Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le Dalaï-Lama se mêle de vacciner les bébés

Publié par Dav sur 27 Février 2013, 20:55pm

Catégories : #Santé

 

 

Voilà à présent que le Dalaï-Lama se mêle de vacciner les bébés indiens au mépris des Principes du Bouddhisme 

 

Le 6 septembre 2012, Sayer Ji, directeur de la Nutrition  au Centre de naissance de Naples et fondateur de GreenMedInfo, nous annonçait cette surprenante nouvelle. (http://www.greenmedinfo.com)

Je suis entièrement d’accord avec ses propos que je vous livre :

  

Le Dalaï-Lama administre un vaccin polio à un nourrisson  

 

« Sur la photo ci-dessus on peut voir le Dalaï-Lama administrer le vaccin polio oral bivalent (bOPV) à un nourrisson dans le complexe du temple  Mahabodhi (Etat Indien du Bihar) – le site sacré où l’on pense que le Bouddha a reçu l’illumination il y a environ 2500 ans. 

« Au cours de cet événement télévisé et hautement symbolique, le Dalaï-Lama a, dans un geste de compassion, vacciné deux enfants, comme aussi manifesté son soutien à la Journée Nationale Indienne d’Immunisation et à l’Initiative Mondiale d’Eradication de la Polio dont les échecs et les duplicités ont été exposées dans d’autres articles. 

« Le 14e Dalaï-Lama n’est pas seulement le dirigeant politique exilé du Tibet, mais comme le pensent ses disciples, la manifestation vivante du Bodhisattva de la compassion, et en tant que telle une expression de l’illumination. Il n’est dès lors pas banal pour lui d’administrer personnellement des vaccins à des nourrissons à l’endroit même où l’on pense que le Bouddha a atteint l’illumination. » 

  

En vaccinant des nourrissons, le Dalaï-Lama aurait-il abandonné les Principes Ethiques du Bouddhisme ?

 

« Le concept ne pas faire le moindre mal est fondamental dans les enseignements Bouddhistes comme dans ceux d’autres religions de l’Inde (Hindouisme, Jaïnisme). Ce principe est connu sous le nom d’Ahimsa (littéralement : éviter toute violence). On ne pourrait par exemple justifier la mise à mort d’un animal pour sauver sa propre vie. C’est une des raisons  pour lesquelles beaucoup de Bouddhistes sont végétariens. 

« On ne pourrait non plus justifier de tuer un enfant pour en sauver 1 million d’autres comme le font souvent ceux qui évaluent le rapport bénéfices/risques des vaccins (qui dans de rares cas peuvent handicaper ou tuer) par rapport à l’ensemble de la société. Il s’agit uniquement et simplement de ne pas faire le moindre mal. Dans le Bouddhisme, ce principe n’est pas davantage ouvert à la négociation que la filiation divine de Jésus pour les chrétiens.

 

Le Dalaï- Lama a, un jour, lui-même déclaré :

 

« Si vous le pouvez, aidez les autres ; si vous ne le pouvez pas, au moins ne leur faites pas le moindre mal ».

« Quand le principe de la non violence ou Ahimsa s’applique à des interventions médicales ou à l’exposition à des produits chimiques, il se traduit par le « principe de précaution » qui exige que si une action est suspectée de comporter le risque de causer des dégâts au public ou à l’environnement, la charge de la preuve que le dit produit est sans danger incombe aux auteurs de l’action en question.

« […]  La plupart des études sur la sécurité des vaccins ont non seulement été financées par les fabricants de vaccins eux-mêmes, mais une grande partie des connaissances sur la sécurité des vaccins n’est acquise que bien longtemps après que les vaccins ont été mis sur le marché et que la population  a déjà été exposée aux risques. Ce qui veut dire que l’information la plus complète sur la sécurité des vaccins n’est acquise qu’au travers d’études de surveillance post marketing et des déclarations d’effets secondaires rapportés par le public.

« En d’autres mots, le principe de précaution est ignoré en faveur du « poids de la preuve » qui met sur les épaules de ceux qui ont déjà été exposés à un risque potentiel, de prouver qu’une intervention médicale comporte bel et bien des risques (alors que ces derniers n’en ont pas été complètement et préalablement informés). Ce point est essentiel par rapport au principe du consentement libre et éclairé.

«  […]  Dans le cas du vaccin contre la polio le risque connu d’une paralysie induite par le vaccin est évalué par rapport aux bénéfices théoriques de la vaccination. Contrairement au principe de précaution, la norme constitue à déterminer  “un niveau acceptable de dommages”. Si en fait il n’y a qu’un “faible pourcentage” d’enfants vaccinés qui deviennent paralysés ou qui décèdent après la vaccination, le vaccin sera néanmoins justifié et approuvé. Ceci viole clairement le principe Bouddhiste de l’Ahimsa évoqué plus haut. »

 

Le Dalaï-Lama a contribué à « lancer » en Inde le nouveau vaccin polio bivalent qui comporte des risques plus élevés.

 

« Il est triste de constater que le Dalaï-Lama n’a pas fait que vacciner deux enfants indiens le 10 janvier 2010, il a aussi officiellement lancé le nouveau vaccin polio oral bivalent (bOPV) qui selon un article de 2011 publié dans l’American Journal of Epidemiology aurait, dans une population Hongroise, présenté un risque de paralysie 4 fois plus élevé que le vaccin monovalent 3, et un risque 70 fois plus élevé de paralysie que le vaccin polio monovalent 1 auquel il était comparé.

« Plus troublant encore est le fait que 47.500 cas de paralysies associées au vaccin polio (paralysies flasques aiguës) auraient été découverts chez des nourrissons et enfants indiens rien qu’en 2011 à la suite du lancement du « nouveau vaccin amélioré.

« […]  Si la compassion vis-à-vis des pauvres et des malades est la véritable motivation des campagnes mondiales de vaccinations, pourquoi dès lors ne met-on pas autant l’accent et n’accorde-t-on pas autant de moyens pour l’alimentation et l’amélioration de l’hygiène ?

« On a dépensé des milliards de dollars pour fournir des milliards de doses de vaccins aux enfants indiens et pas un penny n’a été accordé pour améliorer et renforcer le système immunitaire de tous ces enfants.

 « Nous pouvons supposer que le Dalaï-Lama n’est pas bien au fait de ces divers éléments et fait confiance aux positions officielles concernant la sécurité des vaccins.

« Mais si c’est le cas, le Bouddha lui-même avait déjà pris position par rapport à une foi aveugle. Il disait :

« Ne croyez rien juste parce qu’un certain sage l’a dit. Ne croyez rien juste parce que c’est une croyance répandue et générale. Ne croyez rien juste parce que c’est écrit dans des livres anciens. Ne croyez rien juste parce que quelqu’un d’autre le croit… Quand après observation et analyse vous trouvez que la raison est respectée et que ce qui est proposé pourra contribuer au plus grand bien de tous, alors acceptez la chose et tentez d’y conformer votre vie.

« Ce qui est difficile à réaliser c’est qu’un leader politique et spirituel de son envergure ne puisse pas comprendre et suivre les principes Bouddhistes médico-éthiques, tout spécialement  quand il y va de la santé et du bien-être des plus vulnérables : les enfants pauvres et souvent malades.

«  […]  Il existe un nombre croissant de preuves qui montrent que les vaccinations de routine peuvent provoquer plus de 200 effets secondaires différents, y compris la mort. Cela c’est la science qui le dit ; il ne s’agit nullement d’opinions ou de croyances. »

                                                                                                                                                            Sayer Ji

 

Votre corps est précieux. Il est votre véhicule pour atteindre l’Eveil.

Prenez-en grand soin.

Bouddha


 

 http://www.greenmedinfo.com/blog/questioning-dalai-lama-who-would-buddha-vaccinate1

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Gladys 28/02/2013 21:00


Tiens...tiens!, voilà qu'il se dévoile le brigand, le fils de Djwhal khul, le tibetain préféré de Blavatsky.


Ils ont peur, et n'hésitent plus à aller au charbon...C'était prévisible, mais en même temps cela nous permets de les reconnaître.


 

cervesia 28/02/2013 20:25


mais pourqui est-il aller se fourrer dans cette galère ?????

LaMoucheDuCoche 28/02/2013 13:03


Bonjour et merci pour toutes les infos diverses fournies ici.


Cependant, j'entends ici et là que se faire vacciner est dangereux et donc on fustige telle ou telle personne car elle prône la vaccination.


Le principe que j'appliquerai est : "il faut savoir raison garder". Je ne rentrerai dans aucune polémique du "pour" ou "contre" car la question en elle-même ne demande ni de "oui" ou "non" mais
une réponse plus adaptée.


 


Soyons justes et ne nous aveuglons pas! La vaccination a sauvé des vies. Que ce soit la tuberculose, la variole, la rougeole.... Il faut savoir tout de même que sans vaccination, pour certaines
maladies contagieuses, la finalité est la mort ou une infirmité à vie.


Concernant la tuberculose, je suis bien placée pour le dire, dans les années 30, une tante  de ma grand-mère en est morte à 25 ans! Elle écrivait son journal du sanatorium (c'était le seul
traitement de l'époque!) où elle fait état de cette fièvre persistante (plus de 38,5°), de sa faiblesse générale.


Oui, la vaccination pour certaines maladies dont on connaît les effets est utile et essentielle!


Sauf que, aujourd'hui, nous avons à faire à des labos tout puissants qui ne reculent devant aucune compromission pour faire vendre leur...MERDE!!!


Si les vaccins AVANT les années 80 étaient efficaces (malgré quelques effets secondaires!) ceux de maintenant j'aurais des doutes mais pas sur tous!


Doutes légitimes concernant surtout ceux de la grippe qui, à mon sens, sont inefficaces voire dangereux puisqu'ils n'existent que pour engraisser les labos et faire peur à la populace.


On citera aussi celui de l'hépatite B et autres vaccins récemment trouvés et pour lesquels les délais de recherche et de mise sur le marché ne sont plus respectés.


Aujourd'hui, le problème étant que, juste histoire de faire vendre, ces labos ont recours à des procédés de fabrication qui ne respectent plus rien. Et c'est ça le problème!!


Les nouveaux vaccins qui sortent sur le marché et qui n'ont pas fait leur preuve ne valent rien. Car il faut bien 10 ans de recul, voire plus, pour connaître les effets réels du vaccin.


Hors le temps étant de l'argent, les labos font passer l'humain au second plan!

Ben.C 28/02/2013 10:07


Aucune idée de ce qui se cache là derrière, mais, même en étant catégoriquement opposé au vaccins et profondément sceptique face au système médical pro-bénéfice, je sais que la polio a été
éradiquée d'europe depuis que l'on vaccine les gens contre...


Les DTP (dyphtérie-polio-tetanos) sont réellement efficace, mais à quel prix? Et les autres vaccins?

Agelfique 28/02/2013 10:01


Oh tu sais Ra, si certains auraient voulu avoir sa peau ils l'auraient eux depuis très longtemps (suivez mon regard au Nord du Tibet).

ra 28/02/2013 05:21


TIENT DONC... DE QUOI SE MÊLE_T_IL ? EST_CE QUE LA CIA LE CONTROLE EN ÉCHANGE DE SA PROTECTION ??

Dav_ 28/02/2013 03:36


Tout à fait Clara....


 


...a eu 1 geste de compassion en vaccinant 2 enfants...


Euh je sais pas ,mais moi si j'avais une notoriété telle que la sienne, et étant chef spirituel de la philosophie bouddhiste, le seul geste de compassion acceptable serait de boycotter la/les
vaccinations,et non y participer...


D'après un memebre d'ONCT qui l'a rencontré, le daïla lama ne serait en fait qu'un livre vivant, réictant toujours les mêmes choses sous forme de belles paraoles!


Et ce qui fait sa popularité c'est son sourire. Pour moi c'est un lâche, s'exiler/se cacher en Inde alors que son peuple se fait massacrer, piller etc ...Alors qu'il est censé représenté une
des plus belles philosophie qui soit excusez du peu, mais pour moi il est plutôt du côté obscure, sinon il resterait au Tibet et fairait tout ce qui est en son pouvoir, et vu sa notoriété il
serai facile pour lui de rassembler les foules, pour rendre ce même Tibet libre de l'occupation qu'il subit depuis tro longtemps, et que l'on entend que trop rarement aux infos, alors que
l'invasion chinoise se poursuit et s'amplifie chaque jours plus.


Autant j'aodre la philosophie bouddhiste, autant le daïla lama je ne le considère pas comme intègrant et appplicant cette philosophie, il y a bon nombres de véritables moines qui mériterai
inconmensurablement mieux sa place.Après tout qu'à t-il comme pour voir extraordinaire ?Alors que certains moines ont véritablement de réels pouvoirs que nous occidentaux considérerions comme
surnaturels (alors qu'en fait on a tous ces pouvoirs en nous, simplement comme on ne nous les a jamais enseigné et mis en pratique, et encore pire qu'on nous les a totalement cachés et
occultés...)


Bon j'arrête là parce que je sens que je vais finir par m'énerver, alors que ça n'en vaut vraiment pas la peine, tellement c'est pitoyable d'apprendre ce qui est dit dans cet article...


Bisous @ tous

Chris 28/02/2013 01:22


Vous l'avez dit clara ,et toutes les religions n'ont qu'un seul mâitre,je vous laisse deviner.(NOM)

gwendal 27/02/2013 22:56


@clara: le boudisme, dans son ensemble, est super, mais la version tibétaine est du coté ombre. Après, chacun va où il veut ... ...Et d'ailleurs, il y a une harmonie dans les sons boudistes ...que je ne retrouve pas du tout dans les sons tibétains: c'est un vaccarme insuportable et des mauvaises
sensations physiques!

clara 27/02/2013 22:01


on peut alors se demander quelle est la véritable fonction du Dalai Lama!on peut aussi douter de son ignorance quant aux dangers des vaccins.alors quelle est sa véritable mission?ne nous faisons
pas rouler dans la farine par des personnages qui ont toutes les apparences des "grands maitres spirituels"

Nous sommes sociaux !

Articles récents