Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La Niña : le phénomène climatique touche à sa fin

Publié par Dav sur 25 Mai 2011, 06:17am

Catégories : #Environnement

 
Sécheresse (illustration)
Sécheresse (illustration)

Le phénomène La Niña, responsable de pluies diluviennes dans certaines régions, et de sécheresse dans d'autres, arrive à son terme, affirme l'Organisation météorologique mondiale (OMM). Les impacts du phénomène climatique devraient dans les semaines à venir se révéler quasi-neutres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans un communiqué publié sur son site, l'OMM affirme que l'épisode climatique La Niña "arrive à son terme". Ce phénomène avait débuté l'été dernier, mais c'est en janvier qu'il a atteint son intensité maximale. A la fin de l'année 2010 et au début de 2011, le nord et l'est de l'Australie, l' Indonésie, l'Asie du Sud Est et le nord de l'Amérique du Sud ont été touchés par des pluies torrentielles engendrées par un épisode de La Niña "relativement fort" explique l'OMM. La sécheresse qui touche l’est de l’Afrique équatoriale, la partie centrale de l’Asie du Sud-Ouest et le sud-est de l’Amérique du Sud est elle aussi imputée au phénomène climatique qui "se caractérise par des températures de la mer en surface anormalement basses dans le centre et l'est du Pacifique tropical". Il s'agit du phénomène inverse d'El Niño, qui engendre dans les mêmes zones des températures de la mer en surface anormalement élevées.

Mais depuis le mois de février, les impacts de La Niña dans les océans se sont atténués. Quant aux aspects atmosphériques de l’épisode, ils ont commencé à décliner à la fin du mois d’avril, précise l'OMM. Aujourd'hui, à la fin du mois de mai, les météorologues affirment que le phénomène touche à sa fin. L'OMM prévoit alors pour le milieu de l'année "des conditions quasi neutres – avec des températures de l’océan, des régimes de précipitations tropicales et des vents atmosphériques au-dessus du Pacifique équatorial proches de la moyenne à long terme". Toutefois, souligne l'organisation, "cette période de l’année est connue pour ne pas être particulièrement propice à la prévision", le système océan-atmosphère étant encore "assez sensible et souple".

 

Source: http://www.maxisciences.com

Dav   "2012 un nouveau paradigme"

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents