Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La Niña est de retour, l'hiver sera rude aux USA

Publié par Dav sur 22 Octobre 2011, 23:20pm

Catégories : #Environnement

© reuters

Les prévisionnistes américains ont annoncé que l'hiver serait à nouveau influencé par la Niña. L'année dernière, le phénomène climatique avait engendré une météo froide et humide dans les Etats du Nord des USA et des conditions chaudes et sèches dans les Etats du Sud.

© reuters
© reuters

La Niña a pour origine une anomalie thermique des eaux équatoriales de surface de l'océan Pacifique, caractérisée par une température anormalement basse de ces eaux.

Mike Halpert, directeur adjoint du Centre de Prédiction Climatique américain, a expliqué que les quantités de chutes de neige seront probablement supérieures à la normale du Nord-Ouest jusqu'à la région des Grands Lacs ainsi que dans les vallées de l'Ohio et du Tennessee.

Dans les plaines du Sud et les États proches du Golfe du Mexique, les prévisions annoncent des fortes chaleurs et de la sécheresse. En Californie, les températures seront plus chaudes, mais le climat sera aussi plus humide, plus particulièrement dans le Nord de l'Etat. (7sur7Sydney/ca)

© reuters
AFP
 
B-calendrier-maya-completDav  "2012 un nouveau paradigme"

Commenter cet article

lasorciererouge 10/07/2012 06:55



Mauvais temps, la faute au Gulfstream





A cause de la catastrophe du golfe du Méxique, les européens vont connaître l'un des
hivers les plus rudes de ces 100 dernières années et ce pour la troisième année consécutive !


Prévoir une hécatombe chez les
personnes âgées et des températures descendant jusqu'à -25 °.


Dans une de ses dernières
publications (6 mars 2012), Ernie Balcerak, rédacteur et publicateur pour EOS, à propos des mesures concernant la circulation du Gulfstream, disait que certains scientifiques craignent que
l’AMOC (Atlantic Meridional Overturning Currents – Renversement des courants en Atlantic Méridional) pourrait ralentir le réchauffement global, voir de le modifié au point de perturber
l’agriculture de tout l’hémisphère nord.



Du coup le Centre de la NOAA fait
savoir que les indices dans l’Atlantique Nord ((NAO) & GFS (MRF)) ont été très faiblement positifs entre fin 2011 et début 2012, pour passer à négatifs déjà fin janvier et continue leur
chute ce, encore au 7 juillet, date du dernier relevé. De telles données n’étonnent pas, ça transparaît dans les bulletins météo.



L’ouest européen subi actuellement
des baisses régulières des températures, mais aussi une succession d’intempéries et de dépressions, à n’en plus finir.



Ces données ne permettent plus le
doute, le Gulfstream montre des oscillations de température de plus en plus négatives à ses moyennes, et qui plus est, une perte de vitesse. Mais pas seulement cela, son parcours semble changer
aussi. Quand on voit les anciennes cartes où il montait jusqu’au Svalbard et redescendre le long du Groenland. A l’heure actuelle, sur ce parcours, son débit à chuté énormément, de plus il vire
déjà à mi chemin entre l’Islande et l’Ecosse et n’étant qu’à peine refroidi, ce qui fait qu’il ne se retrouve plus aussi profondément qu’avant.



Il n’est plus permis de se voiler
la face, bien des équilibres naturels se sont modifiés, et sans nécessairement l’intervention de l’humain comme le prétendent certains, la vérité ?



…Elle est ailleurs.


 


Source: les moutons enragés

Nous sommes sociaux !

Articles récents