Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La saucisse au caca de bébé, c’est bon pour la santé!!!

Publié par David Jarry - Webmaster sur 28 Février 2014, 19:19pm

Catégories : #Santé

 

REUTERS/Bogdan Cristel

 

 

Quand la nouvelle est sortie, les unes en Australie et en Nouvelle-Zélande s’en sont donné à cœur joie. «La saucisse au caca: trop tendance» a sifflé Stuff. «Les scientifiques mettent les mains dans la merde à notre santé», s’est esclaffé WA Today. «SELON MEAT SCIENCE, RIEN NE VAUT LE CACA DE BÉBÉ!», a ironisé le blogueur Cameron Slater.

 

L’inspiration de ces irrésistibles appâts à clics est une étude récemment publiée par le journal de recherche carnivore Meat Science, dans laquelle des chercheurs espagnols ont fabriqué des saucissons en utilisant trois souches bactériennes isolées à partir de selles de bébés (si cette histoire est d’abord sortie en Australie, c’est parce qu’un scientifique australien expert en manipulation médiatique, au nom étonnamment de circonstance puisqu’il s’appelle Hani Al-Salami, a accordé à WA Today une interview au sujet de cette étude alors même qu’il n’avait pas été personnellement impliqué dans les recherches).

 

Le saucisson au caca de bébé n’a sans conteste rien de ragoûtant. Mais en réalité, ce n’est pas aussi dégueu qu’on est tenté de le croire quand on se contente de lire la presse à sensation. D’ailleurs, vous avez probablement déjà consommé sans le savoir de la nourriture ou des compléments alimentaires fabriqués à partir d’une souche bactérienne dérivée d’excréments humains.

«Certains probiotiques –pas tous, mais quelques-uns– sont isolés à partir d’excréments», explique Mary Ellen Sanders, consultante en microbiologie des probiotiques (les probiotiques, souvenez-vous, ce sont des bactéries qui ont un effet bénéfique sur la santé).

Sanders donne l’exemple du Lactobacillus rhamnosus GG, probiotique isolé à partir d’excréments humains en 1983 et aujourd’hui largement utilisé dans des produits comme «le babeurre, les yaourts, le lait, les boissons aux fruits, les boissons pour "doses quotidiennes" et les boissons fermentées à base de petit-lait». Soit dit en passant, les chercheurs espagnols qui ont fait du saucisson avec des bactéries fécales de bébés l’ont comparé à du saucisson fabriqué à partir de L. rhamnosus GG, qu’ils ont catalogué souche probiotique commerciale. «Dans le domaine des probiotiques, le fait d’isoler (des bactéries) à partir de sources humaines est un principe de base, parce qu’on a toujours pensé que cela augmenterait les probabilités qu’elles aient des effets physiologiques bénéfiques chez les humains», explique Sanders.

Et il n’y a pas de raison d’être dégoûté ni par le yaourt au L. rhamnosus GG de votre frigo, ni par les saucissons aux bactéries fécales de bébé récemment isolées.

Quand les scientifiques veulent isoler une souche de bactéries à partir de selles humaines –qui peuvent contenir des milliers d’espèces de bactéries différentes– ils diluent à plusieurs reprises l’échantillon fécal jusqu’à ce qu’ils puissent isoler une minuscule quantité de la souche qu’ils cherchent à étudier, avant de lui laisser le temps de se reproduire dans une boîte de Pétri. «Il n’y a évidemment pas de contamination d’aucune autre source», souligne Sanders en me décrivant le processus.

Si la plupart des gens éprouvent du dégoût pour les matières fécales et ont été conditionnés pour éviter tout contact avec elles, notre aversion est disproportionnée par rapport au risque qu’elles présentent vraiment. De nombreuses souches de bactéries que l’on trouve dans les excréments sont inoffensives voire bénéfiques –mais surtout, elles sont déjà partout. Si vous voulez éviter de manger la moindre bactérie née dans un intestin humain, vous abstenir de consommer du saucisson au caca de bébé ne va pas suffire –il va falloir arrêter de manger tout court.

L.V. Anderson

Traduit par Bérengère ViennotNP-le-nouveau-paradigme-copie-1

  

Slate

Commenter cet article

Jophiel 01/03/2014 10:29


C'est un peu réducteur de passer de bactéries ( bénéfiques) présentes dans les défécations humaines au terme "caca".


Mais dès l'instant où il y a du sensationnel certains n'hésite pas à se jeter à l'eau.


Les bactéries bénéfiques sont présentes partout et le corps humain en est un bon pourvoyeur, pour preuve sans aller chercher les excréments, la flore vaginale d'une femme contient les même
bactéries que celles présentes dans certains yoghourts.


La nature est ainsi faites, rien ne se perds tout se recycle, et c'est en rompant ce cycle que l'industrie agro-alimentaire sous couvert e stérilisation et autres procédés nous fait ingérer des
substances qui sont néfastes pour notre santé.

gwendal 28/02/2014 23:54


@Caroline D, tu as démontré efficacement la démonstration de stupidité (à l'insu de son plein gré) de la part du
"chieur" du dernier paragrapahe!


Heureusement qu'on a les sites alternatifs pour montrer l'aberration de certains raisonnements soi-disant scientifiques, car si on n'avait que la presse "standard" ce serait peine perdu pour
secouer la pulpe chez les endormis...enfin je veux dire >chez les somnolents< ...car pour les endormis c'est foutu vu qu'ils roupillent!

Caroline.D 28/02/2014 23:20


Oui enfin par le dernier raisonnement de l'article on peut aller très loin. Comme tout le monde vous devez certainement vous mettre de l'anti-ride et du maquillage rempli de "pétrôle" et votre
peau "boit" la crême, alors vous devriez manger du pétrôle il n'y aurait pas de différence...


Non mais celui qui a fait le raisonnement sur les saucissons au caca devrait se cacher. C'est un homme qui a du faire sa première année de philo, ne s'est senti depuis et n'a plus suivit de cours
de philo depuis. A Paris des baratineurs on en trouve à la pelle. Pas besoin de lire ce genre de torchon en plus.   ...   D'abord!

Nous sommes sociaux !

Articles récents