Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le changement par la consommation

Publié par David Jarry - Webmaster sur 4 Mai 2014, 10:03am

Catégories : #Société

Earthlings est un film documentaire américain de Shaun Monson sorti en 2005, et dont la réalisation a nécessité cinq années de travail et d'investigations. Il montre le traitement des animaux destinés à la nourriture, à l'habillement, aux divertissements et aux recherches scientifiques.
Les sous-titres ne sont pas parfait sur cette vidéo, pour de meilleurs sous-titres utilisez ce lien:
https://www.youtube.com/edit?video_id...

 

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Denijet 16/05/2014 23:47

Un film dont devrait s'inspirer nos consciences.

Parvenir à mentaliser qu'au delà de son inutile, la cruauté des souffrances que nous infligeons à la Vie nous est tout simplement dangereuse.

Au-delà de la pure déontologie, il en va simplement de nos intérêts.

De la qualité du soin que nous prenons à l'élevage et l'abatage de nos animaux ne dépend-t-elle pas effectivement celle de la matière organique que nous ingérons après leurs morts ?

Comment ne pas comprendre qu'un animal mal nourri, élevé dans des conditions inadaptées et abattu dans le stress ne fournira qu'une viande de piètre qualité.

Et qu'il en va de même pour nos cultures. Que fonction de ce que l'on sème et de la qualité dont on en prend soin, on récoltera.

Dans une implacable logique la Terre et la Vie ne font que nous rendre ce que nous leur donnons.

De ce reflet en miroir s’illustrent de multiples exemples d’un humain se rendant de plus en plus malade de sa propre maladie ; Tant en matière d'élevage, d'agriculture que dans bien d’autres domaines qui touchent notamment à la production d'énergie.

Ne pas dénier que la Vie nécessite que la matière se transforme en énergie n'implique pas d'avoir à la renier pour parvenir à la digérer.

S’il nous faut tuer pour manger alors assumons le en dignité et reconnaissance.

Pour un modèle durable il faudra nous rendre capables de ne plus renier l’éthique au profit de la rentabilité.

pour ce faire, relativisons donc nos représentations de Culture et de Mort pour resacraliser nos vrais rapports à la Nature et à la Vie.

En acceptant pour cela de faire dès aujourd’hui ce que nous pensions faussement être une marche arrière.

Soit redevenir spirituels, voire sages ou pour le moins éclairés.

Fidèles aux conséquences du “temps du rêve” australien, tels qu’exprimés aux travers de rituels animistes comme celui de la Pachamama, du Kasher chez les juifs, du Halal chez les musulmans ou, plus symboliquement, de l’Eucharistie chez les chrétiens.

Après une pose, il ne s’agira finalement que de se remettre en route mais sur le bon chemin.

Fraternellement,

Denijet.

Nous sommes sociaux !

Articles récents