Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La Palestine devient État observateur à l'ONU

Publié par Dav sur 30 Novembre 2012, 07:04am

Catégories : #Société

Le vote à l'ONU a provoqué des manifestations de joie en Palestine, comme ici à Ramallah.
Le vote à l'ONU a provoqué des manifestations de joie en Palestine, comme ici à Ramallah. Crédits photo : MARKO DJURICA/REUTERS

Le vote de cette résolution, qui fait de «l'entité» palestinienne un «État observateur non-membre», a été acquis à une majorité confortable. Israël et les États-Unis qualifient ce vote d'«obstacle à la paix».

La Palestine est devenue jeudi «État observateur non-membre» des Nations unies, lors d'un vote historique à l'Assemblée générale de l'ONU. Un vote acquis à une majorité confortable mais pas écrasante de 138 voix pour, 9 contre et 41 abstentions.

Cette nouvelle stature internationale, qui donne aux Palestiniens accès à des agences de l'ONU et des traités internationaux, constitue une victoire diplomatique majeure. Mais elle expose l'Autorité palestinienne à des représailles financières américaines et israéliennes.

 

Avant le vote, le président palestinien Mahmoud Abbas a affirmé que l'Assemblée allait signer l'«acte de naissance» d'un État de Palestine. Il a estimé qu'il s'agissait de la «dernière chance de sauver la solution à deux États» (Israël et un État palestinien) et a promis de «tenter de ranimer les négociations» de paix avec Israël, au point mort depuis plus de deux ans, sans toutefois prendre d'engagements précis.

 

Pour l'ambassadeur israélien à l'ONU, Ron Prosor, par contre, cette initiative «ne fait pas avancer la paix, elle la fait reculer». Il a affirmé qu'elle «ne changera pas la situation sur le terrain», notamment parce que l'Autorité palestinienne «ne contrôle pas Gaza», et qu'elle «ne donnera pas un statut d'État à l'Autorité palestinienne». Il a rappelé la position d'Israël, ainsi que des États-Unis, selon laquelle des négociations directes «constituent la seule manière de parvenir à la paix par un accord mis au point par les parties concernées, et non par l'intermédiaire de l'ONU».

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a vivement condamné le discours de Mahmoud Abbas. «L'ONU a entendu ce discours rempli de propagande mensongère contre Tsahal (l'armée israélienne) et les citoyens d'Israël. Ce n'est pas ainsi que s'exprime un homme épris de paix».

«La résolution malheureuse et contre-productive d'aujourd'hui met encore plus d'obstacles sur le chemin vers la paix, et c'est pour cela que les États-Unis ont voté contre», a pour sa part déclaré l'ambassadeur des États-Unis à l'ONU Susan Rice.

 

 

Agence France-Presse
NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

gwendal 30/11/2012 23:16


l'israel a déjà annoncé la poursuite de la colonisation en cisjordanie par la construction de 3000 nouveaux logements ...et maintenant la palestine va pouvoir déposer une plainte officielle dès
que le 1er buldozer aura fait ses premiers centimêtres de roulage sur le sol palestinien


A continuer ce "jeu" stupide, israel va se retrouver dans ses frontières de 1948...au mieux


Le nouveau monde est déjà là, et la 1ère règle est: "qui sème la guerre récolte l'opprobre du reste du monde!" Israel devrait faire un gros effort pour le
comprendre, dans son intérêt, car la peur et les sanctions économiques changent maintenant de coté...

o 30/11/2012 18:46


OMG les états unis si ils savais ce que j'en pense moi de leurs sois disant paix masqué





 

Ben.c 30/11/2012 10:56


Face à la mauvaise foi des états d'israel et d'amérique, il n'y a que le mépris.

vodnara 30/11/2012 09:25


Enfin quelque chose bouge! Espérons qu'enfin les palestiniens auront droit à un état de droit.

Nous sommes sociaux !

Articles récents