Dimanche 4 mars 2012 7 04 /03 /Mars /2012 12:05

 

La brise légère du matin m’effleure et me caresse avec la générosité infinie du Don sans retour.

Aujourd’hui les elfes jardiniers ont fait pleuvoir par intermittence pour arroser le jardin d’Eden de notre Terre commune. La rosée perle sur l’herbe reverdie que le soleil éternellement naissant fait scintiller de mille diamants éphémères.

Par tous nos sens éveillés, nous sommes les réceptacles de ce Don permanent qu’il nous appartient d’interpréter et de transmettre en usant de notre créativité individuelle. La passivité n’est plus une option de vie dans un monde en remaniement permanent et qui plus est, depuis quelque temps, en accélération constante. Le prochain pallier est à portée de souffle mais chacun est seul responsable des pas qu’il fait. Chaque pas est signifiant, porte à conséquence et détermine le but.

L’abandon de souveraineté individuelle ne peut que mener la barque sans gouvernail sur les écueils dressés par ceux qui ont fait de la peur un mode de gouvernance et qui s’y accrochent avec toute la rage de leur haine accumulée, bloqués qu’ils sont dans leurs habitudes millénaire de parasitisme. Mais la lumière ne peut être maintenue à jamais sous le boisseau et le canevas de leur manigance manipulatrice apparaît de plus en plus comme une évidence sous la pression éternellement renouvelée de la lumière des soleils associés.

La pression sans fin de ce Don de lumière destine pourtant, tout ce qui est, à une communion créatrice. Nulle forteresse ne peut résister à l’éternelle succession de la brise légère du matin. S’il est possible en tirant des bords de remonter ce courant, le plus simple reste de naviguer en vent arrière, toutes voiles dehors avec pour seul horizon le point ou nous porte le souffle de lumière. L’intranquilité de la lutte et de la compétition n’est pas une fatalité. Un autre choix nous est quotidiennement proposé : celui du sens du Don.

Ce sens n’est en rien celui d’une privation ou d’un dépouillement individuel qui serait pratiqué dans un esprit d’abnégation sous tendu par la fausse croyance en une souffrance rédemptrice. Au contraire, il s’agit de magnifier, tel un diamant aux mille facettes, la lumière reçue en la teintant de son reflet individuel. Ce Don là peut être permanent, facile et simple pour autant que l’on ressente puis que l’on transmette la généreuse permanence de la lumière. C’est là que la volonté du choix, réitéré en permanence, intervient. La pureté et la propreté de nos facettes diffractantes doit être entretenues par un ménage conscient et quotidien jusqu’à s’intégrer à l’être. La beauté du verbe n’est rien s’il ne fait l’objet en chacun d’une opération alchimique créatrice. Nous sommes les relais dans la matière de l’intelligence universelle qui compte sur la perfection consciente de chacun de ses membres pour une harmonie de son ensemble. Notre responsabilité ne peut pas être déléguée et notre mérite a le gout des fruits que, chacun, nous portons.

Le temps de la germination prend fin et voici que se précise le temps de la pousse des nouvelles consciences humaines. C’est le temps de la croissance. La vigilance est de mise pour attirer au dessus de son Soi un ciel clément, des ondées régulières et des amendements nourriciers favorables à l’épanouissement des forces naissantes. Tant de substances toxiques et de pensées trompeuses sont répandues à travers une nourriture de masse industrialisée, des médias soumis à l’ancien régime le tout encensé par un consumérisme vide de sens dont le but est d’induire l’indifférence générale autant que l’indifférenciation de chaque être humain. Nous sommes, chacun, l’aromate de notre soupe commune et si le sel perd son goût que resterait t’il pour éveiller les papilles de l’univers.

Erik Gruchet, Saint Pierre le dimanche 4 mars 2012.
http://germedeconscience.unblog.fr/

publi 3-4"Vers un nouveau paradigme"

2012 et aprés


REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

facebook-logo-webtreats mail-webtreats youtube twitter-webtreats

   

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés