Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


LA NASA ÉCOUTE LE «CHANT» DE LA TERRE (VIDÉO)

Publié par Dav sur 9 Octobre 2012, 18:15pm

Catégories : #Magnétosphère

  •  

 

 

VIDÉO - Deux satellites envoyés en août pour étudier les orages géomagnétiques ont enregistré avec une clarté inégalée un phénomène bien connu appelé «effet chorus » et lié au champ magnétique terrestre.

 

 

 

Aucun son ne peut se propager dans le vide de l'espace. En revanche, les ondes électromagnétiques, elles, se déplacent sans problème. Autrement dit, si nous avions des antennes à la place des tympans, l'espace ne serait pas aussi silencieux qu'on l'imagine. Nous pourrions notamment entendre dans l'environnement immédiat de la Terre un bruit bien particulier ressemblant au cri d'un cochon d'inde: le chant de notre planète. La Nasa vient justement d'en révéler un enregistrement saisissant.

Cette transcription sonore a été obtenue à l'aide de l'instrument EMFISIS embarqué sur deux satellites, RBSP-A et B, envoyés en août pour étudier les orages géomagnétiques. Cet appareil enregistre les ondes électromagnétiques émises lorsque des particules chargées en provenance du Soleil viennent frapper le champ magnétique de la Terre. C'est ce qu'on appelle «l'effet chorus». Les fréquences de ces ondes, inférieures à 10 kHz, sont situées dans la gamme des fréquences audibles par l'oreille humaine.

L'«effet chorus» n'est pas anodin. Le champ magnétique de la Terre provoque en effet la formation des deux ceintures de Van Allen, des zones dans lesquelles on trouve une grande densité de particules chargées. Dans la ceinture extérieure, on trouve notamment des électrons de haute énergie, très nocifs pour l'homme et les satellites, dont les scientifiques pensent justement qu'ils ont acquis leur énergie en captant les «ondes de chorus». La mission RBSP a deux ans pour tenter de confirmer cette hypothèse qui fait encore débat dans la communauté scientifique.

 

Tristan Vey et Marc de Boni, lefigaro.fr. Une vidéo de la NASA, youtube.com

 

blue-sphere-001Le nouveau

Paradigme

Commenter cet article

lasorciererouge 07/12/2012 21:01


La Terre de nuit, une bille noire plus illuminée que jamais









Le Suomi NPP est un satellite d’observation de la Terre équipé d’une caméra qui permet de voir à partir du spectre de la lumière visible jusque dans l’infrarouge. Beaucoup plus
sensible que ses prédécesseurs, cet appareil photo peut détecter les incendies, les aurores, les lumières de la ville et les nuages​​, même au clair de lune dans la nuit.


Vingt-deux jours de données, d’avril et d’octobre 2012, ont été utilisés pour créer cette animation de la Terre appelée “Black
Marble” (bille noire), montrant une vue magnifique et inquiétante de notre planète tournant dans l’obscurité de la nuit :



Les images des lumières de la ville par le Suomi NPP ont été cartographiées à partir de données préexistantes du projet Blue Marble pour réaliser des images réalistes de l’intégralité du disque de la
Terre.


Les données du Suomi NPP sont très utiles. D’une part, les lumières de la ville cartographient la propagation de l’humanité, donc
au fil du temps, nous pouvons mesurer l’évolution de l’étalement urbain. Il est également utile de garder un œil sur la nuit, pour les incendies de forêt, la météo (si la Lune est visible pour
l’éclairer) et d’autres phénomènes.


Des extraterrestres regardant notre planète à distance pourraient détecter de plusieurs manières la vie sur terre, par la présence
du méthane dans notre atmosphère, par la lumière réfléchie par nos plantes vertes. Mais s’ils la voyaient seulement de nuit ils comprendraient qu’une certaine vie est intelligente ici et
inversement : L’éclairage urbain pourrait révéler la présence d’une
civilisation extraterrestre.


Le Suomi NPP orbite à environ 800 kilomètres au-dessus de la Terre et ne voit qu’une petite partie de la planète à un moment
donné. Cette animation comprend 2,5 téraoctets de données, 2500 gigaoctets captés par l’instrument VIIRS (The Visible Infrared Imager Radiometer Suite) qui ont été rassemblés pour montrer
l’intégralité de la face de la Terre sur une seule rotation. C’est un travail incroyable, mais le produit final est une vue “sans couture” et sensationnelle de notre maison.


Ci-dessous, une version plus légère à partir de la
chaine Flickr du NASA Goddard Photo and Vidéo:








Ci-dessous : certaines images de l’instrument VIIRS
(The Visible Infrared Imager Radiometer Suite) sur le Suomi NPP
ont étonné les scientifiques. La sonde,
par exemple, a capturé la lumière de la haute atmosphère illuminant les nuages et la glace dans des longueurs d’onde du spectre visible de nuit.




lasorciererouge 11/11/2012 18:38


NASA pour les photos fixes: eol.jsc.nasa.gov /
Merci Cole Gentry





 





 


About these ads


.


Nous sommes sociaux !

Articles récents