Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le nouveau rapport du Giec relance la polémique sur le réchauffement climatique

Publié par Dav sur 27 Septembre 2013, 20:09pm

Catégories : #Climat

Quel est l'impact de l'homme sur le réchauffement climatique? Dans quelle mesure les événements exceptionnels comme les grandes sécheresses sont-ils dus à ce phénomène? Le Giec apporte ses réponses dans son 5e rapport.Quel est l'impact de l'homme sur le réchauffement climatique? Dans quelle mesure les événements exceptionnels comme les grandes sécheresses sont-ils dus à ce phénomène? Le Giec apporte ses réponses dans son 5e rapport.
Un document résumant le premier volet du cinquième rapport du Giec sur le climat doit être publié ce vendredi. Une partie du contenu est déjà connu. Son interprétation risque encore de faire polémique.
Les fuites sur son contenu ont déjà alimenté la polémique. Le cinquième rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat  sera bientôt officiellement dévoilé. Ce 27 septembre un résumé de son premier volet "à l'attention des gouvernants" doit être publié. Comme lors des précédentes éditions, les experts réunis à Stockholm devraient tirer la sonnette d'alarme sur le réchauffement climatique. 

 

 

Quel responsabilité humaine? 

 

Parmi les nouveautés attendues par rapport au dernier rapport datant de 2007 figurent la part réelle de l'action humaine sur le réchauffement climatique. Celle-ci serait "extrêmement probable" c'est-à-dire supérieure à 95% selon un brouillon du rapport rendu public par la presse au mois d'août

 

Le résumé des études de plus de 1.000 experts en climatologie devrait par ailleurs évaluer l'impact du réchauffement sur les événements climatiques extrêmes tels que les cyclones, sécheresses et inondations. 

Le rapport devrait par ailleurs évaluer la hausse des températures (entre 1 et 3,7 degrés Celsius de plus d'ici la fin du siècle) et l'élévation du niveau de la mer (entre 3 et 20 centimètres).

 

 

Le Giec et la controverse

 

Ce document s'adressant aux responsables politiques a déjà fait l'objet de critiques, notamment depuis que le blogueur américain Alec Rawls a publié des extraits des études relatives à ce cinquième rapport fin 2012. D'après lui, les conclusions de certains experts relativisent en fait l'impact de l'action humaine et soulignent celui du rayonnement solaire.

D'autres experts pointent par ailleurs les défaillances de gouvernance au sein du Giec. L'organisme qui a reçu un prix Nobel de la paix a notamment été entaché par des affaires comme l'erreur qui s'était glissée dans le rapport de 2007 sur la fonte des glaces dans l'Himalaya.

 

 

A l'opposé, des auteurs comme le britannique Nicholas Stern, à l'origine d'un célèbre rapport sur l'impact économique du réchauffement climatique en 2006, ont déjà salué l'effort des experts du Giec. Trois jours avant la publication de leur document, l'économiste a affirmé lors d'une allocution publique:

"A la suite de la publication du rapport du Giec, qui apportera une image claire des risques énormes posés par un changement climatique mal géré, je m'attends à ce que davantage de pays (...) mettent en place des législations pour réduire leur émissions [de gaz à effet de serre ndlr] afin d'éviter que la terre ne se réchauffe de plus de 2 degrés."

 

 

Un pragmatique rassuré

 

Du côté des climatologues plus pragmatiques, Bjorn Lomborg, professeur à la Copenhagen Business School a lui aussi salué le rapport du Giec. Mais pour d'autres raisons. L'environnementaliste "sceptique" juge ces projections suffisamment mesurées. "Ce verdict raisonnable et modéré contredit les théories alarmistes (...) Depuis les années 1980, des modelés on surestimés la hausse des températures entre 71% et 159%. Cela ne signifie pas qu'il n'y ait pas de réchauffement climatique. Cela rend juste les scenarii alarmistes encore plus improbables", écrit-t-il dans un message électronique adressé à la Tribune. Il en profite pour appeler les gouvernants à préférer le soutien à la recherche et au développement plutôt qu'à la création de taxes pour réduire les émissions de carbone ou les subventions aux énergies alternatives qu'il juge moins efficaces. 

Reste à savoir sur quoi les dirigeants du Giec choisiront de mettre l'accent dans leur message aux gouvernants afin de les inciter à réduire leurs émissions de carbone.

 

http://www.latribune.fr/

NP le nouveau paradigme

 

Commenter cet article

mehdi mountather 29/09/2013 17:43


Réchauffement climatique mensonge satanique les séismes en Pakistan en Pérou les ouragans Ingrid Manuel typhon Usagi inondation en Colorado incendie en Californie et en Australie météorite en
Russie ces catastrophes naturelles des punitions divine depuis Adam a ce jour normal aujourd'hui ALLAH extermine les pays qui n'applique pas la charia islamique surtout les pays musulmans et les
pays qui ont des relation avec israél surtout Usa par des catastrophes apocalyptique de jour en jour la fin de chiisme ou la fin de l'Iran par les séismes qui vivra verra

psychopathologique 28/09/2013 11:23


ils sont tous complice tfaçon que ce soit le GIEC ou d'autre

Etincelle 27/09/2013 23:03


De mon côté ben je suis surtout énervée de voir les mensonges du GIEC, et ce n'est pas que la seule chose mais c'en est bien une.


A propos je vous conseille cette vidéo intéressante avec Pierre Jovanovic qui nous parle du grand dérèglement du climat


 


http://youtu.be/KCWIy6j74Sc

psychopathologique 27/09/2013 21:22


jais pas lu mais en tout cas aujourd'hui journée épandage massif de chemtrail toute la journée et des avions en continue sans arrêt


là ce soir je me sent comme si j'était manipuler c'est bizarre suis je le seul à le ressentir? et mes proches sont énerver sans vraiment savoir pourquoije peut pas placer un mot sans me faire
lyncher de leurs part d'habitude ne réagissent pas de la sorte


manipulation mentale ? jais remarquer que les gens sont souvent aigris après un passage de chemtrails étrange n'est ce pas? suis je fou? ou jais raison?


et jais aussi remarquer que les gens sont très très très indifférent comme si tout le monde vivais dans sont coin

Nous sommes sociaux !

Articles récents