Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La règle VOLCKER, un vent nouveau pour la finance..

Publié par David Jarry - Webmaster sur 28 Mars 2014, 17:35pm

Catégories : #Société

Applicable à partir de mardi prochain.Image

Quel sera l’impact sur les banques américaines des 900 pages de la règle Volcker qui vient d’être approuvée par les autorités américaines (Fed, CFTC, SEC …)? Va-t-elle mettre en péril la prospérité de l’industrie financière, comme l’affirment ses porte-paroles? Prévoit-elle suffisamment d’exceptions pour être contournée sans difficulté, comme le dénoncent les partisans les plus inconditionnels d’une disposition censée protéger les déposants américains contre la spéculation financière? 

A ce stade, la seule certitude est que les banques, qui ont vigoureusement combattu le texte, ont obtenu jusqu’au 21 juillet 2015 pour se conformer à la règle Volcker même si celle-ci entrera officiellement en application dès avril 2014. Deux ans ajoutés aux trois qui ont été nécessaires depuis le vote du Dodd-Frank Act pour adopter la règle Volcker  portent à cinq années la gestation d’une disposition clé de l’après crise. Une gestation qu’il faut aussi apprécier à la lumière de ce qui se passe en Europe où Michel Barnier, le commissaire aux services financiers, espère déposer un projet de texte sur la scission des activités bancaires avant fin janvier 2014, en sachant que rien ne risque de se passer au plan législatif avant 2015 du fait des élections des eurodéputés en mai 2014 et du nouveau mandat de la Commission.

La règle Volcker, qui ambitionne d’empêcher les banques de développer un trading pour compte propre,  comprend quatre régulations visant les banques, les brokers-dealers, les courtiers de matières premières et les sociétés liées aux holdings bancaires. Les banques étrangères pourront seulement en faire de façon limitée avec les sociétés américaines. La règle interdit également aux banques de contrôler, de sponsoriser ou d’avoir certaines relations avec des hedge funds ou des fonds de capital-investissement, qualifiés de « covered funds ». La régulation prévoit des aménagements spécifiques pour les activités de tenue de marché, d’engagements de souscription (underwriting) ou de couverture. 

Les autorités américaines ont affiché leur volonté de ne pas se laisser abuser par les acteurs de l’industrie financière qui seraient tentés de déjouer la règle. « Vous ne pouvez pas juste dire: Oh, ça, c’était pour se couvrir », a martelé, mardi 10 décembre, le commissaire de la CFTC, Bart Chilton, « la position doit être liée au risque ».  La régulation prévoit aussi des exemptions pour le trading sur la dette souveraine. Elle pourra par ailleurs interdire certaines activités autorisées en cas de conflit d’intérêts manifeste, d’exposition à des actifs ou des stratégies très risqués et de menace pour la stabilité financière. 

Michel Barnier doit il puiser dans la règle Volcker des pistes de réflexion pour son projet de directive ? Que doit-il retenir du rapport Liikanen qui propose une filialisation des activités de marché en fonction de la taille des banques et de la part du trading book dans le bilan? Déjà très hésitants sur les mesures à prendre, de crainte de bouleverser le modèle bancaire universel européen, les eurodéputés risquent de douter plus encore après l’étape franchie par leurs collègues d’outre-Atlantique. Et ses retombées incertaines.

sources : chemineau-laurent   L’AGEFI

http://kitdemonter.wordpress.com/

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

yves 28/03/2014 18:47


une merde americaine de plus qu'on va recuperer !

Nous sommes sociaux !

Articles récents