Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le mythe du vendredi 13

Publié par Dav sur 13 Janvier 2012, 22:43pm

Catégories : #Mythologies - Civilisations anciennes

Trois vendredis 13 en 2012 ! ...

 

 La peur du nombre 13 est la superstition la plus répandue dans la culture occidentale. Ingénieurs et architectes alimentent la superstition : avec des gratte-ciel, des hôtels et des ascenseurs sans 13ème étage, et avec des avions sans siège no 13, etc.

La problématique relative au mythe du vendredi 13 est récurrente car dans notre actuel calendrier grégorien, toute année, tant normale que bissextile, comporte au minimum 1 vendredi 13 et au maximum 3 vendredis 13. On a donc pas fini d’en entendre parler.

Le maximum annuel de 3 vendredis 13 est atteint si et seulement si le 1er jour de l'année considérée est le jeudi (d'une année normale) ou le dimanche (d'une année bissextile, comme en 2006, 1er janvier 2006 = dimanche). De surcroît, le 13 du mois a légèrement une plus forte probabilité de tomber un vendredi que tout autre jour de semaine .

Le nombre de vendredi 13 dans une année donnée est fonction à la fois du type d’année (normale ou bissextile) et du jour de la semaine pendant lequel tombe le 1er janvier. Pour l’an 2008 (année bissextile car février = 29 jours) il y aura un seul vendredi 13, tombant au mois de juin, car le 1er jour de 2008 est un mardi.

 

Depuis des siècles, la combinaison et les composantes du vendredi et du 13 sont symboles d'infortune. On a toujours considéré le 12 comme nombre "divin" et le 13 subséquent devenant symbole de "malédiction". En effet il y a 12 dieux dans l'Olympe antique, 12 signes du zodiaque, 12 travaux d'Hercule, 12 tribus d'Israël et 12 apôtres de Jésus. De surcroît, il y a 12 mois dans l'année, 12 heures le jour et 12 heures la nuit.

Toutefois, le vendredi 13 n'est pas un jour d'infortune pour tout le monde. En Espagne en Grèce et en Amérique latine, c'est plutôt mardi 13 qui est jour de malchance. Chez les Italiens, c'est 17 qui est le nombre malchanceux et non 13. "Fare tredici!" ou "Faire le treize" est un slogan de la lotterie nationale. Alors, si vous trouvez le nombre 13 vous gagnez. Toutefois, on ne trouvera pas de chambre 17, ni de 17ème étage dans les hôtels, ni de siège no 17 sur les avions de la compagnie italienne Alitalia. Des millions d'Asiatiques ont peur du chiffre 4. En effet, ce chiffre dont la prononciation est identique à celle du mot "mort" tant en mandarin, en cantonais, qu'en japonais. Pour les Japonais, le nombre 4 est hanté car il se prononce "shi", et ce dernier mot signifie "la mort".

Par ailleurs, il importe de souligner que mystérieusement la vie et la mort du pape Jean-Paul II sont toutes deux fortement marquées par le nombre 13 ! ...

 

Coïncidences numérologiques

Malgré les différences structurelles entre les diverses langues, dans de nombreuses langues, la valeur occulte ou alphanumérique de "Vendredi treize" est, directement ou indirectement, le nombre de la Bête 666 ! ... En outre, de multiples expressions dérivées de la paraskevidekatriaphobie [ou la peur du vendredi 13] sont également en lien avec 666. En outre, les afférentes expressions suivantes comportent toutes exactement 13 lettres ou symboles ! ...

  • Treizième jour
  • Treizième mois
  • Thirteenth day (Treizième jour en anglais)
  • Friday the 13 th
  • (en anglais, Vendredi le 13)
  • 

Dès le 1er janvier 1776, le drapeau de la Grande Union fait apparaître 13 bandes horizontales alternativement rouges et blanches ainsi que l'Union Jack dans le canton du coin supérieur gauche. Les 13 bandes font référence aux treize colonies britanniques formées au terme d'annexions et de fondations successives (Delaware, Pennsylvania, New Jersey, Georgia, Connecticut, Massachusetts, Maryland, South Carolina, New Hampshire, Virginia, New York, North Carolina et Rhode Island).

drapeau des USA
Le 14 juin 1777 - soit près d'un an après la proclamation d'indépendance (4 juillet 1776) - le Congrès américain officialise un drapeau pour la nouvelle nation : aux 13 bandes s'ajoutent 13 étoiles blanches sur le champ bleu [First Flag Act : "Resolved : that the flag of the United States be thirteen stripes, alternate red and white ; that the union be thirteen stars, white in a blue field, representing a new constellation"].


Le 4 avril 1818, une nouvelle résolution du Congrès stipule que le nombre de bandes est fixé à 13 [13, point final, peu importe la cinquantaine à venir ...] et que chaque nouvel état de l'Union doit être représenté sur le champ d'azur du canton par une étoile. L'ajout de l'étoile s'effectue le 4 juillet suivant l'admission du nouvel état [4 juillet, soit exactement 13 jours après que le Soleil entre dans le signe de Cancer pendant le solstice d'été, solstice commençant le 21 juin ; autrement dit, il y a exactement 13 jours entre le 21 juin et le 4 juillet]. Notons que dans le codage numérologique Pythagoras A33, The USA flag (Le drapeau des USA ou drapeau américain) vaut 1221 or 666 = 1221 x (6/11).

Dollar (sceau et œil d'Horus)

Le premier billet américain d'un dollar, introduit en 1776, a connu une grande évolution jusqu'en 1782. Sur le dollar américain, les empreintes du nombre du 13 se retrouvent essentiellement dans les deux sceaux situés à gauche et à droite, au verso du billet.

US Dollar
Cliquez ici pour billet large et clair

 

Sceau gauche: pyramide surmonté par l'œil de Horus
œil de Horus
Cliquez ici
pour image plus large
Dans le cercle, une Pyramide à base carrée, symbole des quatre points cardinaux du monde.
À la base de la Pyramide, la Date en notation romaine MDCCLXXVI = 1776 (7 + 6 = 13); Date de la Constitution des États-Unis. Or, dans la numérologie romaine, M = 1000, D = 500, C = 100, L = 50, X = 10, V = 5, I = 1; avec la somme des six (6) termes usuels D + C + L + X + V + I = 666.
Par conséquent, en regroupant MDCCLXXVI (ou 1776) en 3 blocs dans l'ordre et en ignorant chaque fois le premier terme, on observe alors que MDCCLXXVI est en lien avec le 666, et ce, au grand plaisir des Pères Fondateurs des USA, généralement membres de l'Illuminati, une société secrète contemporaine:

MDC CLX XVI = 666
1000 + 500 + 100 100 + 50 + 10 10 + 5 + 1
600 60 6
1776 ⇒ 1776 x (3/8)

Pyramide surmonté par l'œil de Horus, "l'Oeil qui voit tout", celui du faucon Horus. La "pyramide à oeil solaire" est "un exemple bien connu du symbolisme maçonnique" [Richard Andrew & Paul Schellenberger, The Tomb of God, 1996, p. 344; cf. référence ci-bas].
Horus, fils posthume de Osiris, était le Dieu du ciel, représenté sous la forme d'un faucon (ou d'un homme à tête de faucon). Comme l'aigle, le faucon est un symbole solaire qui évoque, notamment pour les Égyptiens, la victoire, la force physique, la supériorité intellectuelle et l'élévation de l'esprit (voir le mythe ici).
Il importe de noter que dans le mythe du drame Osiris de la naissance de Horus porte la marque du nombre 13. De plus, dns la numérologie Réduite-A=0, Horus = 26 = 2 x 13.
13 étages sur la Pyramide tronquée.
13 lettres dans ANNUIT COEPTIS, au sommet du cercle.
13 lettres dans E PLURIBUS UNUM, à la base du cercle.
NOTE: svp, votre curseur sous ANNUIT COEPTIS et E PLURIBUS UNUM pour leur sens.

 

Sceau droit: Aigle chauve et Sceau américain officiel
L'aigle chauve, tel le faucon Horus, symbole du Roi du Monde.
Dans un côté des serres de l'aigle, 13 flèches, symbole de la justice ou du pouvoir royal.
De l'autre côté des serres, une branche d'olivier à 13 feuilles, symbole de la Paix, i.e. du pouvoir sacerdotal ou spirituel.
Au-dessus de la tête de l'aigle chauve, 13 étoiles, symbole du sceau lumineux de Salomon.
13 étoiles au-dessus de l'aigle chauve
13 raies verticales sur le drapeau, symbole des 13 colonies originales (NOTE: leurs noms sous le lien).
13 fruits.
Official US Seal
Cliquez ici
pour image plus large

Vendredi13.us

HorizonForet-3"Vers un nouveau paradigme"

2012 et après

Commenter cet article

lasorciererouge 23/06/2012 21:45


Mystère des carrés magiques et du nombre solaire 666


23 juin 2012  Publié par: Néo
Trouvetout


Les »Sceaux des planètes » sont des talismans populaires avant l’ère chrétienne dans l’antiquité babylonienne. Ce sont en fait ce qu’on appelle des carrés magiques qui existent pour chacune des
planètes, Saturne, Jupiter, Mars, Vénus, Mercure et la Lune, qui sont tous connu depuis des siècles. De même il existe un carré magique du Soleil qui est le Sceau Majeur.


Ces représentations que l’ont a retrouvé sous forme de gravures et de médailles sont intéressantes parce que le sceau contenant »le numéro de Grand Soleil » contient le nombre très sacré 36 sous
laforme d’un carré 6 × 6 avec les chiffres de 1 à 36 disposés de manière à ce qu’ils puissent être ajouté dans toutes les directions,avec au total de l’ensemble le nombre 666.


Le dieu-soleil était considéré comme le dirigeant des 36 constellations du ciel et des 36 chambres du cercle du zodiaque, il était inévitable que la somme des nombres de 1 à 36, le nombre 666
aurait dû être attribué au soleil, régnant sur sur tous les dieux du ciel et la terre.


Les astrologues Babyloniens ont divisé les cieux étoilés en 36 constellations (dix jours chacune). Ils ont été représentés par des amulettes différentes appelées »sigilla Solis », ou « sceau du
soleil ». Ces amulettes étaient portés par les prêtres païens et qu’ils contenaient tous les numéros de 1 à 36 . Grâce à ces chiffres ils prétendaient être en mesure de prédire les événements
futurs. Ces amulettes étaient généralement faites d’or, le jaune étant la couleur du soleil. Ces amulettes étaient enveloppée dans la soie jaune, ainsi, on jugeait que le porteur recevrait ainsi
une puissance bienfaisantes qu’on attribuait à ce bijou.


Il était apparament bien connu à la cours du Roi Louis XIV aussi appelé Roi Soleil…


 





A la séance du mardi 13 décembre 1701 l’Académie royale des Inscriptions et Médailles décrivait en ces termes le talisman offert à Louis XIV par Louis Victor MArie duc d’Aumont. « La médaille
donnée au Roy est un talisma ou une image consacré sous un certain horoscope afin qu’elle ai l’efft que s’est proposé celui qui en est l’auteur. Cette science naturelle qui est une dépendance de
l’Astrologie judiciaire a esté fort estimée autrefois des Caldéens et des Egyptiens, c’est d’eux que les juifs cabalistes et Arabes l’ont tirée. Il est certain que ce Talisma a esté fait pour le
Roy nostre maistre car l’image représente le Roy de France »


 


 






« le Roy a le Soleil sur la teste touchant immédiatement sa couronne ; la médaille a pour toute légende le mot SOL qui fait voir que l’Autheur du Talisma,n a voulu sôumettre ce prince à
l’Ascendance du Soleil »


 


Ce talisman outre ses pouvoir supposés « magiques » possède des propriétés mathématiques particulières.


 





Que l’on faisse l’ajout des numéros d’une même colonne, soit horizontalement ou verticalement, ainsi que de ses deux diagonales , le total est le même -. 111 La somme des six colonnes, soit
horizontalement ou verticalement, est 666. Les illustrations ci-dessous sont tirées d’amulettes réelles au Musée de Berlin.


 


Ces « carré magiques » du Soleil de 6 × 6 contiennent les 36 premiers nombres disposés de telle manière que sur chaque ligne de nombres, la sommes des chiffres ajoutés horizontalement,
verticalement ou en diagonale d’un coin à, donnera le « numéro de l’énergie solaire » 111. Le carré magique est donc égale à toute 666, un nombre qui était important chez les premiers mystiques
chrétiens. En hébreu, la Kabbale, les noms de l’intelligence du Soleil et de l’Esprit du Soleil ont été conçus pour correspondre à 111 et 666 respectivement. Comme 888, 666 est un nombre
important musicalement. 0.666 est la ration de la quinte, l’intervalle de la plus puissante harmonique. -





Illustration tirées de « Jésus-Christ, Soleil de Dieu » (Fidler)


« La deuxième illustration est également un sceau solaire, mais il honore la Basilisco étoilé »s, qui était le diminutif du grec basileus (roi), signifiant ainsi la même que celle du latin »
régule « . Regulus ou Rigel étant la seule première étoile de magnitude dans la constellation du Lion. Le soleil et la lune sont encore clairement visibles sur cette amulette, et sur le côté
inverse est le même arrangement de chiffres, avec le chiffre réel étant donné du 666 au total. «


La partie inférieure de la pièce montre la conjonction du Soleil, de la Lune et l’étoile Régulus dans la constellation du Lion, conjonction qui a eu lieu le 19 Août 1705.


Donc, 666 est un numéro associé à païenne le culte du soleil, qui trouve son origine dans les mystères de l’ancienne Babylone païenne. Dans l’Apocalypse, 666 est associé au numéro de la bête (de
la mer), l’Antichrist, et l’église prostituée qui porte le nom d’un mystère : Babylone.


Ce «carré magique du soleil» est aussi associée à la «pierre philosophale»:





La pierre philosophale est associée à l’hexagramme … un symbole qui revient maintes et maintes fois dans le cadre du numéro 666.


Le Hexagram de la Terre représente l’énergie solaire qui fait la matière concrète que nous pouvons nous déplacer et de toucher, en un mot, la pierre philosophale.


Dr John Dee, astrologue de la cour de la reine Elizabeth I, dans son livre « Monade hiéroglyphique », fait la remarque suivante:


«Le double triangle est interprété par les kabbalistes juifs comme le sceau de Salomon [...] , le mystère des mystères, une synthèse géométrique de toute doctrine occulte. Les deux
triangles entrelacés [...] contiennent le «quadrature du cercle, la « Pierre des Philosophes des, «les grands problèmes de la vie et la mort, le mystère du Mal.





Les Babyloniens, qui a inventé le zodiaque, ont examiné chacun des douze signes au cours des douze mois de l’année. Ils ont en outre divisé chacune des 12 maisons en 3 chambres. 12 x 3 = 36.


Chacun des 36 « dieux » désignés régnaient sur ses propres 10 degrés du zodiaque soit 360 ​​et sur les 10 jours de l’année de 360 ​​jours zodiacale. On a cru qu’aucun dieu ne vous frapperait si
vous portiez son amulette. Il vous incombait donc d’invoquer les numéros de chacun des dieux. Le nombre qui les englobe tous est 666. Une amulette qui contenait l’ensemble de ces chiffres
permettait d’assurer la faveur de tous les dieux, n’importe où, n’importe quand.


 


Mais les anciens ne s’arrête pas avec l’aide des nombres magiques dans l’ordre sériel. Organiser ces numéros dans un carré magique pourrait grandement augmenter leur pouvoir.


 


 


 


Bien évidemment, le « 666″ a existé dans l

Nous sommes sociaux !

Articles récents