Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La vaccination contre le papillomavirus fait débat

Publié par Dav sur 14 Novembre 2013, 13:28pm

Catégories : #Santé

Six ans après son arrivée dans les cabinets médicaux, le vaccin contre le papillomavirus, qui cible certains virus responsables du cancer du col de l'utérus, a toujours autant de mal à s'imposer. Moins de 30% des jeunes femmes ont finalement accepté cette vaccination, mais trois quarts d'entre elles n'ont pas reçus la totalité des injections recommandées par les autorités sanitaires, soit trois piqûres dans un délai de six mois.

vesccin contre le papillonavirus © Fotolia.com - © Eisenhans - Fotolia.com

C'est la pertinence d'une vaccination en trois doses qui, aujourd'hui, est remise en question. Un essai mené par l'institut américain de recherche sur le cancer et publié en octobre 2013 évoque la possibilité qu'une seule dose puisse suffire pour protéger des infections.

 

 

Le vaccin serait-il plus efficace que prévu ?

 

Pour ce qui est de la réaction immunitaire provoquée par la vaccination, les vaccins semblent donner de meilleurs résultats qu'attendus. D'ici quelques mois, les recommandations pourraient donc passer à deux injections au lieu des trois actuelles.

La firme pharmaceutique Glaxo Smith Kline, qui commercialise l'un des deux vaccins autorisés, vient  de déposer un dossier auprès de l'agence européenne du médicament pour passer de trois à deux doses.

 

 

Une vaccination critiquée

 

Des inquiétudes demeurent sur la dangerosité du vaccin, même si, sur ce point précis, le programme de pharmaco-vigilance renforcé ne fait pas remonter de données inquiétantes. Certes, depuis la mise sur le marché des vaccins, des cas de maladies auto-immunes sont bien apparus de manières concomitantes à une vaccination. Ces faits inquiètent légitimement les jeunes filles et leurs parents, mais, avec le recul un lien de causes à effets n'est pas clairement établi.

 

 

Le débat sur les effets indésirables

 

La vaccination ne dispense pas d'un suivi gynécologique régulier. Même vaccinée, une femme devra s'astreindre à un dépistage régulier chez son gynécologue. Comme cela est, d'ailleurs, écrit noir sur blanc dans les recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique.

La protection vaccinale reste chère, avec un coût d'environ 120 euros par injection- remboursée à 65% par l'assurance maladie, mieux vaut avoir une bonne assurance complémentaire avant de faire vacciner sa fille !

 

 

Comment les autorités sanitaires comptent-elles réagir ?

 

Avec 30% des jeunes filles vaccinées, les experts de santé publique ont déjà choisi de faire évoluer leurs recommandations en septembre 2012. Désormais la vaccination est recommandée dès l'âge de 11 ans et jusqu'à 15 ans. La vaccination est d'autant plus efficace que les jeunes filles n'ont pas encore été exposées aux papillomavirus et les autorités sanitaires espèrent ainsi toucher de très jeunes filles, qui n'échappent pas encore aux consultations de routine chez le pédiatre ou chez le médecin de famille.

 

http://www.franceinfo.fr/sciences-sante/

 

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

gwendal 14/11/2013 23:54


Aller hop, 3 liens vers un des meilleurs sites d'infos sur les vaccins:


http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/09/05/27957865.html


C'est le HPV au Japon...


http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/08/18/27852159.html


HPV (sujet court) sur Gardasil et le Cervarix


http://rustyjames.canalblog.com/archives/vaccins/index.html


Et le dernier est LA section complète sur les vaccins


Lisez, faites circuler les infos (les lois de quasi tous les pays, ainsi que la Déclaration des droits de
l'Homme-articles 18 et 19- autorisent et /ou conseillent d'informer le plus possible de monde en votre âme et conscience et par tout moyens à votre convenance), car vous ne pouvez pas compter sur
les médecins pour faire leur DEVOIR d'information ...qu'ils devraient pourtant LEGALEMENT faire AVANT tout traitement médical

xx 14/11/2013 19:08


ce son que des mensonges


aucun vaccin ne peux etre éfficace contre tous les cancers


connaissez vous réellement les cause d'un cancer??????


tout ce que l'on peu boire, manger ou respirer ne peu provoquer de cancer


le  cancer est du a des charges émotionnel très lourde qui enpèche de circuler librement les énergies des corps subtile


et oui le corp humain est loin d'etre compris par nos bac +50 de la medecine


il est grand temps d'ouvrire les yeux sur ce que nous sommes réellement en ten qu'être humain


car ce n'est pas à l'école qu'on vous dira la vérité 


 

Delamare 14/11/2013 18:52


Alors qu'un sérieux questionnement sur les effets néfastes voire très dangereux des vaccins et de celui-ci en particulier est en cours, les autorités, subordonnées aux exigences de rentabilité à
tout prix des labotoires, vont autoriser et même conseiller fortement de vacciner des fillettes de 11ans. 30% de filles vaccinées ce ne 'est pas assez juteux et tant pis pour les conséquences que
cela peut engendrer sur leur santé! Et s'il y a de lourdes conséquences, il y a des traitements qui seront appliqués! Pauvre monde! 


 

Éric G. Delfosse ☼ 14/11/2013 16:18


Je n'aurai qu'un mot : SALETÉ ! 


Mais, bon, que ça ne vous empêche surtout pas de vous faire vacciner avec ces booooons vaccins, heins !

Nous sommes sociaux !

Articles récents