Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le télescope Sentinel cartographie les astéroïdes pour sauver la Terre

Publié par Dav sur 30 Juin 2012, 14:52pm

Catégories : #Espace

 

Collision avec un astéroïde
Il y a quelques semaines, la population apprenait qu'un astéroïde avait frôlé la planète. Face à cette menace, un groupe de scientifiques et d'astronautes ont décidé de lancer un nouveau projet.

Et si un astéroïde rentrait en collision avec la Terre ? L'objectif premier de ce rassemblement d'astronautes est de préserver l'humanité d'un éventuel impact avec un corps céleste. Le projet consiste à trouver les fonds nécessaires pour construire puis lancer un télescope privé destiné à la détection des astéroïdes menaçants. Le prix de cette affaire a été estimé à plusieurs centaines de millions de dollars. La fondation B612 souhaite concrétiser ce projet en 2017 avec le télescope baptisé Sentinel. Ce dernier sera mis en orbite à 273 millions de kilomètres de la planète autour du soleil. Dans un communiqué, le groupe de scientifiques et d'astronautes a déclaré qu'il « protègera l'humanité, cartographiera l'intérieur du système solaire et permettra de faire des missions d'exploration ».

Un ancien astronaute est à la tête de la fondation B612, Ed Lu a estimé que « les orbites à l'intérieur du système solaire sur lesquelles évolue la Terre sont habitées d'un demi-million d'astéroïdes plus gros que celui qui s'est abattu en Sibérie le 30 juin 1908 ». Actuellement, les moyens technologiques mis à leur disposition leur ont permis d'identifier et de cartographier seulement 1% de l'ensemble des astéroïdes.

La Nasa regarde le ciel sous toutes ses coutures 24 heures sur 24 dans le but de traquer les corps célestes ayant des dimensions gigantesques d'un kilomètre et demi de largeur et plus qui pourraient se trouver à proximité de la Terre. Sentinel souhaite donc s'attarder en 2017/2018 sur les astéroïdes présentant une taille plus petite, mais qui peuvent engendrer des catastrophes importantes.
Jennifer Larcher
24matins.fr
publi 3-4Vers un nouveau paradigme
2012 et apres

Commenter cet article

lasorciererouge 01/07/2012 17:43


Toungouska, les cornes de la Lune et l'évolution




© Peter Grego
Impression de l'événement lunaire de
1178




La dernière fois, j'annonçais mon intention de vous exposer la manière
dont nos « glorieux leaders » vous haïssent, vous méprisent et comment ils complotent votre mort tandis que la plupart d'entre vous sont dans un tel état de confusion que non seulement vous ne
vous en rendez pas compte, mais aussi que vous vous dirigez allègrement vers un désastre pour vous-mêmes et vos enfants. Je vais y venir, mais tout d'abord, je voudrais peaufiner quelques détails
et réitérer quelques points.

Comme je le mentionnais dans mon précédent article sur
ce sujet « La comète Biela et la vache de Mme O'Leary », l'émission spéciale de Discovery Channel, « Super Comet - After the Impact », simule la comète qui a éliminé les dinosaures à notre époque moderne, en utilisant le même type de corps cométaire supposé avoir causé leur
extinction : même taille, même point d'impact, en utilisant toutes les modélisations informatiques réalisées au sujet de cet événement passé pour essayer de montrer ce qui pourrait arriver (et ce
qu'ils pensent être arrivé à cette époque).

Des études de l'histoire de la Terre par diverses méthodes
scientifiques nous montrent qu'il y a des périodes relativement longues d' « évolution » ponctuées par des changements rapides et écrasants que nous appelons des catastrophes. De nombreux
scientifiques ont noté la périodicité de ces événements. Ce que personne ne semble connaître à coup sûr est le mécanisme qui induit ces catastrophes absolument périodiques.

On suggère que la périodicité de ces événements est
reliée aux cycles galactiques et des preuves convaincantes sur ce point de vue ont été présentées par Victor Clube dans son livre « The Cosmic
Winter » (L'hiver cosmique). (Vous pouvez vraiment oublier le non-sens tournant autour de la « Planète Nibiru » et du « Projet Camelot »). L'auteur suggère
que les marées galactiques induisent des comètes géantes dans notre système solaire et que ce sont leurs produits de désintégration qui agissent fortement et directement sur la Terre avec des
résultats variables à différentes (et très fréquentes !) périodes, en conséquence de quoi les données présentent des variations dans les archives géologiques. Clube démontre que la fragmentation
d'une comète géante produit une grande variété de débris depuis des objets de 10 km, à des centaines ou des milliers de corps d'un km d'envergure, et à des essaims multiples de corps de moins
d'un kilomètre. Beaucoup de ces corps ont des surfaces noires comme de la suie, ce qui les rend presque impossibles à voir et beaucoup d'entre eux se trouvent sur une orbite très similaire aux
chutes de météores des Taurides, quoique quelques-uns puissent être sur une orbite orientée à 90 degrés environ. Clube avance que beaucoup (sinon la plupart ou la totalité) d'astéroïdes dans le
système solaire proviennent de la fragmentation d'une ( ou d'un grand nombre de ) comète(s) géante(s) , il y a des milliers ou des dizaines de milliers d'années. Ce sont les flux de débris qui
représentent les menaces les plus sérieuses et immédiates pour notre planète.

Par exemple, un des grands astéroïdes sur une orbite croisant celle de
la Terre est appelé Héphaïstos. Il fait environ 10 km de diamètre, à peu près la même taille que l'astéroïde qui est décrit comme frappant la Terre dans le film mentionné ci-dessus (le modèle
d'extinction des dinosaures). Il est vrai que les effets de l'impact d'un tel corps seraient ressentis globalement, mais on ne peut affirmer qu'il serait aussi « global » que décrit dans le
film.


lasorciererouge 01/07/2012 11:35



Les deux futures
sentinelles de l’espace









La Fondation B612 est un groupe de scientifiques, d’astronautes, d’astronomes et d’ingénieurs qui se sont réunis pour sauver le
monde : ils veulent trouver et détourner les astéroïdes qui peuvent potentiellement touchés la Terre.


Alors que les grands astéroïdes sont rares, un astéroïde de 10 km de travers qui a balayé les dinosaures ne touche la Terre que
tous les cent millions d’années, les petits de la gamme, de 100 mètres, sont beaucoup plus fréquents et peuvent encore faire d’énormes dégâts. Même avec 50 mètres de diamètre, ils peuvent
avoir un impact et exploser avec la puissance de millions de tonnes de TNT. C’est dans la gamme des plus grandes armes nucléaires que l’homme a fait
exploser.


La découverte de ces astéroïdes est notoirement difficile. Ils sont petits et faibles et parfois seulement découverts une fois
qu’ils sont déjà passés devant nous ! La meilleure façon de les trouver en grand nombre est de lancer un télescope spatial pour étudier le ciel, à l’écoute dans l’infrarouge, où ces
astéroïdes sont beaucoup plus brillants et plus faciles à repérer.


Cette semaine, B612 a fait une grande annonce : ils veulent mettre en place une telle mission. Ils l’ont appelé Sentinel et elle
sera la première mission privée dans l’espace lointain jamais lancée. Construite par Ball Aerospace et lancée sur une fusée Falcon 9 de la société privée américaine SpaceX, elle sera placée dans une orbite similaire à Vénus, ce qui lui donne une bonne vue sur la zone de l’espace où ces astéroïdes rôdent (voir
image d’entête).


Le plan est d’obtenir de l’argent à partir de dons privés, pour récupérer les quelques centaines de millions de dollars pour la
réalisation du projet. Ils prévoient une date de lancement pour 2017-2018, et la mission durera environ 5 ans.





 


La même mission pour la NASA :


Fait intéressant, un groupe de scientifiques et d’ingénieurs de la NASA / Jet Propulsion
Laboratory, planifie une mission similaire !


Appelée NEOCam (pour Near Earth Object Camera), qui est basé sur des missions précédentes comme WISE etHubble.


Les missions Sentinel et NEOCam présentent de nombreuses similitudes : elles utilisent toutes deux un télescope de 50 cm, pour
des observa


lasorciererouge 30/06/2012 16:19


Reblogged from Area51:










Opération Suricate : Date : 30 juin 2012 / De 20:00 à 04:00>>> Une nuit, tous ensemble, observons le ciel.

lasorciererouge 30/06/2012 16:10


...c'est bien beau tout ça, mais ça n'empêchera RIEN !!

Nous sommes sociaux !

Articles récents