Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Lanceurs d’alerte sur les dangers des vaccins : liste noire!

Publié par Dav sur 1 Avril 2013, 20:00pm

Catégories : #Société

                     

 

D’après Jeffry John Aufderheide, 29 mars 2013

 

Bouche-cousue.jpg

 

Le site Vactruth.com a récemment publié des articles sur la mort subite du nourrisson, un enfant décédé peu de temps après avoir été vacciné, Bill Gates, l’autisme et des échecs vaccinaux. Cette information a été classée « abusive » et « malveillante » par Facebook.com. En fin de compte, il s’agit de la censure d’informations importantes pour les parents et tout un chacun.

 

Comment cela est-il possible ?

 

Fréquemment lorsque vous cliquez sur nos liens Facebook, un lien hypertexte s’affiche qui vous permet de voir l’article en question sur notre site web. Fréquemment vous serez avertis par une « Alerte de Sécurité » vous signalant, par exemple, que le lien que vous allez ouvrir est « potentiellement abusif »…

 

Comme vous pouvez le voir sur l’alerte, Facebook a recours à un partenaire nommé Web of Trust (WOT) (Web de confiance) détenu par Sami Tolvanen et Timo Ala-Kleemola en Finlande pour filtrer les sites « abusifs ».

 

WOT se présente comme : « …Le meilleur service d’information sur la réputation du web » et se sert d’un système feedback pour attribuer aux sites un score de réputation. [1]

 

Il est possible de se procurer les services de WOT pour 450 dollars par an [2]

 

A première vue, ce type de classement peut paraître utile, mais quand on y regarde de plus près, il fait écho à des tactiques proches de celles de la mafia.

 

Le système WOT est basé sur des cotes que peuvent attribuer des utilisateurs anonymes qui ne font qu’encourager ce genre d’activité.

 

Certains utilisateurs sont des experts professionnels de l’informatique, ce qui donne un poids énorme à leurs votes et ont un accès facile aux outils de classement et d’appréciation. [3] Pour montrer comment quelques professionnels de l’informatique peuvent attribuer des cotes à un site web, jetez un coup d’œil aux quelques lignes ci-dessous :

 

Bon site : 121 votes

 

Utile, informatif : 199 votes

 

Enfants : 2 votes

 

Spam : 1 vote

 

Contenu haineux ou douteux : 5 votes

 

Questions éthiques 14 votes

 

Inutile : 1 vote

 

Autres : 5 votes

 

L’attribution de certaines cotes peut être désactivée pour permettre de maintenir les cotes négatives en tête de liste.

 

C’est ainsi que Vactruth.com se voit attribuer un pauvre classement en dépit du fait qu’il jouit pourtant d’un soutien très positif.

 

Je voudrais, par exemple, attirer particulièrement votre attention sur un utilisateur expert en informatique nommé SuperHero58 !  On peut voir que cet utilisateur a posté des évaluations négatives non seulement sur Vactruth.com, mais aussi sur d’autres sites comme celui de Mercola, Natural News, Natural Society etc. Si maintenant nous jetons un coup d’œil sur les statistiques concernant ce seul utilisateur, nous pouvons nous rendre compte qu’il a évalué 561.760 sites depuis que son compte a été créé en mai 2010 ! Ce qui représente une moyenne de 527 évaluations par jour ou 21 messages par heure pendant 1066 jours. Il est à se demander si cette personne s’est donné la peine de visiter tous les sites qu’elle a évalués…

 

[…] Cette question ne doit pas être prise à la légère parce que la censure est un problème de première importance. Il y a aussi lieu de se demander quelles sont les personnes qui investissent dans ce genre d’entreprises et quels sont leurs objectifs. Qui sont ces investisseurs privés ? Les compagnies pharmaceutiques ? Les banquiers ? Il semble bien, en tout cas, qu’il y ait des gens puissants qui peuvent d’un seul clic, exercer une influence sur notre droit à obtenir des informations importantes et vitales. Finalement, ce sont vous et moi, les parents qui sont censurés.

 

Références

  1. http://www.mywot.com/en/aboutus
  2. http://www.mywot.com/en/trustseal/comparison
  3. http://www.mywot.com/wiki/Mass_rating_tool
  4. http://www.mywot.com/en/forum/23952-search-engine-alt

 

Source: Vactruth

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

lasorciererouge 08/04/2013 22:28


C’est le pétrole qui est la base de l’un des adjuvants des vaccins parmi les plus dévastateurs





C’est le pétrole qui est la base de l’un des adjuvants parmi les plus dévastateurs. Historiquement cet adjuvant a été considéré trop dangereux pour être utilisé dans les vaccins, mais
il réapparait dans cette nouvelle ère de vaccins à ADN recombinant. Bien évidemment, le mantra destiné aux relations publiques, c’est que cet adjuvant est sans danger - mais comment se
fait-il que l’on n’en parle pas davantage ? 


 


 Par Heidi Stevenson,


 Tout le battage actuel concernant le nouveau vaccin contre la fièvre aphteuse veut essentiellement faire apparaître le nouveau vaccin comme plus sûr. Mais l’est-il vraiment ? La
véritable explication est à chercher dans les adjuvants. PLoS  rapporte que l’étude financée par le gouvernement UK (United Kingdom) et Big Pharma a découvert une nouvelle approche
en utilisant la technologie de l’ADN recombinant pour créer des capsides vides, c'est-à-dire des coquilles vides de protéines virales comme antigènes contre la fièvre aphteuse.


 Antigènes et adjuvants


 Seule la surface d’un antigène est nécessaire pour permettre au système immunitaire de produire des anticorps. Cette méthode de mise au point de vaccins rend impossible la
propagation de l’infection vu qu’aucune partie active du virus n’est présente. Cela signifie également que les antigènes vaccinaux peuvent être produits plus rapidement à  meilleur prix.


 


Il existe cependant un gros inconvénient. Le système immunitaire n’est pas stupide. Il semble bien qu’il puisse faire la distinction entre les vraies et les fausses menaces. Il faut donc trouver
quelque chose qui soit susceptible de le tromper. L’injection d’antigènes synthétiques n’est pas en mesure de déclencher une partie importante de la réponse immunitaire. Il est donc nécessaire de
trouver un adjuvant qui soit particulièrement puissant pour que le vaccin puisse déclencher une forte réponse immunitaire qui soit suffisante pour créer des anticorps dirigés contre l’antigène.


 Le problème est que tous les adjuvants sont toxiques par définition. Leur fonction est de « lancer » le système immunitaire.


 


Prenons une analogie :


 





 


 Photo Njambi Ndiba


 


 


Imaginons un tigre qui a passé toute sa vie en cage et qui est bien nourri. Les gardiens du zoo souhaiteraient que le public puisse profiter d’un spectacle et ils décident de lancer des peaux
de poulet dans la cage, espérant que le tigre va s’énerver, commencer à grignoter et déchiqueter les morceaux.


 Mais les gardiens ne parviennent pas à l’intéresser ; les cris des enfants n’y font rien non plus, pas plus que le public qui jette des objets dans la cage. Le tigre ne bouge pas
car il est habitué à ce manège. Finalement, les gardiens ne se souciant guère du respect des animaux, se décident de lui envoyer un spray au poivre.Maintenant, le tigre est véritablement
agacé ! Il grogne et montre qu’il est prêt à passer à l’attaque. Il se jette sur les morceaux de poulet et les met en morceaux.


 


Le poivre de Cayenne est équivalent à un adjuvant de vaccin. Si les gardiens avaient jeté des poulets vivants dans la cage, le tigre se serait jeté dessus et aurait assuré le spectacle que
souhaitaient les gardiens. Mais les peaux de poulets n’étaient tout simplement pas assez intéressantes.


 Pour le système immunitaire, les capsides vides ressemblent un peu aux peaux de poulet jetées au tigre. On peut les injecter, les réinjecter, mais le système immunitaire n’en à que faire.
Il faut donc utiliser un moyen plus efficace. Ce moyen sera un puissant adjuvant. C’est exactement ce qu’il faut au vaccin.


 Selon l’étude de PLoS, cet adjuvant proposé est le Seppic 206B. Le fabricant le définit comme suit :


 ·   Adjuvant huileux pour vaccin prêt à l’emploi pour une émulsion « eau- dans- huile- dans –eau (E/H/E)


·   Sur base d’huile injectable de haute qualité [2]


 L’huile minérale est fabriquée à partir du pétrole. Il s’agit d’une huile semblable à celle qui sert de base à l’adjuvant de Freund destiné à créer, par injection, des maladies auto-immunes
chez les animaux de laboratoire. Peu de temps après sa découverte, cet adjuvant a été interdit d’utilisation chez les humains parce que reconnu comme trop dangereux.


 Est-ce là un produit que l’on peut considérer comme sans danger ? La publicité donne l’impression que le vaccin lui-même est sûr, mais une lecture attentive montre que l’élément qui
est sûr a trait au procédé de fabrication ; donc au fait qu’aucun virus vivant n’est utilisé, il n’y a pas de risque d’infection accidentelle ou de fuite. Ceci n’a rien à voir avec la
sécurité de l’injection elle-même.


 Abus sur animaux


 L’objectif initial de cette nouvelle technologie est de produire un nouveau vaccin contre la fièvre aphteuse afin qu’il puisse être utilisé à grande échelle chez les animaux. Le but,
évidemment, est d’utiliser ce même type d’adjuvant pour la vente aux laboratoires scientifiques du monde entier dans le but de créer des maladies auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde
chez les animaux de laboratoire.


 


Qui pourra connaître la souffrance de ces animaux touchés par ces terribles maladies ? Dans les maladies auto-immunes, l’une des difficultés, c’est que les signes de la maladie ne se
manifestent pas souvent à l’extérieur. On sait que les personnes atteintes d’encéphalite myalgique (syndrome de fatigue chronique) ont été régulièrement accusées de simulation tout simplement
parce que leurs souffrances n’apparaissaient pas sur leurs visages.Les animaux élevés pour la consommation de viande, pourraient ne pas être en bonne santé. Qui voudrait manger de la viande
provenant d’animaux malades ? Les animaux élevés pour la production de lait ne risquent-ils pas de contenir des agents inflammatoires provenant de maladies auto-immunes ? Il y a lieu de
s’interroger…


 Le véritable objectif


 Les auteurs de l’étude précisent :


 Ce que nous venons de démontrer pourrait s’appliquer à un large éventail de picornavirus humains et animaux, y compris le virus de la polio et les virus coxsackie. [1]


 Il n’entre pas dans l’intention de ces personnes de n’utiliser cette technologie que sur les animaux. L’objectif est bien de fabriquer des vaccins pour les humains. De par leur nature, ces
vaccins auront besoin de puissants adjuvants.


 Les adjuvants sont de nature toxique. C’est là ce qui leur permet de fonctionner. Au plus l’antigène est faible, au plus l’adjuvant doit être puissant La nouvelle technologie utilise un
adjuvant qui est connu pour être très toxique, au point qu’il est utilisé pour produire des maladies auto-immunes chez les

Radomir 03/04/2013 15:42


Merci pour cette information (nécessaire mais cachée jusqu'a présent)


Je comprends mieux pourquoi je trouve:


Vactruth : ce site a mauvaise réputation. Également


la vidéo d'un cœur féminin chantant l'amour pour leur groupe spirituel  


et bien d'autres anomalies.  

gwendal 02/04/2013 01:46


Et bien, SuperHero58 est maintenant connu comme étant "SuperLooser58"


Bientôt une enquete sur cette personne derrière ce pseudo

Dav_ 01/04/2013 23:48


"...Finalement, ce sont vous et moi, les parents qui
sont censurés.""" ... qui sommes censurés!


Désolé mais faire de si simples fautes de conjugaisons ça la met mal et limite j'captais rien au sens...


Sinon je soupçonnais l'existence de ce genre de censure, via clique interposé.


Si les chiffres de l'aticle sont corrects, le type qui a cliquer sur 1/2 millions de sites, d'une part je doute qu'il fasse cela
durant son temps libre, d'autre part qu'il le fasse gratuitement.


Je veux être embauché chez le même boss, et partout où il me dira de cliquer "not like this", faut que ce soit censuré, je
cliquerai "I LIKE IT" juste pour lui apprendre ce que sont les bonnes manières, le bien commun et la liberté d'expression.

Nous sommes sociaux !

Articles récents