Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le Japon se prépare à se passer du nucléaire dès cet été

Publié par Dav sur 19 Janvier 2012, 20:42pm

Catégories : #Environnement

 

 

Yukio Edano et Goshi Hosono, ministre en charge des affaires nucléaires© afp

Le ministre nippon de l'Industrie a reconnu jeudi que le Japon pourrait n'avoir plus aucun réacteur nucléaire en activité cet été à cause des réticences de la population et des autorités locales à accepter le redémarrage des nombreuses unités arrêtées.

Yukio Edano a prévenu dans un entretien accordé à l'agence Dow Jones Newswires qu'il ne pouvait s'engager sur un calendrier pour la réactivation des tranches stoppées. "Si nous fixions une date pour la relance de réacteurs, cela signifierait que nous tirons par avance des conclusions positives sur la sécurité et, dans ce cas, nous ne pouvons pas obtenir la compréhension du peuple", a-t-il expliqué. "Nous devons dès lors prendre des dispositions au cas où plus aucune centrale nucléaire ne serait exploitée dans les prochains mois et surtout lors des pics de consommation estivaux", a-t-il ajouté.

Sur le parc japonais de 54 réacteurs, seulement cinq restent encore en activité, mais ils doivent être stoppés d'ici à mai et nul ne sait quand les autres tranches pourront être remises en service. A la suite du tremblement de terre et du tsunami qui, le 11 mars, ont causé l'accident à la centrale nucléaire Fukushima Daiichi (nord-est), une quinzaine de réacteurs ont été subitement arrêtés dans les centrales du nord-est, puis deux autres tranches présentant des risques à Hamaoka (centre). Le redémarrage de tous les autres réacteurs stoppés pour une session de maintenance régulière (obligatoire après 13 mois d'exploitation), ou à cause des secousses sismiques, est conditionné à de nouveaux tests de résistance (notamment vis-à-vis des catastrophes naturelles) et à l'approbation des autorités locales, ce qui retarde l'échéancier habituel.

Les compagnies d'électricité, qui appellent la population et les entreprises à réduire leur consommation, sont forcées de remettre en exploitation des centrales thermiques afin de compenser. Le gouvernement étudie pour sa part des plans d'urgence pour faire face à une éventuelle pénurie de courant. "Passer l'été sans énergie nucléaire sera extrêmement difficile", a prévenu le ministre, mais il a dans le même temps souligné que les contrôles de sécurité ne pouvaient être accélérés juste pour obtenir leur redémarrage à temps.

La compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), qui exploitait les deux centrales de la préfecture de Fukushima et qui dessert la mégapole de Tokyo, estime pour sa part qu'il est quasi certain qu'aucun de ses réacteurs ne fonctionnera cet été. (belga)7sur7
 
HorizonForet-3"Vers un nouveau paradigme"
2012 et après

Commenter cet article

lasorciererouge 22/04/2012 16:13


Explosion dans un complexe pétrochimique de la préfecture de Yamaguchi, déchets radioactifs stockés dans le complexe!


Le complexe pétrochimique Mitsui Chemical d’Iwakuni, dans la préfecture de Yamaguchi a subi une explosion et un incendie à environ 2h20 le matin du 22 avril, selon le Yomiuri Shinbun. Plusieurs
personnes ont été blessées et des fenêtres ont été brisées sur un vaste périmètre.


 


 


 





 


Le complexe pétrochimique Mitsui Chemical d’Iwakuni, dans la préfecture de Yamaguchi a subi une explosion et un incendie à environ 2h20 le matin du 22 avril, selon le Yomiuri Shinbun. Plusieurs
personnes ont été blessées et des fenêtres ont été brisées sur un vaste périmètre.


Quelqu’un sur Twitter a cherché des informations sur le site du ministère de l’économie, du commerce et de l’industrie (METI) qui recense les sociétés qui possèdent des déchets radioactifs sur
site. Le complexe Mitsui Chemical est l’une d’elles. Selon les données de 2009, le complexe possède 3379 conteneurs de déchets nucléaires.
Il y a deux personnes sur Twitter disant que ces conteneurs sont remplis d’uranium appauvri, mais je n’ai pas encore trouvé de documentation pour confirmer cette affirmation. Pour l’instant, je
la traiterai juste comme une rumeur. C’est possible, comme dans le cas du site pétrolier de Chisso à Chiba qui a subi un incendie lors du séisme du 11 mars 2011. L’unité de stockage pour uranium
appauvri était sur le site. Je cherche d’autres informations.
Selon le Mainichi, il y avait 7 ouvriers qui travaillaient à cette heure-là dans l’usine de produits chimiques qui fabrique de la ”résorcine” qui est utilisée pour l’adhésif de pneumatiques.
5 ouvriers ont souffert de blessures mineures, mais deux ouvriers sont portés disparus. Ils essayaient d’arrêter l’usine en raison de certains problèmes mais ils n’ont pu le
faire. Des explosions ont toujours lieu et les pompiers ne peuvent s’approcher de l’usine.


Mise à jour 2 : Il y a eu une deuxième explosion à 8h le 22 avril (heure du Japon, 1h du matin, heure française).
Mise à jour : l’un des deux ouvriers manquant a été retrouvé mort (22 ans). 9 ouvriers blessés, 3 habitants du coin ont aussi été blessés (verre
brisé). Il semble qu’une partie du complexe est toujours en feu. Le gouvernement préfectoral dit que de l’uranium appauvri est stocké dans le complexe, mais qu’il n’y a eu aucun rejet de
matériaux toxiques dans l’incendie.
FNN News dit qu’il y a environ 3400 conteneurs d’uranium appauvri à l’usine, mais selon Mitsui Chemical il n’y a aucun dommage aux conteneurs.


 


 


NHK a une caméra dans le secteur (à 5 km de l’usine).


 


Vous pouvez aller sur NHK pour visionner la vidéo.


 


Bilan jusqu’ici, 1 ouvrier mort, 11 ouvriers y compris des ouvriers de l’usine adjacente sont blessés, résidents vivant à côté blessés par le verre brisé.





Les premières images du complexe pétrochimique de Mitsui Chemicals

Nous sommes sociaux !

Articles récents