Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La NASA veut placer un astéroïde en orbite autour de la Lune!

Publié par Dav sur 6 Janvier 2013, 18:08pm

Catégories : #Espace

 
La NASA songe à capturer un astéroïde pour le ramener dans l'orbite de la Lune

Dans son objectif de rester en tête de la conquête spatiale, la NASA envisage de placer un astéroïde en orbite autour de la Lune. En effet, avoir un astéroïde "à disposition" permettrait d’y récolter des matériaux vitaux pour la conquête spatiale.

 

 

Qui a dit que la Lune n'intéressait plus la NASA ? Bien au contraire, elle est au coeur de nombreux projets parmi lesquels un a de quoi étonner. Des chercheurs du Keck Institute for Space Studies ont en effet confirmé que l'agence envisageait d’envoyer une sonde harponner un astéroïde afin de le remorquer et de le placer en orbite lunaire. D'un coût total de 2,6 milliards de dollars, cette mission serait pilotée par les équipes de l'institut et pourrait prendre place dès les années 2020.

 

Plus concrètement, ce projet se déroulerait en vérité en cinq phases, explique le New Scientist.  La première consisterait à lancer dans l'espace un vaisseau à l'aide d'une fusée Atlas V. Celui-ci voyagerait ensuite plusieurs mois pour atteindre un astéroïde dont le diamètre avoisinerait les 7 mètres. Après l'avoir étudié brièvement, la sonde se servirait alors d'un sac géant d'au moins 10 mètres sur 15 pour capturer l'astéroïde et le remorquer jusqu'à la Lune. Une tâche pas si simple qui prendrait entre 6 et 10 ans, d'après les calculs des scientifiques. Une fois arrivée à destination, la sonde placerait alors l'astéroïde en orbite lunaire.

 

"Le projet a encore besoin de quelques réglages scientifiques et techniques minutieux mais il est vu comme une avancée importante pour l'exploration", a expliqué Louis Friedman de la Planetary Society. En effet, en approchant de la sorte un astéroïde, il deviendrait beaucoup plus simple de l'étudier avec des engins spatiaux mais aussi avec des équipages humains. Il serait alors possible de récolter des matériaux à sa surface et de les ramener en très peu de temps pour les analyser.

 

Approcher l'astéroïde plutôt que s'aventurer dans l'espace

 

Bien le président Obama souhaite que des astronautes soient un jour envoyés vers un astéroïde, ceci représente aujourd'hui de nombreux risques notamment parce que la mission durerait certainement plus d'un an et qu'elle exposerait à long terme l'équipage à des radiations nocifs dont le champ magnétique terrestre ne les protégerait plus. D'où l'intérêt de capturer un astéroïde et de le ramener vers la Lune.

 

D'ailleurs, l'astéroïde voisin pourrait aussi avoir d'autres utilités comme servir à entrainer des missions humaines à l'atterrissage ou encore à des compagnies privées qui proposeraient des voyages vers la Lune.

 

Maxime Lambert

Maxisciences

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Yann 09/01/2013 14:25


Je ne pense pas que ce projet soit inutile. L'homme a besoin de rêver et la conquète spatiale l'a toujours fait. Ensuite, nous en somme aujourd'hui un peu plus de 7 M d'habitant sur terre, et ça
ne vas pas aller en s'arrangeant, une des solutions possible à la surpopulation est la conquête spaciale, avec pourquoi pas la colonisation de Mars dans des délais pas si longs que ça (à ce sujet
je vous conseille la lecture de la trilogie martienne de Kim Stanley Robinson).


Dernier point : Ce n'est pas la conquète spaciale et les projets de la NASA qui coutent le plus cher, sauver des banques ou des sociétés d'assurance comme AIG l'ont été beaucoup plus. Et si on ne
prend en compte que l'aspect financier de la chose, on pourrait tout aussi bien interdire la production de films en France ou à Hollywood, on pourrait faire de substentielle économies...

Purplestream 07/01/2013 14:58


Projet inutile à l'humanité et de par trop dispendieux. Encore un projet US dans la pure lignée des projets "à coup de milliards", pendant que l'humanité se débat pour survivre
ici-bas. Qu'ils "atterrissent" un peu : les priorités ne sont pas là-haut mais ici. 

Nous sommes sociaux !

Articles récents