Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le taux de dioxyde de carbone a franchi les 400 ppm dans l’arctique, une première depuis 800 000 ans

Publié par Dav sur 2 Juin 2012, 11:01am

Catégories : #Environnement

 

 

carboen.jpgPour la première fois, la concentration de gaz carbonique dans l’atmosphère a atteint et dépassé les 400 parties pour million (ppm) dans la région Arctique rapporte l'agence Associated Press. Ces niveaux n'ont jamais été atteints depuis 800 000 ans.

Les concentrations globales terrestres resteront probablement autour de 395 ppm pour 2012.


"Franchir en arctique les 400 ppm est un triste rappel vers l'humanité, tout reste à faire pour limiter nos émissions de CO2, nous sommes en grand danger" commente Jim Butler, l'un des directeurs du Laboratoire de recherche et de surveillance de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) des Etats-Unis.

Avant la révolution industrielle, les niveaux mondiaux de carbone dans l’atmosphère étaient stabilisés aux alentours de 275-280 ppm. Depuis, la combustion des combustibles fossiles comme le charbon le pétrole et le gaz, la production de ciment, la déforestation , l'agriculture industrialisée intensive, plus toutes les autres activités humaines polluantes ont entraîné une augmentation des niveaux de carbone dans l’atmosphère où ils montent en flèche. Il faut rappelé que les niveaux de dioxide de carbone peuvent persister ainsi dans l'atmosphère pendant des centaines d'années, avant d'être séquestré par les océans et les forêts, ceci en fonction des capacités des écosystèmes à les absorber et ainsi à les contenir.

Malgré les nombreux engagements des nations du monde entier pour lutter contre le changement climatique, les émissions de dioxyde de carbone continuent d'augmenter. Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), les émissions de dioxyde de carbone ont augmenté de 3,2 pour cent en 2011, atteignant ainsi un nouveau record de 31,6 gigatonnes émis .

Les pays qui se sont engagés à maintenir les températures mondiales en deçà des 2 degrés Celsius (3,6 degrés Fahrenheit) d'augmentation pour 2025 ont du souci à se faire. Les scientifiques et les experts avertissent que le manque d'actions radicales rend maintenant cet objectif de plus en plus improbable. L'AIE nous met même en garde; nous sommes en bonne voie pour atteindre les + 6 degrés Celsius (11 degrés Fahrenheit) d'ici à 2100, la plus haute augmentation de température terrestre jamais observé depuis 50 millions d'années.

Le changement climatique en cours a déjà entrainé la hausse du niveau des mers, la fonte des glaciers, des perturbations irréversibles sur la faune et la flore, des fuites énormes de méthane en mer arctique, et une augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes, tels que les sécheresses et les inondations.

Le vice président Al Gore commente cette nouvelle par ces mots .

"Cette triste nouvelles d'aujourd'hui, est une preuve supplémentaire que les dirigeants politiques du monde entier aussi honorables qu'ils soient, ne parviennent à résoudre cette catastrophe annoncée du réchauffement climatique"

«L'histoire s'en souviendra et ne pourra leur pardonner."

Source : AP via Nature Alerte

 

"publi 3-4Vers un nouveau paradigme"

2012 et aprés

____________________________________________________________________________________________________________________


Commenter cet article

lasorciererouge 25/07/2012 22:23



La terre s’apprête à relâcher du gaz hilarant et celui-ci ne vous fera pas
rire









Le protoxyde d’azote ou oxyde nitreux, est mieux connu sous le nom de gaz hilarant et le fait qu’il vous rende loufoque lors de son utilisation en
tant qu’anesthésique (ou festive) est le moindre de ses effets. Le gaz peut réchauffer notre planète 300 fois plus rapidement que le dioxyde de carbone.


Les bonnes nouvelles sont que la quantité d’oxyde nitreux dans l’atmosphère est actuellement totalement négligeable par rapport
à la quantité de dioxyde de carbone. Les mauvaises nouvelles sont que cela pourrait bientôt changer, sous la forme d’une “pulsation” d’oxyde nitreux un peu plus tard au cours de ce siècle,
qui pourrait emballer le processus de réchauffement climatique. C’est ce qui s’est passé en Europe qui s’est réchauffée de 5 °C il y a 14 500 ans environ, juste à la fin de la plus récente
ère glaciaire et il y a des raisons de penser que les processus de l’environnement, nécessaires pour que cela se reproduise, ont déjà été mis en mouvement.


Une équipe dirigée par Mirjam Pfeiffer de l’Institut fédéral suisse de technologie a découvert que les plantes qui ont prospéré
à l’âge de glace ont commencé à dégeler, celles qui convertissaient l’azote en nutriments nécessaires, libérant l’oxyde nitreux comme sous-produit. En particulier, un arbuste consommateur
d’azote connu sous le nom de l’argousier (en photo ci-dessous) qui dominait totalement l’ancienne Europe. La légère hausse de l’oxyde nitreux n’était pas si
importante, ils l’estiment à 1,6 milligramme de gaz supplémentaires par an dans chaque mètre carré couvert par l’arbuste, mais au fil du temps, cela a suffi pour laisser un impact notable
dans l’histoire géologique et tout ce gaz hilarant pourrait bien avoir accéléré la fin de l’ère glaciaire.





Il est plus difficile de savoir quel impact tout cela pourrait avoir aujourd’hui, mais les chercheurs soulignent que la glace arctique recule tout le temps désormais,
exposant des terres qui rendraient l’environnement parfait pour des plantes comme l’argousier. Cela pourrait se révéler un grave problème dans la seconde moitié du 21e siècle, bien qu’il soit
encore trop tôt pour savoir avec certitude combien l’impact du gaz pourrait avoir sur les températures globales.


L’étude publiée sur Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology : The effect of abrupt climatic warming on biogeochemical cycling and N2O emissions in a terrestrial ecosystem. Image
“le soleil à travers les bulles d’un disque de glace”.


 


Source: Gurumed


philou 02/06/2012 18:22


c' est  la  fin  de  notre civilisation,profiter du  temps  qui  vous  reste avec vos  famille....

Nous sommes sociaux !

Articles récents