Quand vous lirez cet article, j’aimerais vous mettre en garde que son contenu peut paraître apocalyptique ou déprimant, notamment pour ceux qui ont un certain confort de vie, des êtres proches qu’ils aiment, une situation financière et de travail, disons acceptable. Cet article n’est pas une fatalité, mais si vous pensez que le monde va continuer tel quel, ou que par une subite bonne volonté universelle, la situation va s’arranger, ou encore que nous avons le pouvoir d’éviter les catastrophes, il est plus simple de ne pas poursuivre la lecture de cet article et de continuer en quelque sorte « la politique de l’autruche ». Personnellement, je pense qu’il y a trop de points dans ce monde qui font que comme un malade qui sait qu’il doit se faire opérer pour guérir, nous avons atteint une sorte de point de non-retour et cette étude essaie de décrire, ce qui se passera, le jour où le « chirurgien vous convoque pour vous dire que l’opération est imminente ».

 

  • Avant ce jour :

Pour expliquer au mieux comment se présentera la situation avant ce jour, c’est très simple, il suffit d’observer le monde actuel. Il répond, on ne peut mieux, à la situation devant précéder un chamboulement sans précédent. En effet, jamais depuis 12.000 ans, la terre n’a été autant polluée et perturbée qu’actuellement. Jamais l’environnement n’aura été aussi malsain et cela nous touche à tout point de vue, au niveau alimentaire, de l’eau, des ondes, du bruit, mais également dans nos relations avec nos proches. A force d’être imprégné dans un monde où le mensonge devient une règle, où l’égoïsme nous donne l’illusion de mieux s’en sortir que les autres, toute notre vie se rapproche petit à petit d’un état infernal. L’homme a créé l’argent et jamais, il n’a été aussi mal réparti. Toutes ces constatations ne font qu’accentuer l’impression que ce jour de rupture est imminent. Or depuis le début de cette année, ces dérèglements se sont accentués, que ce soit au niveau climatique, tectonique, mais aussi financier et politique. On sent que tout cela ne tient plus qu’à un fil et qu’un jour ou l’autre, il se produira ce que j’appelle ici le point de rupture. Ce jour, plus rien ne sera comme avant, nous serons contraints à construire sur de nouvelles bases, un monde qui, nous l’espérons, sera plus équitable et vivable, qu’il ne l’est à présent.

  • Le jour du point de rupture :

Je ne sais pas à quel moment précis, celui-ci se produira, si ce sera un beau matin ou alors dans le courant d’une journée, ni de la manière précise qu’il va avoir lieu, car il peut se manifester sous plusieurs formes, mais je sais qu’un jour prochain, l’équilibre politique, financier, climatique ou tectonique que nous avons actuellement, va se rompre. Ce jour-là, la mainmise qu’une élite a encore sur nous volera en éclats. Tout ce que nous avons bâti jusqu’ici, risquera de s’écrouler. A l’heure actuelle, le plus probable nous oriente vers une catastrophe naturelle inédite ! Nous avons vu ces dernières semaines, d’une part que des millions d’animaux sont morts partout dans le monde. Que ces hécatombes soient naturelles ou artificielles, on sait très bien qu’elles sont le présage d’une catastrophe qui nous touchera nous-mêmes aussi. D’autre part, les tremblements de terre connaissent une activité inégalée ces dernières semaines. Bien sûr, le plus grave a été celui du 11 mars près du Japon. Mais le jour du point de rupture, il se produira un tel tremblement de terre, que toute la tectonique sera bouleversée. Les volcans se remettront en activité, l’air s’obscurcira et il est probable que des îles comme celle du Japon disparaissent carrément.

Ce jour-là, nous connaîtrons une secousse qui pourrait affecter le monde entier. Ce jour-là, disons le clairement, nous aurons l’impression de vivre ce que les textes sacrés appellent le jour du jugement. Je ne dis pas forcément que tout se passera comme les livres saints nous l’indiquent, mais il faut se mettre en tête que ce jour-là, le nombre de victimes se comptera en millions d’humains ! Nous pouvons espérer que les continents en eux-mêmes ne se modifieront pas trop, mais ceux qui le peuvent, doivent plutôt éviter les zones côtières, ainsi que les zones de frottements de plaques, où la sismicité est déjà régulièrement forte.

Ce jour-là, ce sera certainement un choc pour un grand nombre d’entre nous, surtout ceux qui ne se seront pas préparés à cette éventualité et qui ont accepté les illusions de notre monde, sans jamais se poser des questions. Il faudra aussi retrouver cette foi qui abandonne de plus en plus de monde, la foi tout simplement que surtout dans des moments pareils, nous ne serons pas abandonnés. Que notre vie a un sens qui va bien au-delà de cette incarnation temporaire. Que des êtres spirituellement plus élevés que nous, veillent sur nous, qu’ils soient d’une autre planète ou tout simplement d’une autre dimension.

  • Après ce jour :

Un peu comme dans une opération, le lendemain est souvent plus douloureux que le jour-même. Ce sera le jour où on prendra conscience de l’étendue des dégâts et où l’atmosphère terrestre sera particulièrement lourde. D’une part, les répliques seront très fréquentes, l’air s’obscurcira au point que par endroits, il fera nuit en plein jour, d’autre part, le moral des survivants sera anéanti. C’est un peu comme un jour de deuil universel. Tout ce qui se rapportera à un côté festif sera annulé, on peut espérer que les médias prendront ce jour enfin conscience qu’il ne sert plus à rien de mentir sans cesse aux gens et qu’ils s’affranchiront de cette mainmise financière pour enfin exprimer les choses comme elles sont réellement. A l’heure actuelle tout cela paraît presque invraisemblable, mais « l’anomalie mentale » s’est mise en place au fur et à mesure des dernières décennies. Lentement mais sûrement, nous avons franchi une sorte d’escalier descendant, vers une chambre souterraine un peu comme cela fut symbolisé dans le livre de Georges Barbarin sur la grande pyramide.

Ce jour-là, tout ce qui a attrait à l’économie de marché cessera et face à cette adversité, les gens les plus riches ne seront pas à meilleure enseigne. Mais tout dépendra comment se répartiront les catastrophes, car il est presque sûr que certains pays seront moins touchés que d’autres. Nous n’avons pas de carte précise sur cette future catastrophe, mais tout porte à croire que les Etats Unis seront cette fois-ci durement éprouvés.

Malheureusement la nature humaine ne changera pas du jour au lendemain et sur cette catastrophe, se greffera une lutte pour la (nouvelle) suprématie mondiale. Les projets comme nous l’entendons avec le nouvel ordre mondial projeté notamment par Jacques Attali, voleront en éclats, mais si la Chine, la Russie et les pays musulmans ne seront pas trop touchés, il sera temps pour eux, de prendre le relais, or cela signifiera aussi que la suprématie occidentale a cessé de régner. Ce moment sera particulièrement dangereux, car Israël devra enfin se soumettre et accepter les conditions que réclament les pays arabes limitrophes depuis les premières guerres en Israël. L’acceptera-t-il ? Ce n’est pas sûr, et de ce fait nous passerions d’une catastrophe climatique et tectonique vers une seconde catastrophe de type conflictuel. Sur ce point beaucoup de voyants sont unanimes, même si bien entendu, beaucoup gardent l’espoir qu’une catastrophe n’est jamais obligatoire.

Nous constatons donc si ce raisonnement tient la route, que le jour de rupture ne se limitera pas à une catastrophe qui fera tout changer, à moins que celle-ci nous mette en péril directement, mais ce sera plutôt une catastrophe dont les conséquences feront basculer le « rapport de force » actuel qui ne tient que par des procédés artificiels. Après ce jour, d’autres jours tout aussi douloureux succèderont et nous ne pouvons qu’espérer, que cette partie qui paraît la plus incroyable dans les prophéties se concrétise finalement ! Cette partie, les religieux l’appellent « l’intervention directe de Dieu ». Mais plus concrètement, des êtres extraordinaires qui ne sont pas forcément humains comme nous le sommes, émergeront pour rétablir de l’ordre. On dit souvent que ces êtres apparaîtront d’abord par l’Asie et qu’ils viendront jusqu’en Europe qui ne serait donc pas disparue. La prophétie du grand monarque comme nous l’appelons en France, est inspirée de cette phase. Il faut comprendre qu’il ne s’agira pas d’un homme ou d’un roi comme nous le sommes, ces êtres ont quelque chose qui se rapproche de Jésus, à savoir qu’ils ont aussi d’autres chromosomes en eux.

Nostradamus (pour ne pas le nommer) en parle dans sa fameuse lettre au Roi Henri Second. Sous une rédaction astucieuse, il laisse planer le doute quant au véritable destinataire de la lettre, car effectivement, il avait rendu visite à la cour du Roi de France qui s’appelait justement Henri II, mais cette lettre n’est apparue réellement, qu’après la mort de Nostradamus en 1566, or le roi Henri II était déjà mort en 1559. Puis, il y a deux arguments qui plaident pour un personnage futur. Le premier, c’est qu’il dit clairement qu’il a été tant ébloui devant le premier monarque de l’univers. Il ne pouvait pas s’exprimer plus clairement, puisque Henri II n’a jamais été monarque de l’univers. Le second, c’est qu’il dit : « vos antiquissimes aïeux rois de France », il voulait dire par là, que ce personnage aura du sang royal en lui, mais à une époque très lointaine, où les rois ne régneront plus depuis très longtemps (en France), ce qui n’était pas le cas au 16ème siècle.

Tout cela nous paraît encore étrange pour ne pas dire invraisemblable mais notre raison est probablement extrêmement limitée, car tôt ou tard, nous prenons en repère des informations (qu’elles soient historiques ou scientifiques) qui s’avèrent fausses ! La véritable histoire de notre monde est certainement très différente de celle qui nous est enseignée par les géologues, historiens ou archéologues. En plus, nos connaissances ont souvent été manipulées, au point que nous aurions pu avancer plus vite, notamment sur le sujet de l’Atlantide, les extra-terrestres, l’Agartha, les vortex temporels, mais toutes ces informations ont été comme filtrées afin que nous n’évoluions pas trop vite.

Malgré tout, le moment est venu de vivre le grand tournant de nos civilisations. Ce tournant sera généré par un point de rupture qui est décrit dans cette étude. Nous sommes arrivés à un état, qui fait qu’on ne peut plus reculer, la population ne cesse de s’accroître et les ressources de notre planète deviennent de plus en plus restreintes. A l’heure actuelle, nous ne savons pas exactement, ce qui nous attend et seule la foi en des êtres qui veillent sur nous peut nous aider à ne pas perdre espoir. Le tournant est inéluctable, mais souhaitons qu’il soit le moins douloureux possible.

 

Auteur : Jean-Claude Bernard

Depuis "l'éveil 2011"

Dav   "2012 un nouveau paradigme"