Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La sonde Voyager 1 a-t-elle déjà quitté le système solaire ?

Publié par Dav sur 11 Octobre 2012, 18:23pm

Catégories : #Espace

Vue d'artiste représentant la position de Voyager 1 dans l'héliopause, à la limite entre l'héliosphère et l'espace interstellaire (Crédit photo : NASA/JPL-Caltech)

Des chercheurs étudient actuellement les données transmises par la sonde Voyager 1, pour tenter de prouver si celle-ci a déjà ou non quitté le système solaire.

 

Alors que l’humanité attend avec impatience son nouveau "grand pas", les yeux rivés sur la sonde spatiale Voyager 1 située aux confins du système solaire, les scientifiques s’interrogent sur quand aura lieu la fameuse entrée en territoire inconnu. Et si celle-ci avait déjà eu lieu ? De nouvelles données transmises par la sonde, indiquent que le moment historique de sa sortie du système solaire serait intervenu il y a environ deux mois. Les chercheurs de la NASA épluchent actuellement les données pour confirmer l’hypothèse.

 

Lancée le 5 septembre 1977, la sonde spatiale Voyager 1 est actuellement à 18,2 milliards de kilomètres du Soleil, soit plus de 100 fois la distance entre l’astre et la Terre. Elle devance d’environ 3,2 milliards de kilomètres sa jumelle, Voyager 2, qui a entrepris un parcours plus long à travers le système solaire. Après 35 ans de voyage, les deux dispositifs détiennent actuellement le record de longévité dans l’espace. Leur secret : les générateurs radio isotopiques qui les fournissent en électricité grâce à la lente désintégration par radioactivité naturelle du plutonium 238.

 

Or, depuis deux ans, les données transmises par Voyager 1 laissent à penser que la sonde est arrivée au niveau de l’héliopause, une zone limite située entre l’héliosphère, où évoluent la Terre et les autres planètes du système solaire, et l’espace interstellaire. Toutefois, les scientifiques ne peuvent pas prévoir exactement quand le dispositif franchira la frontière entre les deux milieux, la localisation de celle-ci étant jusqu’à présent inconnue et certainement fluctuante. "Il faut imaginer cette frontière comme la surface d’une mer agitée de grandes vagues : les Voyagers, qui viennent des profondeurs de cette mer, sont tout près de la surface. Mais elles sont tantôt au creux de la vague, donc "à l’air libre" (le milieu interstellaire), tantôt recouvertes par les vagues, et donc à nouveau immergées dans le milieu solaire" explique le CNES sur son site.

Trois conditions pour démontrer la sortie définitive de la sonde

 

Pour Ed Roelof, chercheur à la Johns Hopkins University, un objet franchissant l’héliopause devrait connaître trois types de changements. Premièrement, une forte hausse du nombre de particules cosmiques (provenant de l’espace) reçues par seconde. Deuxièmement, une baisse spectaculaire du nombre de particules solaires reçues par seconde. Enfin, il devrait être observé un changement de direction du champ magnétique environnant. Prenant en compte les deux premiers critères, il semblerait que Voyager 1 soit sortie de l’héliopause à la fin de l’été.

 

En effet, à la fin Août, le nombre de particules cosmiques a fortement augmenté, tandis que le nombre de particules solaires a fortement chuté. Mais pour déclarer officiellement l’entrée de Voyager 1 dans l’espace interstellaire, les scientifiques ont maintenant besoin de vérifier si la troisième condition a été satisfaite, à savoir le changement de direction du champ magnétique. "Nous sommes tous en attente du résultat des analyses sur les mesures les plus récentes du champ magnétique de Voyager 1. Nous sommes à la recherche du changement attendu selon une nouvelle direction stable" conclût Ed Roelof dans un courriel adressé à LiveScience.

 

Si le point trois est éventuellement vérifié, la NASA se chargera alors de communiquer ce nouveau "grand pas" pour l’humanité.

 

MAXISCIENCES

 

blue-sphere-001Le nouveau

Paradigme

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents