Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le réchauffement, facteur aggravant du risque d'inondation

Publié par Dav sur 19 Juin 2013, 13:59pm

Catégories : #Climat

© ap.

Les inondations, comme celles qui frappent actuellement l'Europe de l'est, sont appelées à devenir de plus en plus fréquentes avec le changement climatique, réaffirme l'Agence européenne de l'environnement (AEE), même si d'autres facteurs doivent être aussi pris en compte comme l'urbanisation ou les pratiques agricoles.

© photo news. © afp. © afp. © afp. © ap. © photo news.

"Il est probable que la hausse des températures en Europe intensifiera le cycle hydrologique, conduisant à des inondations plus importantes et plus fréquentes dans de nombreuses régions" du continent, écrit mercredi l'AEE.

Cette position s'inscrit dans la droite ligne des travaux du Giec (groupes d'experts sur l'évolution du climat) qui dans son dernier rapport de mars 2012 indiquait: "des signes montrent que le changement climatique a provoqué des modifications dans certains épisodes extrêmes depuis 50 ans et les modèles numériques prévoient une intensification lors des prochaines décennies".

Pour le directeur exécutif de l'AEE, Hans Bruyninckx, "le changement climatique sera un facteur de plus en plus important". Mais "dans bien des cas", rappelle-t-il, "le risque d'inondation est aussi le résultat de où et comment nous décidons de vivre". L'augmentation des dommages causés par des phénomènes météorologiques extrêmes est ainsi surtout due aux pratiques agricoles (déforestation, irrigation etc), à l'augmentation de la population et aux activités dans des zones exposées au risque d'inondation, rappelle l'AEE.

Interrogé par l'AFP sur un lien entre inondations et réchauffement climatique, Hervé Douville, chercheur à Météo-France, souligne qu'il faut bien distinguer inondations et fortes précipitations. "Les évolutions des inondations dépendent d'un tas de choses comme l'agriculture, la déforestation ou l'urbanisation, de sorte que pour un même taux de précipitations, on peut avoir plus d'inondations", relève-t-il.

Concernant les précipitations, le climatologue indique qu'il y a "très peu d'éléments sur l'impact du changement climatique sur la durée des événements", qui est aussi un facteur d'inondation. Par contre, les preuves s'accumulent sur une hausse de l'intensité des précipitations (quotidiennes) due au changement climatique.

Sécheresse en Russie
"L'effet de l'homme sur le climat est notamment d'accroître les risques d'inondations dans pas mal de régions du globe et ceci indépendamment des changements moyens de précipitations, ce qui est assez inquiétant", avance Hervé Douville. Décryptage: quand bien même la moyenne mensuelle des précipitations reste la même d'une année sur l'autre, l'eau peut tomber sur une période plus courte, et provoquer donc davantage de dégâts.

Un phénomène qui peut avoir des conséquences paradoxales, en Europe notamment. En moyenne annuelle, "les précipitations ont tendance à augmenter sur le nord de l'Europe et à diminuer sur le sud, mais bien qu'elles diminuent dans le sud, cette région n'est pas à l'abri d'une hausse de la fréquence des événements intenses", explique Hervé Douville. Malgré ce contexte général, les chercheurs sont peu enclins à faire un lien direct entre le réchauffement climatique et les inondations actuelles en Allemagne, Autriche, Hongrie ou République tchèque.

"Si on voulait faire une étude d'attribution, c'est-à-dire en quoi une partie de l'intensité de cet événement relève d'un effet de l'homme sur le climat, il faudrait mettre en oeuvre des outils très pointus (...) avec des données contemporaines et des données pré-industrielles et voir si les intensités générées changent entre ces deux simulations", détaille Hervé Douville. "On ne peut pas faire ça de manière instantanée".

Pour autant, des scientifiques du Postdam Institute for climate impact research (PIK) franchissent ce pas. Reprenant une de leurs études publiées en février, ils attribuent une multiplication de phénomènes météorologiques extrêmes à une perturbation des courants atmosphériques, eux même victimes de la hausse des températures.

"Nous pensons aussi que ce phénomène est lié à la sécheresse actuellement observée en Russie", a confié Stefan Rahmstorf, chercheur au PIK. Mais, dit-il aussi au sujet de la situation en Europe de l'Est, "il y a d'autres facteurs qui contribuent aux inondations, comme le taux d'humidité dans le sol, plus élevé à la suite des fortes chutes de neige cet hiver".

 

édité par:  
AFP

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

chritian 20/06/2013 20:44


Bonsoir à tous...oui Asi vous avez en grande partie raison,l'homme détruit jour après jour sa planète,le problème nous sommes de plus en plus nombreux ...alors plus de
constructions ...plus de terres cultivées....plus de destructions...autrefois il y avait aussi des gros orages qui amenaient tout sur leurs passages des hiver rudes aussi, mais les dégâts étaient
moindres...moins  de lieux habités,moins de routes ,n importe comment plus il y aura de la surpopulation plus il y aura des dégâts ,alors les assurances n'ont pas fini de
rembourser les dégâts et ce n'est pas fini  c est juste le commencement tout ces dégâts vont ruiner un peut plus l état...  

asi 20/06/2013 11:27


il n'y a pas de réchauffement du à l'homme, non mais il y a telmment de destruction planétaire et de pollution, que le réchauffement à coté de celà n'a plus d'importance , à force de déboiser et
de détourner les fleuves on est qu'au début des catastrophes, l'homme en fait ne maitrise rien du tout, ce vol des ressources lui coutera sa vie.Allez continuons à creuser pour extraire tout et
n'importe quoi, bientot ça pourra servir de tombes géantes.

CVV 20/06/2013 08:39


Il n'y a qu'à prier Sainte Geneviève dont la prière domine les lois du monde (Séquence de sa messe du 03/01: elle commande aussi à la mort, à la maladie, aux démons et aux éléments) qui est
invoquée pour calmer l'excès de pluie ou favoriser la pluie entre autres

gwendal 20/06/2013 00:25


Le titre fait du raccolage actif pour les clowns comme al gore et autres tristes sires


C'est l'accumulation des neiges dans les montagnes ...qui fond maintenant ...sans grosses chaleurs durables, qui fabrique les inondations actuelles


Pour info: les inondations étaient déjà présentes avant les épisodes chauds de ces derniers jours en france et en espagne...


Pour le coté spirituel: il sagit d'un nettoyage en profondeur que la terre a choisi de faire ...et l'homme peut seulement s'y adapter ...et aux nettoyages suivants aussi

babine 19/06/2013 16:52


y a pas de rechauffement climatique du a l'homme , c'est de la connerie , rechauffement avec le soleil et ses cycles solaire oui ,pour le reste les terres sont gorgées d'eau donc pas etonnant
qu'il y a des innondations comme ca

christianw 19/06/2013 16:41


Pourquoi les spécialistes de la météo ne prennent pas en compte ce qui se passe actuellement dans tout le système solaire, ou alors c'est le joujou préféré HAARP qui fait la pluie et le beau
temps, quoique on ne va pas l'accuser tout le temps non plus. 

Nous sommes sociaux !

Articles récents