Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le glutathion, le roi des antioxydants

Publié par David Jarry - Webmaster sur 6 Janvier 2014, 00:01am

Catégories : #Santé

 

 

Il a un nom à coucher dehors, mais dans la famille des antioxydants, le glutathion est incontestablement le roi ! En voici les raisons.

 

Le glutathion, l’arme fatale contre le stress oxydant

 

Pour lutter contre le stress oxydant, il y a deux sortes d’armes différentes, externes et internes au corps :

 

- les molécules antioxydantes, apportées par l’alimentation.

Elles se trouvent dans les nutriments de l’alimentation : les vitamines A, E, C, les caroténoïdes et les polyphénols.

- les enzymes de détoxification, au coeur des cellules.

 

Elles sont synthétisées par le corps :glutathion-01

  • le glutathion,
  • la super oxyde dismutase (SOD – que l’on trouve de manière naturelle dans la spiruline) en complément avec le cuivre, le zinc et le magnésium,
  • mais aussi la catalase (enzyme qui protège l’organisme des effets néfastes du péroxyde d’hydrogène), la thioredoxine (protéine d’oxydoréduction qui agit comme un antioxydant, indispensable aux mammifères).

 

Quel sont les avantages du glutathion sur tous les autres antioxydants ?

 

- Il est 100 fois plus puissant que les antioxydants apportés par l’alimentation.

- Il détoxifie en se liant à des toxines comme les pesticides, les métaux lourds et les solvants pour les éliminer dans la bile et les urines.

- Il dissocie les molécules de graisses.

 

Le glutathion :  un booster d’antioxydants

 

Le glutathion est une petite molécule composée de 3 acides aminés : la cystéine, l’acide glutamique et la glycine.

Il se régénère dans l’organisme grâce à d’autres antioxydants et coenzymes, fournis par l’alimentation : la vitamine C, la vitamine E, le sélénium et le zinc, l’acide lipoïque.

 

Comment maintenir un taux de glutathion suffisant ?

 

Le glutathion n’existe pas en tant que tel dans notre alimentation.

Il faut manger des aliments qui vont permettre de le reconstituer dans l’organisme :

- des aliments riches en vitamine C  : fruits rouges, agrumes,  kiwis, poivrons, pommes de terres, etc.

- des aliments riches en vitamine E  : germe de blé, graine de tournesol, huiles végétale, amandes, noisettes, avocat, etc.

- des aliments riches en vitamines du groupe B :

  • germe de blé, graines de tournesol, porc maigre pour la B1 ;
  • yaourt, poisson, oeuf, brocolis, épinard pour la B2 ;
  • viande, poisson, oeuf et foie pour la B3 ;
  • foie, rognons, avocat, légumes secs, pommes de terre, volaille, yaourt, coulis de tomate pour la B5 ;
  • bananes, melon, volaille, viande rouge, foie, légumes secs, poissons, céréales complètes, épinards, curcuma, etc. pour la B6 ;
  • légumes verts, légumes secs, foie pour la B9 ou acide folique  ;
  • tous les produits animaux pour la B12.

- des aliments riches en zinc : viande, foie, oeufs, poissons, fromage, yaourt, haricots, graines, fruits à coque, flocons d’avoine, riz complet, germe de blé, potiron, algue.

- des aliments riches  en sélénium  : foie, poissons gras, noix de St-Jacques, crevettes, toutes les noix, avoine, orge, riz complet, poulet, lait écrémé, oignons, champignons de Paris.

Autres éléments qui augmenteraient (notez l’emploi volontaire du conditionnel !) le taux de glutathion disponible dans l’organisme : le Chardon-Marie (plante détoxifiante pour le foie) ; les protéines de petit-lait (isolat de protéines de lait).

 

Les facteurs qui diminuent le taux de glutathion dans l’organisme

 

  1. les polluants sous toutes leurs formes
  2. les rayons UV
  3. l’alcool
  4. le tabac
  5. le stress émotionnel
  6. les pesticides
  7. les aliments modifiés, transgéniques ou provenant d’animaux nourris aux hormones
  8. les infections
  9. les médicaments
  10. les additifs alimentaires, les agents de conservation
  11. les blessures et interventions chirurgicales
  12. les exercices trop intenses.

 

L’avis de la diététicienne

emmanuelle-dieteticienneEncore une fois, une alimentation variée, riche en fruits et légumes, mais aussi en protéines animales et en céréales – qui doivent être les moins transformées possibles -, est nécessaire pour maintenir un bon taux de glutathion dans l’organisme. Mais ce n’est pas suffisant puisqu’il faut aussi tenir compte d’une bonne hygiène de vie.

Ce cocktail est finalement toujours le même ! Mais c’est cette répétition qui est vertueuse, à l’image de ce glutathion, fabriqué à partir d’aliments déjà riches en antioxydants, mais dont il va ensuite démultiplier l’action bénéfique.

Source: 

Commenter cet article

Gaulois sans filtre 01/09/2016 17:25

Un paradigme est, en français, un exemple grammatical.

Veillons à ne pas pervertir notre langue par des américanismes aussi stupides qu'inutiles.

ummite 06/01/2014 09:33


tout cela est pur arnaque organisée par les fabricants et les rrevendeurs .


de plus , les produits ingérés sont détruis par l'acide chlorydrique versée dans l'estomac par le foie .


pour qu'il soit efficace , le gluthation doit , ou devrait-être injecté sous perfusion pour qu'il valide ses effets
antioxydants et aussi ses autres effets sur les hormones qui conditionnent votre santé .

lafleur 08/08/2014 20:21

Qui êtes vous pr affirmer de telles choses, ?

Nous sommes sociaux !

Articles récents