Les derniers rapports confirmant que les réacteurs 1, 2 et 3 de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi ont complètement fondu juste quelques heures après que le tremblement de terre et le tsunami dévastateurs ont frappé la région le 11 mars, ont été éclipsés par des nouvelles pires encore : La fusion de tous les réacteurs s'emballe [*] probablement, une situation qui, selon le journal japonais Daily Yomiuri est « le pire aboutissement d'un accident nucléaire. »

[* Ndt : Le terme melt-through, du texte original, signifie : Accident de réacteur nucléaire dans lequel la fusion du cœur de combustible nucléaire s'emballe. Le combustible nucléaire fondu coule au fond du réacteur et traverse l'enceinte de confinement. Un phénomène aussi appelé syndrome chinois.]

Lors d'une interview avec le Wall Street Journal, le haut fonctionnaire Ichiro Ozawa a suggéré qu'il se puisse que la situation à Fukushima rende « inhabitable » le pays du Japon entier.

La fusion d'un cœur nucléaire implique que [la température du] combustible dépasse le point de fusion jusqu'à endommager le réacteur. Fuyant à l'extérieur, le combustible menace virtuellement de propager dans l'environnement une grande radioactivité. L'emballement de la fusion du cœur d'un réacteur est, bien entendu, un scénario encore pire, puisque le combustible nucléaire fond littéralement et traverse le fond de l'enceinte de confinement du réacteur endommagé - et, traversant même vraisemblablement les enceintes externes, passe directement dans le sol, l'air et l'eau.

Selon le journal Daily Yomiuri, ce rapport suggérant que l'emballement de la fusion a déjà eu lieu, un fait qui est prêt à être soumis à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), est la « première reconnaissance officielle » de l'urgence de la situation. Le journal confirme également ce qui était soupçonné dès le début, que ce scénario a tout le temps été en cours, car les rapports ultérieurs ont confirmé que cette catastrophe inimaginable a percé les enceintes de confinement des réacteurs, et que de l'eau radioactive, et peut-être même du combustible, se sont échappés par le bas des enceintes.

L'AIEA a déjà déclaré que la catastrophe de Fukushima est au moins aussi grave que le désastre de Tchernobyl, mais cette nouvelle information suggère maintenant que c'est vraisemblablement encore pire. On ignore actuellement si le combustible accumulé dans les enceintes de confinement s'est infiltré à l'extérieur, où il a la capacité de contaminer les nappes phréatiques et d'entraîner d'immenses dommages environnementaux.

Dans une interview réalisée avant la publication du nouveau rapport, Ichiro Ozawa a dit au Wall Street Journal que les régions autour de Fukushima sont déjà devenues complètement « inhabitables. » Il a également insinué que, vu la tournure actuelle, beaucoup de ce qui reste du pays, dont Tokyo, pourrait subir le même sort si rien n'est fait correctement et efficacement pour maîtriser la situation.