Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le nord de l'Europe balayé par une puissante tempête

Publié par Rédaction sur 6 Décembre 2013, 07:12am

Catégories : #Climat

La tempête Xaver touche l'Europe

Le Monde.fr avec AFP | 06.12.2013 à 05h56 • Mis à jour le 06.12.2013 à 06h35

Abonnez-vous
à partir de 1 €
 Réagir  Classer   

Partager google + linkedin pinterest

 

Avec des pointes de vent à 180 km/h, l'Ecosse et plusieurs régions de l'Angleterre ont été frappées de plein fouet jeudi par une tempête qui touche aujourd'hui une partie de l'Europe.

 

La tempête a provoqué la mort d'un chauffeur routier et de fortes perturbations dans les transports en Ecosse avec la suspension de nombreuses liaisons ferroviaires et l'annulation de plusieurs vols. Le chauffeur d'un camion a été tué quand son véhicule s'est écrasé contre des voitures près d'Edimbourg, selon la police. Au moins deux personnes ont été blessées par la chute d'arbres. La police a appelé les automobilistes à ne pas se déplacer. Quelque 100 000 foyers étaient également privés d'électricité en Ecosse, selon la BBC.

 

Selon les prévisions météorologiques, la tempête pourrait provoquer la marée la plus forte enregistrée en trente ans, et par conséquent d'importantes inondations. Dans certaines régions, la mer pourrait même atteindre des niveaux aussi élevés que lors des inondations dévastatrices de 1953, selon l'agence environnementale. Cependant, les barrages construits depuis, notamment sur la Tamise, devraient limiter les dégâts, a estimé l'agence. La montée des eaux la plus forte est attendue jeudi entre 23 h 30 et 23 h 45.

Les régions du sud du Pays de Galles, le sud-ouest et quelques régions du sud de l'Angleterre étaient épargnées par les vents jeudi.

La tempête doit ensuite se déplacer sur le continent européen. Aux Pays-Bas, l'institut météorologique néerlandais (KNMI) a fait passer le code d'avertissement à rouge – le plus élevé – pour les nord et nord-ouest du pays. En Allemagne, des renforts de pompiers et services de secours étaient mobilisés afin d'affronter cette tempête qui pourrait devenir la plus forte depuis 1962 dans le pays.

 

 ÉVACUATION PRÉVENTIVE À BREDENE

 

L'Allemagne s'attendait, elle, à essuyer sa plus forte tempête depuis 1962, notamment dans le port d'Hambourg, au nord du pays, ainsi que dans les régions avoisinantes de Basse-Saxe et du Schleswig-Holstein. « La situation météorologique ressemble à celle du 17 février 1962 » quand les digues avaient rompu et plus de 300 personnes avaient péri dans le nord de l'Allemagne, selon le météorologue Friedemann Schenk interrogé par la Berliner Zeitung. « Mais le système de protection contre les inondations n'a aujourd'hui plus rien à voir avec celui d'alors. Donc, ça ne se passera pas comme en 1962 », a-t-il ajouté. En soirée, des pointes de vent à plus de 130 km ont été mesurées à l'extrême nord-ouest, où les communications étaient très perturbées.

 

L'Allemagne s'attendait à essuyer sa plus forte tempête depuis 1962, notamment dans le port d'Hambourg, au nord du pays.

L'Allemagne s'attendait à essuyer sa plus forte tempête depuis 1962, notamment dans le port d'Hambourg, au nord du pays. | REUTERS/MORRIS MAC MATZEN

 

 

Aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne – où le pic de la tempête était attendu dans la nuit de jeudi à vendredi – les autorités ont pris des mesures de précaution qui devraient permettre de limiter les dégâts. Le plan catastrophe a été déclenché dans la province de Flandre occidentale et le maire de la commune belge de Bredene a décidé d'évacuer préventivement plus de 2 000 habitants près du canal Gand-Bruges-Ostende.

Les pompiers ont placé des sacs de sable et des barrages mobiles pour limiter les inondations, notamment dans la station balnéaire d'Ostende, dont le centre s'était retrouvé sous deux mètres d'eaux en 1953. « Des simulations ont calculé que le niveau de l'eau pourrait atteindre 6,1 mètres. C'est la plus haute mesure depuis trente ans », a prévenu le gouverneur de la province de Flandre occidentale, Carl Decaluwé. Mais il n'y a « aucune raison de paniquer », a-t-il assuré, estimant que la Belgique était mieux préparée à ce type de phénomène que lors de la « méga-tempête » de 1953, qui avait fait 22 morts.

 

 

 TRANSPORTS ET ÉCOLE PERTURBÉS

 

Aux Pays-Bas, où 27 % des terres sont situées en-dessous du niveau de la mer, l'Institut météorologique néerlandais (KNMI) a retiré en début de soirée, le code d'avertissement rouge, le plus haut possible, pour le nord et nord-ouest des Pays-Bas, et l'a transformé en code jaune, ce qui signifie « météo dangereuse » pour l'ensemble du pays. Le jaune est le premier niveau d'avertissement.

 

A Berlin, pour vendredi, l'école n'est pas obligatoire, à la charge des parents de décider s'ils envoient leurs enfants à l'école ou non. Certains marchés de Noël ont, en outre, été fermés.

 

Les transports étaient touchés dans tous les pays sur le trajet de la tempête. La circulation des trains et ferries a été interrompue en Ecosse, aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne, et de nombreux ponts ont été fermés, comme celui reliant la Suède au Danemark. Des centaines de vols ont été annulés, notamment dans les aéroports d'Amsterdam, de Hambourg et de Copenhague, alors que des vidéos montraient des avions en grande difficulté au moment d'atterrir.

En France, la vigilance orange pour risque de submersions sur le littoral a été levée pour les deux départements du Nord-Pas-de-Calais, a annoncé vendredi Météo France dans son bulletin de 6 heures. « La dépression Xaver en mer Baltique s'évacue vers l'est », commente Météo France. « Après la pleine mer de la nuit dernière, les hauteurs d'eau seront encore importantes sur les départements du Nord et du Pas-de-Calais lors de la pleine mer de cet après-midi de vendredi sans pour autant nécessiter un niveau de vigilance orange », explique l'organisme. Ces deux départements restent toutefois en vigilance jaune vagues-submersions pour la pleine mer de vendredi après-midi.

 

Le Monde.fr avec AFP

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents