Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La trisomie 21 corrigée en laboratoire

Publié par Dav sur 16 Novembre 2012, 06:58am

Catégories : #Sciences

 

 

S'il ne s'agit pas encore d'un espoir thérapeuthique pour les personnes atteintes du syndrome de la trisomie 21, une équipe de chercheurs de l'Université de Washington est parvenue à corriger le défaut génétique correspondant à la trisomie 21. Cette découverte est une grande avancée dans le domaine de la thérapie génique qui consiste à faire pénétrer des gènes dans les cellules ou les tissus d'un individu pour traiter une maladie. À lire sur Slate.

Des chercheurs de l'Université de Washington ont réussi une véritable prouesse. Celle de corriger la trisomie 21 sur des cellules humaines en culture. L'expérience, publiée début novembre, avait pour but de retirer le chromosome excédentaire présent à la naissance à hauteur de la 21e paire de chromosomes et qui caractérise le syndrome de la trisomie 21. Résultat: les chercheurs sont parvenus à obtenir des cellules humaines cultivées en laboratoire débarrassées de leur chromosome 21 surnuméraire.

Par une série de manipulations, un gène étranger a été introduit à hauteur du gène dit APP, qui se trouve sur le bras le plus long du chromosome 21, provoquant chez la cellule réceptrice, une réaction de sélection; pour survivre, elle s'est débarrassée du chromosome 21 sur lequel s'est greffé le gène étranger. "L'un des avantages majeurs de cette technique est d'éliminer la totalité du chromosome excédentaire", analyse, sur Slate, David Russel, chercheur en hématologie et génétique. "Une fois supprimé, aucune trace ou toxicité ne subsistent dans la cellule. Cela signifie que le retrait d'un chromosome ne doit pas provoquer un réagencement du reste du code génétique".

Cette découverte fait naître l'espoir de pouvoir, un jour, traiter des cas de cancer, comme la leucémie, chez des patients trisomiques. Des cellules souches extraites et traitées seraient ensuite transplantées et utilisées comme thérapie de la leucémie. Enfin, elle pourrait se révéler être d'une aide précieuse pour permettre de comprendre les problèmes associés à la trisomie 21, ses effets sur le développement des neurones ou donner des informations précieuses sur les retards cognitifs observés.

  

Caryotype d'un garçon atteint de trisomie 21 (Crédit: www.ornl.gov)

 

Par: Loïc Struys 

belga.be

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Theinstanton 17/11/2012 00:32


très bonne nouvelle ont va pouvoir soigner Hollande!! :)

Nous sommes sociaux !

Articles récents