Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le nouveau modèle en sismologie: des méga-séismes en grappes!

Publié par Dav sur 26 Octobre 2012, 06:12am

Catégories : #Changements terrestres

 

mtu1

On croyait jusqu'alors au contraire qu'après une grosse rupture, les contraintes se relâchaient pour longtemps. Visiblement, c'est faux et ceux qui n'hésitent pas à parler maintenant de «méga-séismes en grappes», évoquent la possibilité prochaine d'un gros tremblement de terre dans la région de Tokyo.


«Il faut se garder de proposer des modèles trop rigides, avertit Jean-Phlippe Avouac. Il vaut mieux développer des modèles physiques pour évaluer le spectre complet des ruptures possibles». La démarche dite probabiliste devrait être appliquée, selon lui, pour évaluer l'aléa sismique des installations nucléaires. «Les sismologues ont appris à être humbles», relève en effet Thorne Lay. Les séismes ne se reproduisent pas à l'identique et une même zone peut produire des ruptures différentes.


Ces découvertes récentes en sismologique remettent en cause le modèle classique utilisé pour déterminer les normes sismiques des réacteurs nucléaires. La méthode déterministe qui consiste à dimensionner une centrale par rapport à un scénario maximum s'étant produit dans le passé apparaît désormais trop rigide. «Aucun sismologue sérieux ne dira que la possibilité de dépasser cette magnitude est de zéro», estime Jean-Philippe Avouac.


Avec les réseaux GPS qui permettent de mesurer les déplacements des plaques sur de vastes zones, les sismologues ont désormais les moyens de repérer les zones de sismicité. Un outil dont leurs prédécesseurs ne disposaient pas au moment où la plupart des centrales nucléaires ont été construites dans le monde.

 

Depuis le tsunami et le séisme de magnitude 9.2 qui ont ravagé Sumatra en décembre 2004, il y a eu cinq méga séismes et tous se sont produits sans que les spécialistes les aient vu venir. «Nous devons nous attendre à des gros tremblements de terre dans des régions où on pensait que potentiellement il ne pouvait pas y en avoir. Il n'y a plus aucun doute là-dessus», souligne Thorne Lay, géophysicien de l'université de Californie à Santa Cruz, en conclusion d'un article publié dans la revue Nature, du 8 mars 2012.

 

NP le nouveau paradigmeDavid Jarry

AFP©

 

Commenter cet article

lasorciererouge 12/11/2012 23:12


Séisme de mag 6.4 Golf de l’Alaska





 





 





Ampleur


6,4




Date-Heure




Monday, 12 Novembre 2012 à 20:42:15 UTC

Monday, 12 Novembre 2012 à 10:42:15 à l’épicentre






Emplacement


57.544 ° N, 142.889 ° W




Profondeur


55.2 km (34,3 miles)




Région


GOLFE DE L’ALASKA




Distances



289 km (180 miles) SO (221 ​​°) à partir de Yakutat, AK

370 km (230 miles) SSE (153 °) à partir de Cordova, AK

393 km (244 miles) W (262 °) à partir de Elfin Cove, AK

562 km (349 miles) SE (133 °) à partir de Anchorage, AK







 


 


Pas de tsunami d’aprés les données de la bouée:








http://www.ndbc.noaa.gov/

Nous sommes sociaux !

Articles récents