Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le lait: deuxième criminel qui se cache dans le réfrigérateur

Publié par Dav sur 5 Août 2013, 06:26am

Catégories : #Santé

produits laitiers Le lait , le 2 ème criminel qui se cache dans votre réfrigérateurPourquoi une femme sur 10 est atteinte d’un cancer du sein en occident en comparaison avec 1 sur 10 000 en Chine ?

Les Chinois ne consomment pas de produits laitiers. Le nom familier du cancer du sein en Chine est « La maladie des femmes riches » car elles mangent de la glace ou du fromage comme à Hong Kong.

Les études en épidémiologie commencent également à mettre en évidence le lien entre lait et cancer.
Alors comment les produits laitiers, tant aimés et adulés par les occidentaux, sans parler des américains dont le régime en contient 40%, peuvent-ils avoir des effets si néfastes ?

Le lait maternel est un aliment parfait pour le bébé mammifère. Il ne peut  pas manger la nourriture des adultes. Mais le lait contient un élément chimique puissant – le facteur de croissance insuline ou IGF-1 – qu’on trouve naturellement chez les filles pubères car il favorise le développement des seins. Cette substance chimique, conçue pour stimuler la croissance, pourrait aussi favoriser la croissance anarchique des cellules.

Plus de 70% de la population mondiale ne digère pas le sucre du lait, le lactose. L’intolérance au lactose pourrait être le signal d’alarme de la nature : peut-être la nature essaie-t-elle de nous dire que cet aliment n’est pas fait pour nous.
L’homogénéisation apparemment permettrait seulement aux éléments chimiques cancérigènes de passer plus vite dans le sang.

Les études épidémiologiques montrent une corrélation positive entre la consommation de produits laitiers et le cancer du sein depuis une vingtaine d’années. Les chercheurs commencent à trouver une augmentation du risque de cancer du sein et de la prostate chez les personnes qui consomment du lait. Il y a aussi les dioxines et autres éléments chimiques très toxiques, certains cancérigènes, souvent solubles dans les graisses, qu’on trouve en concentration particulièrement élevée dans le lait.

Une autre question est maintenant soulevée : le lait que nous buvons depuis les années 1960 n’est plus le même que celui d’avant ; en effet auparavant les vaches mangeaient de l’herbe, ce qui est rarement le cas de nos jours.

Comment savoir : facile ! Vérifiez par vous-même : stoppez le lait pendant quelques semaines et observez l’effet sur votre bien être. Si vous vous sentez mieux, face à des petits maux comme l’acné, une allergie, des ballonnements, etc. cela vous encouragera à appliquer le principe de précaution contre toutes ces nouvelles maladies qui apparaissent avec le développement du mode de vie occidental.

 

http://eco-ecolo.com/forme-sante/

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Zoltan S. 21/12/2015 17:42

bonjour,
Votre article pourrait prétendre à une certaine honnêteté s'il condamnait d'abord les pratiques industrielles qui empoisonnent le lait, pas le lait lui-même en dehors de questions reconnues comme l'intolérance au lactose.
Zoltan

Claire 17/09/2015 11:06

Non non "Moi" dans le bio c'est pareil. Les vaches sont boostées aussi (justement pour rattraper le rendement) et vaches et veaux sont aussi séparé-e-s cruellement, envoyés à l'abattoir une fois épuisée/ anémié-stressé... etc: --> les laits vegetaux evitent tout cela, et polluent moins ...doit on rappeler que l'elevage de "bétail" est le PREMIER probleme environnemental le + urgent --> pollution terres / air / eaux / reduction de la biodiversité.

Moi 23/10/2014 20:27

Vous devez comprendre ici, que le lait en lui-même, le lait de vache en particulier n'est aucunement un poison ni directement relié à quelques cancers que ce soit.

En fait, c'est la manière dont nos aliments sont produit, traité, manipulé et transformé qui cause problème et le lait en fait partie. En fait le lait moderne, qui est sur les tablette de la plupart des supermarché provient de :

1-Vaches souvent booster aux hormone de croissance....
2-De vaches traité préventivement , c-a-d continuellement et non quand il y a besoin, avec des antibiotique
3-Nourrie soit avec des moulées non biologique qui proviennent de plantes eux même souvent génétiquement modifié pour le rendement ou fertilisé aux engrais chimique et traité aux pesticides ect.
4-Le lait est traité, dégraissé, homogénéisé, pasteurisé additionné de toute sorte de suppléments....
5-Distribué dans des contenant dont les matières ne sont peut-êtes pas toujours avec innocuité (BPA quelqu'un?)

Il y a une très grosse différence entre ce lait "industriel" et le lait provenant d'une vache à l'état naturel dans un champ de fourrage aucunement traité.

LÀ est le danger!

Pour ce qui est de l'intolérance au lactose ou l'allergie au lait de vache, ce n'est que l'absence d'une enzyme dans les intestins chez un bon pourcentage de la population et non du au fait que c'est un poison. Le lactose n'est qu'un type de sucre. Beaucoup de monde sont allergique aux fruits de mer et cela n'en fait pas des aliments dénoncé comme poison!!!

Il compréhensible aussi de ne pas trop abusé des produit laitier, car ils peuvent être riche en gras, en sucre (lactose). Le corps a besoin de gras et de sucre. Mais pas à la quantité que les gens moderne dans les pays industrialisé en consomment.

lasorciererouge 18/08/2013 17:40

http://www.dumieletdusel.com/archives/2013/08/18/27854737.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=dumieletdusel

kristel 15/08/2013 11:08


Depuis quelques mois, j'ai réduit les apports en produits laitiers (sans toutefois les supprimer totalement), et les aient remplacés par du lait de soja, d'amande, de riz... Le résultat,
une perte de quelques kilos (pour moi qui souffre d'obésité c'est tout bénéf.), une diminution des problèmes bronchiques, et un bien être retrouvé avec plus de dynamisme...  

Méfiant 08/08/2013 23:24


A c'est le lieux est dédié aux monologues?! sorry

Laurent 08/08/2013 10:26


Je bois du lait végétal depuis qq années (7 ou 8 ans), et je dois dire qu'au niveau du colon ça va mieux, et au niveau des articulations (genous pour ma part).


Il s'agit du lait d'avoine, d'amande, de riz, etc.. sans soja et sans lactose.


Ils contiennent bien sûr bcp moins de protéines et calcium que le lait de vache, mais on en trouve ailleurs (Eau minérale, chocolat, etc). 

Méfiant 06/08/2013 11:44


Juste pour info : http://eco-ecolo.com/forme-sante/ n'a pas cet article ou ils l'ont retiré! voyez-y un signe!!!! pensez par vous même et vérifier
les infos!!!!!!

Méfiant 06/08/2013 11:41


Où est cette étude? impossible de trouver l'article scientifique, juste un article fait par un "Moha'met dans le pet" qui en profite pour critiquer le mode de vie de l'occident!!? D'accord avec
lui on est loin d'être un example mais faut arrêter de prendre pour argent comptant n'importe quel article sans source fondée... Donc jusqu'à preuve du contraire! BULSHIT!

gwendal 06/08/2013 00:40


Il y a aussi que le lait de vache est constitué d'énormes molécules faites pour la croissance d'énormes animaux (les veaux). Ces énormes molécules ne peuvent être assimilées par un petit corps d'homme (et même TRES PETIT pour les bébés)
que par un apport de phosphore ...et il y en a plein dans nos os ...et notre corps va évidemment le chercher là où il se trouve. Mais pendant que notre corps prend ce phosphore
dans nos os, il prend en même temps beaucoup du calcium (qui sera éliminé ensuite en tant que déchet: un comble!) ...et c'est comme ça que l'ostéoporose (pénurie de calcium)
apparait!


Maintenant que je fais mes purées de pommes de terre uniquement à l'eau (avant c'était uniquement au lait), je me rend compte que la différence de goût est minime! En fait je ne bois plus de lait
que par petites quantité dans mon café. J'ai aussi essayé le café sans lait ...et au bout de 2 jours je n'y pense même plus. J'achète encore un peu de lait par habitude (mauvaise), et
je vais le banir de mon alimentation dès que mon bob de lait sera vide.


J'ai aussi essayé le lait de brebis et de chêvre pour mon café ...et là, je le déconseille vraiment ...goutez et vous comprendrez, lol

manquepasdair 05/08/2013 19:50


il ne consomme pas de produit laitier en chine  regarder leurs dent a trente ans ils en on presque plus ou toutes en mauvaise état

regis 17/10/2014 11:56

Tout a fais daccord

Michel Dufault 05/08/2013 16:32




Voici un article que j'ai décourvert en faisant des recherches sur le supposé lien entre le cancer et le lait... Il contredit en partie ce que vous énoncez dans votre blogue... Et comme dans
toute chose, la modération est toujours de rigueur dans tout... De plus, il n'y a pas juste le fait de consommer des produits laitiers qui font en sorte que vous puissiez développer un
cancer, il y a d'autres facteurs.....


 


Maladie multifactorielle, dans son origine, son installation et son développement, avec des causes variables, le cancer est une pathologie complexe mettant en jeu de nombreux
paramètres, dont le plus important est l’augmentation de l’âge. Depuis plus de 40 ans, malgré une augmentation du nombre de cancers, le pourcentage de décès diminue du fait de l’amélioration
du dépistage, du diagnostic et des prises en charge thérapeutiques dans certains d’entre eux.


Il existe des facteurs influençant l’apparition de cancers maintenant bien identifiés, que sont le tabac et l’alcool, la sédentarité, le problème du poids(l’excès), la génétique, certaines
infections virales, l’environnement. En France l’alcool et le tabac sont responsable de près de 30% de la mortalité par cancer. On estime que l’alimentation peut influencer – positivement ou
négativement – l’apparition de certains cancers, mais à un degré largement inférieur aux facteurs précédemment cités.
Les conclusions des études concernant l’alimentation sont parfois difficiles à établir du fait de nombreux paramètres et biais qui interfèrent. Malgré cette réserve il a été établi un
consensus médical, dont la référence actuelle est le rapport de synthèse du WCRF (World Cancer Research Found), publié en 2007 qui est le résultat de la compilation de nombreuses études
portant sur les liens entre alimentation et cancer. Conclusions reprises par le PNNS et l’INCa (Institut National du Cancer).


Afin de diminuer le risque, la prévention repose sur quelques règles simples et de bon sens : pas de tabac, peu d’alcool, activité physique régulière, poids dans les normes, alimentation variée et équilibrée.


Cancer et lait – Produits laitiers


En ce qui concerne le lait et les produits laitiers, la très grande majorité des études montre que leur consommation dans le cadre des recommandations du PNNS de 3 produits laitiers
quotidiens, n’augmente pas le risque de cancer.


Cancer du sein
Les facteurs hormonaux et les antécédents familiaux ont un rôle prépondérant; l’alcool, le surpoids et l’alimentation hypercalorique augmenteraient le risque surtout en période post-ménopausique;
globalement il n’y a pas de lien entre produits laitiers et ce cancer.
Une récente étude norvégienne, réalisées sur 65000 femmes suivies sur 10 ans montre une absence de lien entre cancer du sein et consommation de produits laitiers (dairy consumption and
calcium intake and risk of breast cancer in prospective cohorte, nov 2010).
Donc à la lecture des dernières données, le lait et des produits laitiers n’ont pas d’influence sur ce cancer.


Cancer du côlon
Les études montrent un effet bénéfique du lait, principalement via certains de leurs constituants, tel le calcium, qui exercerait un effet protecteur, vis-à-vis du risque d’adénome et de cancer du côlon,
chez l’homme comme chez la femme ; Une grande compilation d’études récente va dans ce sens (colorectal cancer risk and dietary intake of calcium, vitD and dairy products : meta analysis of
26335 cases from 60 observational studies nutrition cancer, 2009 ; 61 (1 :47-69).


Cancer de la prostate
Le WCRF s’est positionné en concluant que les produits laitiers ne sont pas associés au risque de cancer de la prostate
Les résultats des études sont contradictoires : quelques études indiqueraient qu’une consommation très élevée de calcium, supérieure à 1500mg/j (équivalent à 2 camemberts par jour, ou 10
yaourts !), voire 2000mg/j, pourrait augmenter le risque de cancer de la prostate, tandis que d’autres ne le montrent pas.
Une chose est sûre cependant : si le risque existe, il ne concerne que les consommations très largement supérieures aux 3 produits laitiers recommandés par jour, à savoir 900mg de calcium par
jour pour un adulte.


En conclusion les recommandations de santé publique restent à 3 produits laitiers par jour du fait des bénéfices apportés par cette famille d’aliments, notamment sur la qualité osseuse.


É.G.D. ☼ 05/08/2013 13:21


Nous sommes bien d'accord : le lait, ce n'est pas bon pour la santé (le lait de vache, pas le lait maternel, évidemment).


Mais, bon, l'agro-alimentaire a tellement de puissance (au niveau du marketing) qu'il est arrivé à faire croire que le lait était indispensable à l'humain.


À un tel point que, pour avoir osé dire la même chose que ce qui est dit dans cet article, j'ai eu droit à des insultes et des menaces !


Voici un exemple des termes employés : "à propos du lait :


vous ne faites , que tromper les gens" ou bien "inciter les gens de ne pas boire et


de ne pas donner du lait à leurs enfants est


CRIMINEL CRIMINEL CRIMINEL CRIMINEL CRIMINEL CRIMINEL CRIMINEL CRIMINEL CRIMINEL" ou encore "( c’est
aussi de l’exercice illégal de la médecine )" !


C'est dire que les gens (enfin, certains...) sont bien endoctrinés !


 


Synchronicité, quand tu nous tiens.


Je remets à mes clients l'une ou l'autre "fiche" avec quelques conseils (à propos du lait, de leur foie, de leur
alimentation, ...). La dernière version de ces fiches date de plus de trois ans, et j'ai décidé de les remettre à jour (à la fois pour actualiser les infos nutritionnelles et mes infos
personnelles : mon numéro de téléphone était toujours l'ancien qui n'est plus valable depuis octobre ou novembre derner, par exemple).


Voici trois jours, je viens de rmettre à jour la fiche sur le lait...


Oui, synchronicité, quand tu nous tiens...



Toto75 05/08/2013 09:51

J'ai arrêté les produits laitiers pendant quelques semaines et je suis en moins bonne santé. Boutons, migraines et fatigue plus fréquents. Si le lait est effectivement déconseillé pour un adulte,
je pense que les produits transformés comme le yaourt ou le fromage sont intéressants pour un bon équilibre de vie.

Nous sommes sociaux !

Articles récents