Dimanche 11 mars 2012 7 11 /03 /Mars /2012 07:00

 - Le SEG (Searl Effect Generator)

par Gregg Prescott, MS
http://www.in5d.com/free-energy-reality-the-seg.html


 

Alors que les gouvernements et les pays se disputent les pétro dollars, la solution pour la question de l'énergie avance à tous les jours. John Searl est l'un des leaders du nouveau mouvement de l'énergie libre. Ses recherches ont conduit à la formation de la SEG qui sera en mesure non seulement d'alimenter votre maison, mais votre voiture aussi bien, éliminant pratiquement la nécessité du pétrole (à l'exception de la production de pneus pour votre voiture et pour le lubrifiant moteur).

Selon Jason Verbelli, "Ceci remplacera votre réseau. Le boîtier d'alimentation de votre maison serait relié à la SEG à partir de votre propre maison. Donc, tout ce que vous brancherez dans les prises de votre mur sera alimenté par la SEG. Et la SEG peut gérer toute la charge de ce que vous avez besoin, sans AUCUN PROBLÈME.

Vous devrez toujours utiliser les mêmes prises murales de votre domicile, mais vous n'aurez pas à payer une compagnie pour l'énergie et ne subirez jamais de panne.

La seule différence dans le système de votre maison, c'est que vous aurez à inverser la polarité de votre prises murales pour recevoir le signal inverse publié par le SEG.

Plus vous l'utiliserez, plus il produira les ions négatifs qui favorisent la guérison.

Les compagnies d'électricité pourront toujours aller contrôler leurs compteurs à tout moment. Elles ne verront pas toute la puissance qui aura été utilisée dans votre maison, car il n'y aura rien à lire. Du moins, pas leur électricité.

Le financement du projet SEG reste l'un des plus grands problèmes que nous rencontrons. Parce que Magnetics Searl est une entreprise à but lucratif, il nous est illégal de recevoir des dons. Pour le moment, Magnetics Searl est aussi incapable de se financer par la vente d'actions de la société parce que les actions sont fondées sur la valeur d'une entreprise. Selon Verbelli, «Une entreprise doit déjà être viable sur le marché commercial (avant d'aller en Bourse). S'il y avait un financement, qui conduirait à la fabrication, il pourrait y avoir des ventes et des profits. Ensuite, la compagnie pourrait aller en Bourse." Il ajoute, "l'usinage de chaque couche de matériau est une tâche fastidieuse qui prend beaucoup de précision, de temps, et d'argent, etc. Chaque couche de matériel doit être rasée selon les spécifications exactes de la Loi des Carrés." De son côté, Russel Anderson a déclaré: «Il n'y a pas de secret pour la Searl SEG; juste étudier la Loi des Carrés, et en rêver un, comme je l'ai fait depuis 26 ans. Le SEG est tout simplement un moteur linéaire enveloppé dans un cercle, avec un noyau « Rare-Earth » pour une source d'électrons. Le choix et les proportions des éléments sont dictés par Square TROIS. Le Square TROIS oscille à l'exception de la croix centrale, qui tourne. »

L'une des questions les plus courantes que Verbelli reçoit concerne les délais qui restent pour la commercialisation de cette invention. "Nous avons une personne qui travaille sur l'usinage. Nous avons deux personnes qui travaillent sur la promotion et les réseaux de financement dans le monde entier. Nous avons un total de neuf personnes sur ce projet pour lequel nous n'avons pas encore de financement. Le coût d'achat des matériaux, de leur expédition à partir de l'installation et de l'usinage, le coût réel de l'usinage, les frais juridiques, les licences, etc dépassent ce que la plupart des gens gagnent en une année. Et avec zéro financement, il est difficile de créer ce dispositif aussi rapidement que le public le voudrait. Si plus de gens étaient au courant ... avec de l'aide ....s'ils en parlaient etc, nous aurions tous un SEG dans nos maisons. Il faudra environ 3 à 5 ans à partir du moment où nous aurons le financement pour que le système soit implanté dans votre maison. Alors ... le plus tôt nous obtiendrons du financement .. le plus tôt,vous et votre famille n'aurez plus à payer pour l'essence, l'électricité, ou les frais d'avion, etc "

Il est important de noter que cette invention est l'enfant de ce qui a été initialement créé en 30 ans." Le dernier prototype fonctionnel date de 1982», a déclaré Verbelli."C'est pourquoi nous avons besoin de financement. Pour reconstruire la technologie."

"Nous pourrions déjà tous l'utiliser, mais il faut du temps pour obtenir une équipe, une installation, l'équipement nécessaire, les matériaux, la protection juridique, la fabrication des pièces. Nous avons maintenant l'équipe, l'installation, les équipements nécessaires. Magnetics Searl est une société maintenant incorporée avec une charte. Nous avons la plupart des matériaux et c'est maintenant une question de la modulation des magnétiseurs. Même avec un financement complet, il faudra encore 8 à 12 mois de travail sur les magnétiseurs, pour ensuite parfaire l'impression des champs sur les matériaux. Une fois cela fait, nous pouvons fabriquer le reste de celui-ci et assembler le tout."

Le type de technologie d'énergie libre existe depuis plus de 100 ans, comme en témoignait Nicola Tesla à l'Exposition universelle de 1893 à Chicago. Le financier de Tesla, JP Morgan, a supprimé l'invention de Tesla parce qu'il a estimé que "Celui qui contrôle l'énergie, contrôle le pouvoir." Les conglomérats corporatifs tels que General Electric vont inévitablement essayer de suivre les traces de Morgan dans la suppression de cette invention en proposant plusieurs milliards de dollars pour acheter le brevet, dans l'unique motif de supprimer cette idée pour un autre siècle ou plus au nom de la cupidité des entreprises.

Selon Verbelli, le SEG "remplacera non seulement le réseau, mais aussi l'huile, le gaz, les centrales nucléaires, les panneaux solaires, les usines marémotrices, les éoliennes, les centrales hydroélectriques et toutes autres formes de production d'énergie actuelle. "

La vaste population du monde est proche de perdre son réseau électrique au complet. Des inventions comme celle-ci ne peuvent arriver trop tôt.

Traduit par Louise Racine pour LaPresseGalactique.com
 
 

REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 8 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Mais c'est une grosse connerie, il n'y a pas à inverser la prise murale, c'est un signal sinusoidale de valeur moyenne 0 V !!! Il n'y pas de polarité aux signaux électriques reçus par EDF.
Soit les sources sont fausses, soit c'est une grosse arnaque.

Commentaire n°1 posté par Alex le 11/03/2012 à 23h02

Pour cela il faudrait tester! l'énergie libre à des particularités mais je ne suis pas expert

Réponse de Dav le 12/03/2012 à 07h10

L’énergie libre que propose ce cher monsieur n’est qu’un outil de désinformation permettant d’étayer la théorie d’un complot, d’une conspiration mondiale… (Cf. complot du 11 sept 2001, complot juif, complot américain,…taper “théorie du complot” dans wikipedia).

Le problème avec ces thèses conspirationnistes, c’est qu’elles ne reposent sur rien de concret et qu’elles sont irréfutables dans le sens où tout argument défavorable qui pourrait être apporté sera systématique retourné contre moi. Aucun dialogue n’est possible. Preuve en est l’appel de certains à “passer son chemin” si l’on ne croit pas au concept proposé… C’est comme cela que l’on débat.

Elles sont souvent issues de croyances délirantes, parfois ésotériques et d’un manque d’information (fantasmes sur l’électro-magnétisme…).

Bref de l’obscurantisme brut!!!

Ma foi, que ceux qui y croient achètent les “moteurs à énergie libre” puisqu’ils leur permettront d’obtenir une énergie gratuite (pourquoi s’en priver?).

Il y a aussi celui de super M. Minato au japon, qui soit disant aurait vendu 40 000 ventilateurs utilisant ce moteur… Le problème c’est qu’il n’y en a aucune trace, nulle part…

(http://www.lebardessciences.com/2010/01/minato-le-moteur-nippon-ni-bon/)

Allez y, achetez!!! ACHETEZ!!! qu’attendez-vous?? Ah, merde, il n’y aucun site internet qui en vende… Pfff, décidément, la conspiration mondiale se confirme… Même en magasin, rien… Les enflures!

Bon, en attendant, vous pouvez acheter l’ouvrage de M. Hatem, ce qui lui permettra d’arrondir ses fins de mois (et même de développer sa super invention!).

“Ah au fait, j’ai moi même inventé un moteur qui permet d’obtenir en sortie 10 fois la puissance d’entrée… Je vais prochainement ouvrir un site internet dans lequel vous trouverez de magnifiques vidéos, avec un moteur, des voltmètres, des ampèremètres, des wattmètres, avec plein de chiffres, et vous verrez, j’aurai en sortie 10 fois plus qu’en entrée. Avec tous ces instruments de mesure, ce sera irréfutable. J’en profiterai aussi pour vendre sur ce site un livre permettant de mieux comprendre pourquoi on nous ment et on nous spolie… (tant qu’à faire…) Et je ferai appel à des dons pour pouvoir développer et commercialiser mon invention… Après m’être installé en “lieu sûr” à l’étranger, je vendrai mon moteur 2 000 euros (soit une broutille quand on pense aux économies d’énergie dont pourront bénéficier mes clients). Je compte le commercialiser sur l’ensemble de la planète. Mon objectif est d’atteindre 100 ventes par jours sur mon site ce qui est largement pessimiste à l’échelle de la planète, d’autant que je rappelle que les bénéfices de mon invention seront énormes et que ça va attirer les gens. En trois mois (soit le délai de livraison du fameux moteur), j’aurai ainsi accumulé un petit pactole de 2000 x 100 x 30 x 3 = 18 000 000 euros. Et après, je disparais!”

Un peu de bon sens, voyons. Tant que l’ignorance prendra le pas sur la connaissance, les escrocs auront de beaux jours…

A bon entendeur.

Corentin (les pieds sur terre et la tête sur les épaules).

Commentaire n°3 posté par Corentin le 08/05/2012 à 18h44

C'est votre avis merci de le partager...

Réponse de Dav le 08/05/2012 à 22h00

et pendant ce temps !!

l’intention du Pérou d’exploiter des gisements de gaz dans un territoire protégé

 

Un Indien nanti. Sa tribu est menacée par l'extension des concessions gazières dans des zones protégées.
Un Indien nanti. Sa tribu est menacée par l'extension des concessions gazières dans des zones protégées.
© Survival

 

Des documents secrets révèlent que le Pérou recherche activement de nouveaux gisements de gaz au cœur d’un territoire indigène protégé, en violation flagrante avec la législation en vigueur.

 

La réserve Nahua-Nanti, située au sud-est de l’Amazonie péruvienne, est non seulement connue pour être habitée par plusieurs groupes d’Indiens isolés, mais elle l’est également pour ses nombreux gisements de gaz exploités dans le cadre du projet Camisea.

 

Bien qu’une concession gazière couvre déjà presque 75% de la réserve, le ministère péruvien des Mines et de l’Energie a donné le mois dernier le feu vert au consortium Camisea pour rechercher de nouveaux gisements.

 

Le Pérou est allé bien plus loin en dévoilant son projet d’ouvrir la première concession pétrolière étatique du pays à l’intérieur de la zone légalement protégée.

 

Connue sous le nom de Fitzcarrald, cette nouvelle concession détenue par PetroPeru, devrait, selon nos sources, se situer à l’est du bloc 88 de Camisea.

 

En avril dernier, le Pérou a permis à Camisea d'étendre son exploitation de gisements gaziers dans des zones protégées.
En avril dernier, le Pérou a permis à Camisea d'étendre son exploitation de gisements gaziers dans des zones protégées.
© Survival

 

Si cette information est confirmée, la concession partagera la réserve Nahua-Nanti en deux et mettra la vie des Indiens isolés en danger immédiat.

 

L’organisation indigène péruvienne FENAMAD a déclaré : ‘Il ne fait aucun doute que le gouvernement tente de morceler les territoires indigènes pour faire place à l’exploration gazière… qui conduira au génocide et à l’ethnocide des peuples indigènes’.

 

Ces nouveaux projets enfreignent le décret suprême de 2003 interdisant toute exploitation des ressources naturelles au sein de la réserve Nahua-Nanti.

 

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Non seulement ces projets menacent l’avenir des Indiens de la réserve – y compris des groupes isolés –, mais ils constituent une violation flagrante de la législation en vigueur. Le gouvernement sait que les précédentes explorations gazières ont déjà décimé des groupes indiens. Il est étonnant qu’il puisse permettre que l’histoire se répète sans paraître concerné par les conséquences désastreuses de tels projets sur les populations les plus vulnérables’.

 

Note aux rédactions :

 

- Voir comment le bloc Fitzcarrald empiète sur la réserve Nahua-Nanti
-

Commentaire n°4 posté par lasorciererouge le 16/05/2012 à 19h53

à Corentin le 08/05/2012 à 18h44 :

Le magnétisme du fantasme?...tu n'as pas du aller longtemps en cours de physique toi...L'énergie libre est une realitée..on rigolera bien dans quelques années quand on repensera a toute l'énergie que l'on gaspille..

Un simple exemple : 

un moteur magnétique BRANCHE (ou il faut une source au depart, qui peut etre une batterie ;) ) sur lequel est fixé un disque magnetique (aimant), qui lui entraine un autre moteur, qui lui est non-branché, on produit presque se que l'on consomme, maintenant tu en met 10 d'affiler, tu produit environ 10 fois la puissence utilisé...de quoi recharger ta batterie et te fournir 10x l'energie utilisé...Voila si tu comprend pas, etudie la physique y'a pas de magie ni de conspiration..

Ensuite, remplacer le moteur electrique pas une roue à mouvement perpetuel ( je te passe les detail technique, mais c très simple, une roue, quelque aimants.) hophop, tu est independant en energie, tu ne paye plus EDF, GDF, tu n'as plus besoin ni de petrole ni de nucleaire, mais sa, est ce que l'on le veut vraiment.. Reponse dans 10ans quand les gens comme toi aurons ouvert les yeux!..

Commentaire n°5 posté par Nisya le 19/07/2012 à 07h21

La fusion nucléaire dans un appartement

 

Julien S., 24 ans, vient de terminer la fabrication artisanale d’un réacteur nucléaire à fusion « froide » (à température ambiante) pour produire de l’énergie. Il veut, maintenant, convaincre la communauté scientifique.

Le début de la réaction. ©TCA-innov24

C’est en glanant des informations sur le Web que Julien S., 24 ans, s’est formé à la fusion froide. À savoir une branche de la recherche nucléaire négligée par la communauté scientifique qui n’y voit que charlatanerie. Principe : obliger deux noyaux atomiques à fusionner à température ambiante plutôt qu’à 150 000 000°C (à l’instar des expériences pratiquées à Cadarache dans le cadre du projet ITER). Le tout dans le but de produire une gigantesque énergie avec une faible quantité d’électricité en entrée… « Demain, on rase gratis », ironise un chercheur du CNRS spécialiste de l’atome, qui préfère rester anonyme. Pourtant, dans une partie de son appartement transformé en laboratoire, Julien assure avoir fabriqué une centrale nucléaire miniature, calquée sur ce principe. « La fusion froide fonctionne ! En voici la preuve », s’exclame l’autodidacte. D’un air convaincu, il enclenche un interrupteur. Dans un vrombissement, la réaction démarre (voir notre vidéo).

Intense lumière blanche. Sur la table, un assemblage de fils et de tuyaux renferme un tube à essai. À l’intérieur, de l’eau enrichie en oxyde de deutérium, un dérivé de l’hydrogène, se met à bouillir. « Le récipient est chauffé par le courant électrique domestique », explique Julien S. d’une voix forte afin de couvrir le bruit assourdissant de l’appareil. « J’injecte l’électricité dans le liquide via une électrode en tungstène composée à 2% de Thorium 230 [Une matière radioactive, NDLR]. J’ai acheté ce matériel… sur eBay ! » Rapidement, une boule de feu apparaît dans le contenant. Puis elle se double d’une intense lumière blanche. « La structure atomique du Thorium piège les atomes de deutérium qui s’agitent sous l’effet de l’électricité. Ne pouvant s’échapper, ils fusionnent. » Soudain, la lumière blanche redouble d’intensité tandis que le liquide en ébullition lâche une gerbe d’éclaboussure. « Voilà la fusion froide ! », s’égosille le scientifique.

Le laboratoire artisanal du chercheur en fusion froide. ©TCA-innov24

Production inexpliquée de chaleur. Au risque de s’ébouillanter, Julien plonge un thermomètre dans le tube à essai. Résultat : 108°C. Rien de très impressionnant? Pourtant, à l’intérieur du récipient, le Thorium se met à crépiter et commence à fondre. Signe que sa température interne vient de dépasser 1 750°C ! « Avec le peu d’électricité que j’injecte [125 Watts, NDLR], il est théoriquement impossible de produire autant de chaleur », indique le jeune chercheur. « La réaction n’est donc pas uniquement électrique. » Selon lui, elle n’est pas non plus purement chimique. Reste l’explication nucléaire. « C’est la fusion des atomes de deutérium qui génère cette énergie supplémentaire. » Pour le prouver, le chercheur autodidacte manque de moyens. Mais plus pour longtemps : le laboratoire d’une grande école d’ingénieur se serait engagé à lui ouvrir ses portes une fois par semaine. Là, Julien pourra tenter de valider ses conclusions. Une affaire à suivre qui pourrait faire soit « Pschitt » soit « Boum » !

Commentaire n°6 posté par lasorciererouge le 19/11/2012 à 20h00

Le moteur à eau fonctionne bien, en voici la preuve...

 

ALORS COMME CA VOUS PENSEZ QU’IL EST POSSIBLE DE FAIRE FONCTIONNER UN MOTEUR AVEC DE L’EAU ?

Eh bien, vous êtes parmi la toute petite minorité de personnes qui sont au courant qu’une telle possibilité serait éventuellement, peut être, avec un peu de chance, envisageable… Quoi qu’il en soit bienvenue sur ce site ou nous ne doutons pas que rouler avec l’aide de l’eau soit possible. Pour une bonne et simple raison : nous avons testé ! Et nous avons constaté que ça marche !
Voici une petite série de vidéos, rien ne parle mieux que les images.

Dans les vidéos ci dessous vous allez voir quelques exemples de ce qu’on appelle le “moteur à eau” ou pour être plus exact des exemples de moteurs équipés d’un générateur de gaz HHO . Regardez ces vidéos, prenez connaissance de la suite de l’article, et après ça libre à vous de foncer tête baissée pour rouler aussi à l’eau…. Ou de continuer à vous poser des questions…..

Allez on y va. Ci après 2 vidéos d’installation de Dry Cell et 1 d’un générateur HHO de type cylindrique

Allez on continue :

Une vidéo ou vous pouvez voir ce qui se fait actuellement comme générateur HHO installé sur une voiture de collection Opel Rekord de 1970 avec à la clef des économies impressionnantes , en fin de vidéo une interview du propriétaire :

Encore une petite vidéo de l’installation d’un ami, qui à fabriqué lui même un générateur :

Après avoir vu ces vidéos vous vous posez peut être quelques questions, alors voici quelques précisions :

Il y a quelque temps, ( en 2007 ), en effectuant des recherches sur le net je suis tombé sur une pub pour un site qui parle d’un “kit moteur à eau” à installer sur votre véhicule pour économiser du carburant. Je ne me souvient pas de l’adresse de ce site, mais j’ai tout de suite remarqué que c’était une traduction de l’anglais. Ayant appris l’anglais au collège, comme quoi on y apprend pas que des trucs inutiles, j’ai donc effectué une recherche avec des mots clés anglais.

Et là, Big surprise ! J’ai découvert une multitude de sites parlant du même système. Je me suis rendu immédiatement à l’évidence qu’il existait un buzz sur le moteur à eau aux Etats Unis et au Canada, alors même qu’on en entendait pas parler du tout en France ou alors pour vous dire que ” ça n’existe pas ! “…. ( Bizarre, biz

Commentaire n°7 posté par lasorciererouge le 31/12/2012 à 19h37

http://www.onnouscachetout.com/themes/technologie/tesla2.php

Commentaire n°8 posté par lasorciererouge le 17/04/2013 à 22h01

facebook-logo-webtreats mail-webtreats youtube twitter-webtreats

   

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés