Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La Terre ne cesse de trembler...

Publié par Dav sur 30 Mai 2012, 12:14pm

Catégories : #Changements terrestres

 cover vendeur-journauxEn Italie, 41 secousses ont été enregistrées dans la nuit de mardi à mercredi dans la zone d'Emilie Romagne, touchée en dix jours par deux violents séismes qui ont fait au total 22 morts.

 

Les sismologues expliques que les répliques vont se produire sur plusieurs semaines encore.

 

 la Bulgarie a également été touchée (...magnitude de 5,8 le 21 mai puis de 4,3 le 24 mai), ainsi que la Turquie (4,6 de magnitude le 19 mai) et Israël (5,5 le 11 mai). Ces tremblements de terre sont-ils liés les uns aux autres et faut-il s'attendre à de nouvelles secousses en Europe ? 

 

 Pascal Bernard, physicien-sismologue dit que nous sommes en effet dans une phase de risque plus élevé car les vibrations provoquées par les séismes récents peuvent provoquer la cassure d'autres failles voisines. On trouve sous la plaine du Pô (au nord-est de l'Italie, ndlr) toute une série de failles qui sont voisines mais mal connectées. Ainsi, quand l'une de ces failles casse, celles d'à côté bougent mais il faut un certain temps avant qu'un autre segment casse.

 

Certains endroits sont susceptibles d'être à haut risque.:

 

C'est notamment le cas à Istanbul, en Turquie, et en mer de Marmara : on y attend la rupture d'un segment de la faille nord-anatolienne, qui n'a pas cassé depuis 250 ans. Il y a également l'ouest du golfe de Corinthe, en Grèce. On y observe de petites failles connectées entre elles qui pourraient casser en cascade et étouffer la ville de Patras.

 

David Jarry ©2012

"publi 3-4Vers un nouveau paradigme"

2012 et aprés

 

Commenter cet article

lasorciererouge 10/06/2012 22:30


L’humanité conduirait-elle la Terre vers un point de non-retour ?










L’activité humaine conduirait-elle les systèmes biologiques de la Terre vers un point de basculement (Tipping point) à l’échelle planétaire, provoquant des changements aussi radicaux que ceux de la fin de l’Âge de glace, mais
avec des résultats moins agréables et avec des milliards de personnes posées le long d’un parcours chaotique ?


Image d’entête : des satellites mesurent
l’intensité du “vert” sur différentes parties de la planète et comment se “vert” évolue au fil du temps. (Global Vegetation, Satellite MODIS, NASA)


Ce n’est pas une proposition scientifique établie, mais de nombreux chercheurs pensent qu’il est utile de l’examiner et pas
seulement comme un avertissement apocalyptique ou comme une spéculation farfelue, mais comme une question légitime, posée par les sciences émergentes.


"Il y a certaines réalités biologiques que nous ne pouvons pas ignorer”, a déclaré Anthony Barnosky paléo-écologiste à
l’Université de Californie, Berkeley. "Ce que je voudrais éviter, c’est de se faire prendre par surprise."


Dans l’étude “Approaching a state shift in Earth’s biosphere,” (En approchant d’un changement dans l’état de la biosphère de la
Terre), publié le 6 juin dans Nature (lien en bas de cet article), Barnosky et 21 coauteurs citent 100 articles en résumant ce qui est connu des points de bascule environnementaux.


Dans les dernières décennies, les scientifiques ont constaté des signes de basculement dans les différents milieux naturels, des
bassins / étangs à l’échelle locale, aux récifs coralliens, aux systèmes régionaux comme le désert du Sahara qui, 5500 ans auparavant, formait des prairies fertiles et peut-être même le bassin
de l’Amazone.


Commun à ces exemples, un type de transformation n’est pas décrit dans les idées traditionnelles de la nature comme existante dans
un équilibre statique, avec des changements survenant progressivement. Au lieu de cela, les systèmes semblent être dynamique, effectuant flux et reflux dans une gamme de paramètres
biologiques.


Stresser ces paramètres, avec une rapide montée des températures, ou une diminution drastique des nutriments et les systèmes sont
capables d’une brusque reconfiguration. Selon certains chercheurs, c’est ce qui s’est passé lorsque la diversité de la vie a explosé en un clignement de paupières, il y a 540 millions d’années,
ou quand une terre réfrigérée est devenue en quelques milliers d’années le jardin tempéré qui a bercé la civilisation humaine.


Mais alors que l’

Isabella 31/05/2012 05:30


Depuis 2 ans je suis les tremblements de terre... l'axe de la terre est en mutation et il faut y passr. nous ne pouvons rien y faire. uniquement prevenir l'ampleur des degats par des systemes
d'alertes plus perfectionnes... mais ils semblenet que les donateurs potentiels autrement dit les gouvernment preferent mettre les $$$ dans d'autre poches. Ceci depuis 1mois les tremblements de
terre se succedent a intensite plus elevee qu'habituellement et surtout dans des zone inhabituelles... endehors du fameux Ring of Fire...  a suivre ..

Nous sommes sociaux !

Articles récents