Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La toute première ville à l'unanimité débarrassée des champs électromagnétiques est espagnole

Publié par Dav sur 20 Mars 2012, 13:06pm

Catégories : #Environnement

 


 
La toute première ville à l'unanimité débarrassée des champs électromagnétiques est espagnole - 2012À Olvera, une magnifique ville de la province de Cadix, Le conseiller à l'environnement Jacobo Camarero a confirmé que le conseil municipal a à l'unanimité décidé de déclarer la ville "Municipalité libre de toute pollution électromagnétique"

Avec une majorité de l'union des partis de gauche, mais voté par le parti socialiste espagnol et le parti populaire espagnol, il est important de noter que différentes forces politiques ont été motivées, dans le but d'assurer un environnement sain pour les habitants.

Nous pouvons dire sans crainte de se tromper qu'aucune décision de ce genre ne figure dans les annales d'aucune municipalité, concernant le même type de décision. À Carthagène et Murcia, plusieurs villages appellent également à des mesures similaires, tout comme l'ont fait plusieurs provinces d'espagne, sans pour autant avoir progressé.

Commentant la nouvelle, le conseiller à l'environnement Jacobo Camarero dit : "puisque notre ville est de petite taille, nous avons les problèmes typiques liés à l'implantation de grands nombres de mâts sur les toits. À l'inverse, le paysage urbain est plombé par des tours en bétons affligées d'antennes installées en toute illégalité - et que nous avons l'intention de faire enlever immédiatement."

Et chaque jour ce problème prend de l'ampleur ; la semaine dernière les médias publiaient une brève relative à une ancienne hôtesse de l'air et une agent technique d'une université, toutes deux d'origine française, qui se sont réfugiées dans une cave dans les Alpes pour se protéger de la "souffrance insupportable" que leur infligent les ondes électromagnétiques.

Source : http://www.wavesguard.es/blog/blog/2011/11/29/pleno-de-ayuntamiento-aprueba-por-unanimidad-la-primera-localidad-libre-de-radiaciones-electromagneticas/ via Robin des toits
publi 3-4"Vers un nouveau paradigme"
2012 et aprés

Commenter cet article

lasorciererouge 25/06/2012 19:47


Des villes-états dans l'Océan, ou comment des libertariens cherchent à inventer le modèle de société du futur


 





 



L'Océan est-il la "prochaine frontière de la civilisation"? Certains le croient, comme les tenants de ce projet un peu fou, qui
fait penser à première vue aux phalanstèresrêvés des philosophes utopistes du 19è siècle, à la Charles
Fourier, à la recherche du modèle de la cité idéale. Il s'agit ici d'une poignée de libertariens, comme le raconte l'hebdomadaire les Inrocks sur son site.


L'idée expliquée sur le site
Internet du projet est de construire des villes indépendantes sur des plates-formes maritimes dans les eaux internationales. Lesquelles eaux internationales sont des zones "grises" qui
permettent aux volontaires de construire le modèle politique de leur choix. Un modèle que le fondateur du projet"The
Seasteading
Institute" décrit comme une "expérimentation et une innovation de divers systèmes sociaux, politiques et légaux".


Voir ci-dessous une vidéo de présentation de ces "cités du futures" modéllisées, suite à un concours d'architecture lancé par les
fondateurs du projet :





Patri Friedman, le fondateur du projet, a plutôt un background en informatique. Il a notamment travaillé pour la firme Google et
cotoyé quelques geeks de la Silicon Valley californienne, ce qui lui permet aujourd'hui de compter sur les fonds de Peter Thiel, cofondateur de PayPal et investisseur de Facebook.


1200 à 3000 euros par mois


Ses intentions sont-elles celles d'un doux rêveur ou d'un investisseur ayant d'abord le soucis de la rentabilité? Comme son nom le
laisse suggérer, Patri Friedman est aussi le petit-fils du prix Nobel d’économie Milton
Friedman, grand défenseur du libéralisme et principal opposant de John Keynes.


On peut penser qu'il a hérité de son grand père un certain côté...pragmatique, puisque pour préparer l'avenir de ces communautés
flottantes l'aspect marketing et financier du projet semble déjà bien ficelé. Ainsi “une centaine d’entrepreneurs de génie du monde entier” pourront embarquer dans le projet pilote pour la
"modique" somme de 1200 à 3000 euros par mois selon les Inrocks. Le projet a pour nom Blueseed, et doit être lancé en 2014. Il s'agira d'un simple bateau de croisière, à quelques kilomètres de
la côte californienne. L'intérêt pour les participants est qu'ils pourront travailler à proximité de la célèbre Silicon Valley, le centre névralgique de la création geek américaine, sans avoir
à justifier d’un visa de travail américain. Un bon plan pour eux, et sans doute un bon investissement pour Patri Friedman.


D'autres vidéos :





Voir la vidéo de démonstration du projet (uniquement en anglais) :





 


Source: Huffington post

snakenet 20/03/2012 15:48


très belle exemple! si ils n'y avaient plus aucune antennes, je pense que les gens se porterai mieux. C'est comme tout ces appareils éléctriques que la pluplart d'entres nous on chez soi et qui
surtout reste allumés. Et la wifi, le tél, encore des ondes néfastes.

Dav 20/03/2012 17:42



Dans l'hopital où je travaille on a pris conscience des risques de la wifi et on étudie la possibilité de passer tout au filaire! on avance...



Nous sommes sociaux !

Articles récents