Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le supervirus mutant qui fait peur

Publié par Dav sur 16 Décembre 2011, 22:19pm

Catégories : #Sciences

 

Des chercheurs ont mis au point un nouveau virus de la grippe, très dangereux. Une expérimentation qui inquiète.

Alexandra Echkenazi

Cette nouvelle forme du virus grippal est transmissible d'homme à homme, et non plus seulement d'animal à homme

Cette nouvelle forme du virus grippal est transmissible d'homme à homme, et non plus seulement d'animal à homme

Les jeunes diraient que c’est le « virus de la qui tue ». Et c’est exactement de ça qu’il s’agit. Des chercheurs néerlandais viennent de créer un virus potentiellement très contagieux et mortel pour l’homme, au point que l’agence de biosécurité américaine (NSABB) recommande de bloquer la publication de leur étude, initialement prévue dans le magazine « Science ».

« Je ne connais aucun organisme qui fasse aussi peur que celui-là. Comparé à lui, l’anthrax ne fait pas du tout peur », a déclaré Paul Keim, le de l’agence de biosécurité américaine. L’expérimentation a été menée par le très sérieux Centre Medical Erasmus de Rotterdam, aux Pays-Bas, spécialiste de la grippe aviaire. En cherchant à mieux comprendre ce virus et trouver de nouveaux moyens pour le contrer, le professeur Ron Fouchier et son équipe ont fait muter un virus grippal H5N1 et créé, dans le même temps, les conditions idéales de propagation d’homme à homme.

 

Pour l’instant, le H5N1 en circulation n’est pas transmissible entre humains mais uniquement de l’animal à l’homme. Depuis 2003, il a fait dans le monde 331 décès et la planète redoute qu’il ne mute et n’extermine une bonne partie des habitants du globe. Une crainte parfaitement illustrée dans « Contagion », le du réalisateur américain Steven Soderbergh, sorti récemment. Or ce que les chercheurs de Rotterdam ont fabriqué, c’est une forme de H5N1 aussi transmissible que la grippe saisonnière, mais bien plus mortelle.

« Pour en arriver là, les scientifiques néerlandais ont mené une expérience sur des furets, modèle animal le plus proche de l’homme de par son comportement biologique », décrypte Vincent Enouf, directeur adjoint du Centre national de référence de la grippe aviaire à l’Institut Pasteur. Les chercheurs ont d’abord procédé à 3 mutations génétiques sur le virus aviaire pour qu’il puisse infecter les furets. Ils s’en sont servis pour contaminer les animaux.

Ils ont constaté que le H5N1 avait muté deux nouvelles fois et qu’il se transmettait dorénavant de furet à furet. Or ce super virus, jamais vu dans la nature, pourrait bien être semblable en tout point au virus mutant humain tant redouté depuis 2003 par le monde entier.

Il n’est pas rare que les virologues, afin de découvrir de nouveaux médicaments ou un vaccin, travaillent en laboratoire sur des virus et les transforment afin de mimer ce qui se passe dans la nature. Mais jamais auaparavant un virus aussi dangereux n’a été créé de toutes pièces. Vincent Enouf indique que « c’est parce que la sécurité américaine a décidé de bloquer leur publication que l’on en parle ». Comment ne pas craindre que ce super H5N1, pour l’instant enfermé dans le labo de Rotterdam, ne se retrouve dans la nature? Par ailleurs, si les secrets de sa fabrication tombaient entre des mains malveillantes, ce nouveaux virus pourrait être utilisé comme arme biologique à des fins terroristes.

 

Le Parisien.fr

B-calendrier-maya-completDav   2012 un nouveau paradigme"

Commenter cet article

lasorciererouge 06/03/2013 22:11


Contagion, USA : Une bactérie cauchemardesque est en train d'envahir les hôpitaux






"La CRE est une bactérie de cauchemar, nos
principaux antibiotiques ne fonctionnent pas et les patients se retrouvent avec des infections potentiellement impossibles à traiter ", affirme la directrice du CDC, le Dr Thomas Frieden dans un
communiqué. «Les médecins, les dirigeants d'hôpitaux et les autorités de santé publique doivent maintenant travailler ensemble pour mettre en œuvre la stratégie "detect and protect" du CDC et
mettre fin à la propagation de ces infections. 

La bonne nouvelle ", selon Luc Frieden " est que nous avons maintenant la possibilité de prévenir sa propagation. "Mais, at-il poursuivi,« Nous avons seulement une fenêtre d'opportunité limitée
pour empêcher cette infection de se propager dans la population et d'infecter d'autres organismes ". La CRE appartient à une famille de plus de 70 bactéries appelées entérobactéries, comprenant
Klebsiella pneumoniae et E. coli, et qui vivent normalement dans le système digestif. 

Ces dernières années, certaines de ces bactéries sont devenues résistantes aux antibiotiques de dernier recours appelés carbapénèmes. Bien que les bactéries CRE n'ont pas étés retrouvées à
l'échelle du pays, leur nombre de cas a quadruplé aux États-Unis durant la dernière décennie, la plupart d'entre eux étant signalés dans le Nord-Est. Les autorités sanitaires ont déclaré qu'elles
sont préoccupées par la propagation rapide des bactéries, ce qui peut mettre en danger la vie des patients et des personnes en bonne santé. Par exemple, au cours des 10 dernières années, le CDC a
suivi la trace d'une souche partant d'un établissement de soins à des installations similaires dans 42 autres
états. 

Un type de la CRE, une forme résistante de Klebsiella pneumoniae, a été multiplié par sept au cours des dix dernières années, selon un rapport du CDC. "Observer ces bactéries devenir aussi
résistantes est inquiétant, car ce groupe de bactéries est très commun», a déclaré le Dr Marc Siegel, professeur agrégé de clinique de médecine au NYU Langone Medical Center de New
York. 

Toujours selon ce rapport, à ce jour la plupart des infections à la CRE sont survenues chez des patients qui avaient effectué des séjours prolongés dans des hôpitaux, des établissements de soins
de longue durée et des dispensaires. Les bactéries tuent jusqu'à la moitié des patients dont le sang est infecté et se transmettent facilement par le biais des mains des travailleurs de
santé. 

En outre, les bactéries CRE peuvent transférer leur résistance aux antibiotiques à d'autres bactéries du même type. Ce problème est le résultat de la sur-utilisation des antibiotiques, a déclaré
M. Siegel. "Plus vous utilisez un antibiotique, plus la résistance va naître», a t-il dit ajouté. « la sur-utilisation de cette classe d'antibiotique doit être dénoncée " De nouveaux
antibiotiques sont nécessaires " affirme Siegel, ajoutant que les compagnies pharmaceutiques n'ont pas la motivation financière pour les développer en ce moment. 

"En fin de compte, quand il y aura assez de résistance pour que les entreprises pharmaceutiques soient financièrement incitées, des vies auront étés perdues " a t-il déclaré.



http://healthyliving.msn.com/health-wellness/nightmare-bacteria-spreading-in-us-hospitals-nursing-homes-cdc-1

Traduction :

http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/


 

lasorciererouge 30/05/2012 20:36


Les zombies sont parmi nous: Un homme s'ouvre le ventre et jette ses
intestins sur les policiers


 


Un quadragénaire américain a mutilé son propre corps avant de jeter ses entrailles sur des policiers.


Cette scène macabre s'est déroulée ce dimanche à Hackensack dans le New Jersey. Les policiers avaient été appelés afin d'intervenir
au domicile de Wayne Carter, un homme de 43 ans qui venait de se barricader dans sa maison, nous rapporte la chaîne NBC. Selon des témoins, le suspect menaçait de s'infliger des blessures
corporelles à l'aide d'un couteau.

Deux policiers sont alors rentrés dans la maison de Carter et ont découvert celui-ci recroquevillé dans un coin. Il aurait alors
commencé à se poignarder lui-même au niveau de l'abdomen, du cou et de ses jambes. Les policiers ont tenté de le stopper en lui envoyant une dose de gaz au poivre mais l'homme a continué à
s'infliger d'horribles blessures.

Pire encore. Selon les policiers présents sur les lieux, Wayne Carter aurait commencé à jeter ses entrailles, des morceaux de peau
et ses intestins au visage des officiers. Ceux-ci ont immédiatement fait appel à une équipe du SWAT qui est parvenue à immobiliser l'homme avant de l'emmener à l'hôpital où il est toujours
hospitalisé dans un état critique.

Selon les premières informations fournies par la police, Wayne Carter souffrait d'une maladie mentale. La forte dose de médicaments
qu'il ingurgitait quotidiennement pourrait être à l'origine de ce drame.





Source: 7s7.be


 


...heu, si c'est vrai je dis tous aux abrits !!!

lasorciererouge 04/03/2012 20:54


http://www.planete-revelations.com/t1517-le-vaccin-h1n1-pourrait-contenir-une-puce-pour-nous-traquer


.....ça fait peur !! 

lasorciererouge 20/12/2011 12:32


Entre les virus, la peur, les menaces..devinez quoi ??


Ils ont inventé la machine à liquéfier les corps humains..non, non c'est pas une blague.


En fait si vous réunissez les films " soleil vert, le cinquième élément, matrix, 2012 et j'en passe, les séries v, xfiles, torchwood, galactica, hagar 18, les 4400..et j'en passe !!


En fait il y a BEAUCOUP de messages à qui veux bien les voir !!


Mais comme disait Shakespeare  " Quelle époque terrible que celle ou des idiots dirigent des aveugles !!"...à méditer.

kevin 17/12/2011 02:29


ils essayerons nous controler par la peur ils vont dire nous avons les vaccin avec les puce dedans ils vont dsire prenez ce vaccin si vous voulez survivre et le monde bien par peur vont le
prendre

Dav 17/12/2011 10:18



Cela me fait penser à un épisode de la série V ...Trés étrange tous cela restons vigilants



Nous sommes sociaux !

Articles récents