Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Lac Natron, l'étonnant lac qui transforme les animaux en statues de pierre

Publié par Dav sur 4 Octobre 2013, 06:30am

Catégories : #Mystères

Lac Natron, l'étonnant lac qui transforme les animaux en statue de pierre :http://www.maxisciences.com/lac/lac-natron-l-039-etonnant-lac-qui-transforme-les-animaux-en-statues-de-pierre_art30963.html

 

 

Le lac Natron, en Tanzanie, est l'un des lacs les plus calmes d'Afrique. Tellement calme que s'en est presque mortel. En 2011, le photographe Nick Brandt s'est rendu auprès du lac lorsque celui était à un bas niveau. Quelle n'a pas été sa surprise en découvrant les corps pétrifiés de nombreux animaux.

 
Quelques algues, une seule espèce de poisson et une colonie de flamands nains. Voilà les seules espèces irréductibles à braver les eaux du lac Natron, en Tanzanie. Tous les autres, qui ont la mauvaise idée de s'aventurer dans ou près des eaux du lac finissent inévitablement calcifiés. Lorsqu'il s'est rendu sur les rives du lac, le photographe Nick Brandt a dû se rendre à l'évidence : il existe, en Afrique, un lac qui transforme les animaux en statue de pierre.

Lorsque j'ai aperçu ces créatures pour la première fois, sur le lac, j'étais stupéfait. J'ai ensuite voulu les mettre en scène comme s'ils étaient encore vivants", explique-t-il, repris par le Smithsonian Mag.
Pendant plusieurs semaines, le photographe a récolté des spécimens particulièrement bien conservés auprès des locaux. "Lorsque j'ai pu récupéré le corps complet d'un aigle, c'était extraordinaire", s'exclame-t-il.
La réalité est, en revanche, un peu plus compliquée pour l'écosystème du lac Natron.
 
Un lac salé et très alcalinSitué au nord de la Tanzanie, le lac Natron est, à la différence de la plupart des lacs (qui contiennent de l'eau douce), un lac salé. Autrement dit, il contient de l'eau recélant de grandes quantités de sel, ce qui permet à cette eau d'arriver dans le lac mais lui empêche de s'en échapper.
Elle peut seulement se dissiper par évaporation. Dans le monde, les lacs salés sont peu fréquents. Les plus connus sont la Mer Morte, le Grand Lac Salé en Amérique ou encore la Mer Caspienne. En revanche, contrairement à ces derniers, le lac Natron est extrêmement alcalin. Cela signifie que son pH est supérieur au pH neutre qui est de 7.
 
D'après les mesures réalisées par des scientifiques, le pH du lac est de 10,5, soit presque aussi élevé que celui de l'ammoniaque qui est de 11,6. Si le milieu est aussi alcalin, c'est à cause des grandes quantités de natron (mélange de soude et de bicarbonate de sodium) contenues dans l'eau et qui ont donné son nom au lac.
Par conséquent, le moindre contact avec l'eau peut s'avérer dangereux, que ce soit pour les humains ou pour les animaux. "L'eau est tellement caustique qu'elle inflige une douleur incroyable à la moindre petite coupure.
 
D'ailleurs, personne ne va jamais y nager, ce serait complément fou", témoigne le photographe, repris par LiveScience.
 
Un écosystème un peu spécial
 
Comme on peut l'imaginer, seules quelques espèces peuvent endurer cet environnement et ces conditions très particulières.
Avec un pH de 10,5 et une eau qui peut chauffer jusqu'à 60 degrés, seules quelques algues et trois espèces de poissons dont deux endémiques au lac (Alcolapia latilabris, Alcolapia ndalalani et Alcolapia alcalica qui n'est pas endémique), supportent ces conditions de vie.
Une colonie de flamants nains vient, tout de même, se reproduire sur les rives du lac Natron, afin de se nourrir de ses micro-algues, notamment les spirulines présentes en grandes quantités. C'est d'ailleurs à cet endroit qu'a été tourné le film "Les Ailes Pourpres" réalisé par Matthew Aeberhard et Leander Ward.
En revanche, de nombreuses espèces traversent à leurs risques et périls ce territoire. Régulièrement, de nombreux oiseaux et chauves-souris le survolent et malheureusement, s'y "écrasent". Nick Brandt pensent que les eaux denses et chimiques du lac agissent comme un miroir donnant l'impression aux oiseaux qu'ils volent toujours dans le ciel.
 
Des spécimens pétrifiés
 
Une fois les animaux tombés dans le lac, les éléments chimiques agissent et transforment les corps, les pétrifiant totalement.
Néanmoins, "personne ne sait exactement comment ils meurent", s'étonne le photographe dans son livre intitulé "Across The Ravaged Land".
Lorsque la saison sèche arrive, l'eau se retire et laisse derrière elle ses carcasses desséchées, figées et intrigantes. Pour la série de photo intitulée "The Calcified", parue dans le numéro du New Scientist de ce mois-ci, Nick Brandt précise que les animaux ont été mis en scène. Mais leur position est exactement celle dans laquelle ils ont été retrouvés.


Copyright © Gentside Découvertes
NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents