige un réchauffement plus important de l'atmosphère avant que les températures locales n'augmentent assez pour entraîner une fonte importante. Ceci complique l'utilisation des mesures au sol à faible altitude pour estimer les résultats de l'ensemble du système.»

 

Tom Wagner, scientifique de la NASA, commente les résultats: «Cette étude montre que la fonte des glaciers et des calottes de moindre taille, situés dans des régions comme l'Alaska, l'Amérique du Sud et l'Himalaya, contribue à élever le niveau de la mer de 0,05 cm par an. «Ce chiffre est inférieur aux estimations précédentes, mais il confirme la fonte des glaces à l'échelle mondiale, avec seulement quelques régions en équilibre précaire. Ces résultats affinent notre vision de la fonte des glaces terrestres, qui représente le facteur le plus important et menaçant de l'élévation du niveau des mers.»

Un article de Cordis.europa

 
publi 3-4"Vers un nouveau paradigme"
2012 et après

 

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents