Dimanche 12 février 2012 7 12 /02 /Fév /2012 18:50

Un groupe de scientifiques interpelle le gouvernement britannique lui demandant de clarifier sa position sur l’utilisation d’armes chimiques contre des manifestants. En effet, à cause d’une faille dans les Conventions Internationales, les armes chimiques sont interdites d’usage par les militaires mais rien ne s’oppose à leur utilisation par… la police !

D’après les experts de la Société Royale des Sciences, le gouvernement britannique serait en train de chercher des voies pour utiliser des agents nerveux contre les populations civiles en cas de soulèvements. Les développements récents dans les neurosciences permettent l’arrivée de nouvelles substances incapacitantes s’attaquant au système nerveux humain et tombant sous le coup de la Convention de 1993 en cas de conflit armé.

Les forces de l’ordre britannique qui avaient utilisé des gaz irritants jusque là pourraient passer à la vitesse supérieure et utiliser des armes chimiques à part entière comme le rapporte The Independant.

L’été dernier, le gouvernement Français a émis un décret autorisant l’utilisation d’armes de guerre contre des manifestants.

Les gouvernements des pays occidentaux se préparent à des soulèvements massifs des populations et préparent leurs armes. Ils savent que les populations en ont ras le bol des mensonges et du racket et finiront un jour par sortir dans la rue. Ce jour là, seul le rapport de force permettra aux pouvoirs en place de subsister.

Source: Tea For Two Operation via REALINFOS

 

publi 3-1"Vers un nouveau paradigme"

2012 et après


REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

facebook-logo-webtreats mail-webtreats youtube twitter-webtreats

   

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés