Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le Grand Rabbin de France usurpe un titre d'enseignement, nouveau scandale!

Publié par Dav sur 6 Avril 2013, 13:37pm

Catégories : #Société

 

M. Bernheim, 61 ans, est crédité d'une agrégation de philosophie dans plusieurs notices biographiques, notamment dans le Who's Who, le très sérieux annuaire de référence des personnalités influentes, qui cite même le nom de l'université de la Sorbonne.

L'agrégation permet, au terme d'un concours extrêmement difficile au nombre de places très réduit, d'obtenir le plus haut titre d'enseignement en France. Il permet d'enseigner la philosophie au lycée et, sous certaines conditions, à l'université.

Mais des recherches menées par l'AFP dans 28 annuaires (de 1972 à 2000) à la Société des Agrégés d'Université, montrent que le nom du Grand Rabbin Gilles Bernheim ne figure dans aucune des listes des lauréats des concours d'agrégation de philosophie.

Selon le directeur du Who's Who, Etienne Prévost, contacté par l'AFP, cette information biographique émane, "non pas de la liste d'un annuaire officiel, mais de la notice remise par le Grand Rabbin lui-même, entré pour la première fois au Who's Who en octobre 2012.

"Nous nous sommes basés sur la confiance", a-t-il précisé.

La présidente de la Société, Blanche Lochmann, interrogée, n'a pas voulu se prononcer, tout en relevant que le nom du Grand Rabbin ne figurait pas non plus dans les listes du ministère de l'Education nationale.

"Il est très difficile pour une personnalité publique de tricher sur le fait qu'elle a une agrégation. Il s'agit en l'occurrence du premier cas aussi manifeste", a déclaré Mme Lochmann.

Interrogé par l'AFP, le porte-parole de Gilles Bernheim, le rabbin Moché Lewin, a répondu que "le Grand Rabbin, très affecté par ces attaques, ne souhaitait pas s'exprimer, mais qu'il ferait une déclaration la semaine prochaine".

M. Bernheim, dont certains écrits ont été cités par Benoît XVI, avait reconnu mercredi, après l'avoir nié, avoir plagié avec un nègre un philosophe décédé, pour l'écriture de son livre intitulé "Quarante méditations juives".

Le responsable religieux avait admis avoir réagi "de manière précipitée et maladroite", selon un communiqué écrit depuis Jérusalem.

 

AFP

Le Nouveau Paragime bis copyright-001-copie-1

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents