Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Légumes clandestins : halte à la répression des petits maraîchers

Publié par David Jarry - Webmaster sur 14 Janvier 2014, 12:54pm

Catégories : #Société

 

En mai dernier, des petits maraîchers ont reçu la visite d’un agent de la répression des fraudes, sur un marché en Ariège. Leur délit : vendre des plants de tomates non inscrites au catalogue officiel, et ne pas disposer de la carte de l’interprofession nationale des semences et des plants. Alors qu’ils encourent une amende potentielle de 450 euros, un collectif d’organisations appelle à un rassemblement le 15 janvier devant le siège de la répression des fraudes à Toulouse. Basta ! relaie leur appel.

L’Etat prétend ne pas avoir de moyens pour contrôler Monsanto, Spanghero ou les autres multinationales du commerce international et de la « malbouffe ».
Mais il en trouve pour contrôler des petits maraîchers qui vendent sur les marchés de proximité quelques plants de tomates ou de poivrons de variétés traditionnelles issus de leur propre production.

Ces maraîchers seraient coupables :
• de vouloir rester agriculteurs et de ne pas avoir pris, pour quelques plants vendus chaque saison, la carte professionnelle des semenciers ;
• de mettre à disposition des jardiniers une grande diversité de plants de légumes qui ne trouvent pas leur place au catalogue officiel ;
Et... cerise sur le gâteau : la plupart des contrôleurs ne sont pas des agents de l’Etat mais des salariés de l’interprofession des semenciers.

Rappel des faits

Suite à un contrôle de petits maraîchers de l’Ariège par un agent de la répression des fraudes le 17 mai 2013, un rassemblement a eu lieu le 4 juin devant l’antenne régionale de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) pour dénoncer le caractère abusif de ce contrôle [1]
Une délégation a été reçue. Les responsables présents leur ont proposé de rencontrer des responsables au siège de la DGCCRF (ministère des finances). Une autre délégation a été reçue, le 2 juillet, par des responsables parisiens qui leur ont alors proposé d’écrire une lettre à la directrice générale de la DGCCRF. Cette lettre a été envoyée le 10 juillet en courrier recommandé. A ce jour et malgré un rappel envoyé le 3 septembre, il n’y a pas de réponse, pas même un accusé de réception !

Un collectif d’organisations a donc décidé d’appeler à un nouveau rassemblement qui aura lieu devant le siège de la répression des fraudes à Toulouse (5 esplanade Compans Caffarelli), le 15 janvier 2014 à partir de 11h.

Un courrier a été adressé le 8 janvier à cette antenne régionale justifiant ce deuxième appel à rassemblement.

Tracts et flyers sont téléchargeables ici et .

 

http://www.semonslabiodiversite.com

http://www.bastamag.net/

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

gwendal 15/01/2014 01:25


@rom, s'te plait, n'écrit plus sur fond rouge. C'est un peu dur pour les yeux. Tu pourrais écrire EN rouge, si tu veux, à la place Pour ce que tu dis: évidemment je suis d'accord avec toi!


Le courrier envoyé le 10 juillet en courrier recommandé + 2 mois = vaut acceptation par absence de réponse (dans la loi francaise depuis
quelques temps déjà) ...s'ils ont eu la bonne idée de demander quelque chose... et pas seulement de raler...


...En fait, le dernier point dont je parle pourrait être un bon dicton: "Si on veut quelque chose, il ne suffit pas de raler sur le fait qu'on ne l'a pas. Il faut le demander!"

lasorciererouge 14/01/2014 21:45


http://lefirago.info/2014/01/les-12-fruits-et-l%C3%A9gumes-qui-contiennent-le-plus-de-pesticides.html

fontaine 14/01/2014 15:44


quand l'etat avec ses dociles laquais zélés font voter des lois absurdes,qui sont contre nature,arbitraires et denuées de tout bon sens,on a l'impression de


vivre dans un monde malade,un monde de fous,un monde inconprhensible,qui va


contre la vie elle-meme....notre seule repartie est de reprendre notre pouvoir


en praitquant la desobeissance civile de bon sens,droit citoyen et fondamental,


devant l'inacceptable,droit souverain qui va dans le sens de la vie et non


contre , droit inalienable.......et pour faire comprendre la leçon a ces petits


fonctionnaires zeles leur offrir des fruits et legumes OGM, du boeuf ou autres


aux hormones, des pesticides repertoriés,car nous avons vu qu'un autre ZELE


avait sanctionné un agriculteur qui n'avait pas traité sa recolte avec des


pesticides (on aura tout vu),leur offrir aussi a ces ZELES un catalogue de bon


sens en esperant que leur cervelle avant de devenir cerveau puisse comprendre.


en d'autres temps ( vichy) ces memes ZELES faisaient beaucoup de degats,


a constater que la aussi l'histoire ne nous aura pas appris grand chose....


cependant il y aurait espoir car les temps changent..........................................

rom1 14/01/2014 14:05


HONTEUX!!!!! CERTAINS N'ONT QUE CA POUR SUR!!VIVRE!! ET AVOIR UN PEU D'ARGENT

ummite 14/01/2014 13:48


les firmes mansonto et consorts :


 


les semences de la destruction massive .

ummite 14/01/2014 13:08


les complices de monsanto and c° à l'oeuvre en europe . ils veulent interdire les graines de potager pour les petits jadiniers , les maraîchers afin d'imposer leurs saloperies de graines empoisonnées et ainsi d'une pierre deux coups
,  spéculer sur le prix des graines . ils ferons de vous " de nous " des acheteurs obligés à subir leurs spéculations outrancières comme en inde , mexique , bolivie etc..etc.. et faire
arracher les plants ne provenant pas de leurs boutiques .

Nous sommes sociaux !

Articles récents