Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Les archives du bureau des OVNI britannique partiellement dévoilées

Publié par Dav sur 12 Juillet 2012, 15:17pm

Catégories : #UFO

 

Photo prise le 31 janvier 1974, à bord du Concorde lors d'une mission scientifique ayant pour but de filmer l'éclipse solaire à haute altitude, d'un phénomène lumineux qui pourrait être un OVNI. AFP PHOTO

 

null

 

 

 

La Grande-Bretagne a publié jeudi une séries d'archives des "X-Files" comportant des rapports et enquêtes gouvernementaux sur les observations inexpliquées d'OVNI, dont l'une au-dessus du stade de club de football de Chelsea. Les 25 documents publiés par les Archives nationales incluent "un long rapport au bureau du premier ministre d'alors, Tony Blair, sur la politique en matière d'OVNI", accompagné d'une description du poste d'agent du bureau des OVNI, décrit comme le "travail le plus étrange de Whitehall".

 

Selon l'employé du bureau OVNI, qui a fermé en 2009, la perception selon laquelle cela consistait en "des équipes top secrètes de spécialistes scientifiques accourant dans tous les recoins du pays dans une version réelle de X-Files"était "de la pure fiction". Le travail quotidien consistait en réalité à produire des rapports sur la position du ministère de la Défense sur les OVNI, conduire des enquêtes sur les OVNI, s'occuper des requêtes de Freedom of Information (organisme chargé d'assurer la liberté d'accès aux documents administatifs) et gérer les experts en OVNI.

Parmi les enquêtes les plus étranges figurent l'observation d'un OVNI par un policier au club de football de Chelsea et la visite de trois "hommes en noir" à une personne qui avait déclaré avoir rencontré un OVNI dans le Lincolnshire, dans l'est de l'Angleterre. Selon les fichiers, un propriétaire d'hôtel du Pays de Galles s'est plaint auprès de son député après l'atterrissage d'un OVNI "duquel deux grands humanoïdes sans visage et à l'imposante silhouette ont émergé et ont commencé à "prendre des mesures".

 

LA SCIENCE AU SECOURS DE L'INEXPLICABLE

 

Dans les fichiers sont aussi inclus les détails d'un rapport de 1995 par un agent des services de renseignements sur les OVNI du ministère de la défense, qui spéculait sur les motifs d'une visite sur Terre d'extra-terrestres. L'agent y expliquait qu'une visite serait le plus probablement motivée par des reconnaissances militaires, le développement scientifique et le tourisme. Dans un rapport préparé pour le ministère de la défense en 1979, un agent des renseignement sur les OVNI faisait remarquer qu'aucun système de radio n'avait jamais intercepté de transmissions d'origine extra-terrestre.

La publication des documents est venue après une requête Freedom of Information de David Clarke, auteur d'un ouvrage sur les archives concernant les OVNI et conférencier à l'Université de Sheffield Hallam. "Ces fichiers nous permettent de voir les coulisses de ce qui a dû être l'un des travaux les plus étranges de Whitehall" (périphrase pour désigner le fonctionnariat britannique), a déclaré M. Clarke. "Nous disposons à présent d'un éclairage fascinant de quelques uns des rapports et notes extraordinaires qui sont passés quotidiennement par le bureau des OVNI et comment ses agents ont utilisé la logique et la science dans leurs tentatives d'expliquer l'inexplicable", a-t-il ajouté.

 

Source: Big browser

publi 3-4Vers un nouveau paradigme

2012 et apres

Commenter cet article

lasorciererouge 15/10/2012 17:12


La Grande-Bretagne dispose d'avions, de drones et d'armes qui pourraient être utilisés pour lutter contre une
invasion extraterrestre


 




Dans une entrevue avec MSN, Nick Pope, qui a travaillé pour le ministère de la Défense pendant 21 ans, a déclaré
que la Grande-Bretagne a des armes assez sophistiquées pour se défendre contre une agression E.T.





Selon ses propos, le gouvernement ne possède pas d'organisation particulière pour faire face à une attaque de
l'espace, mais que si elle devait avoir lieu, des plans d'attaque pourraient vite être adaptés à la situation.





Les nations du monde mettraient alors en commun leurs technologies pour lutter contre des nations ennemies en
provenance de l'espace.








Pope ajoute que le ministère de la Défense possède des avions, des drones et plusieurs autres prototypes que nous
ne verrons pas dans les réseaux nouvelles, mais qui permettront de lutter efficacement contre toute menace extraterrestre.





Actuellement, la position officielle du gouvernement britannique est que les ovnis ne représentent aucune menace
significative.  Toutefois, cette position pourrait changer un jour puisque 5% des observations d'ovnis restent encore inexpliquées et restent donc une menace potentielle.





Comment pourrions-nous combattre?





"Une possibilité serait d'essayer d'unir toutes les nations du monde.  Pour ceux qui pensent que c'est tiré
par les cheveux, Ronald Reagan a fait allusion à cela dans un discours à l'ONU.
 Il a dit: "Parfois, je pense à la rapidité avec laquelle nous metterions de côté nos différences si nous faisions face à une menace extraterrestre".





Source:


http://news.uk.msn.com/exclusives/britain-has-alien-war-weapons-says-former-government-adviser


Source: Conscience du peuple

PascalD 13/07/2012 11:52


J'avoue ne pas ravoir éellement saisi le sens de l'article. Si c'est uniquement pour stipuler la déclassification de certains documents, alors OK.


 


Cependant, il faut savoir que la plupart des documents ainsi déclassifiés ont été, durant leur vie, modifiés, biffés, noircis, remplacés et remodifiés encore. De telle manière que pour en
retrouver un en particulier, on peut y passer des années. Il en devient beaucoup plus simple de chercher une aiguille dans un tas de foin.


 


Alors, il faut rester prudent et ne pas penser que tout va être dévoilé. La vérité réside davantage dans les milliers de témoignages que dans les documents.

Barisienna 12/07/2012 20:10


 


Maintenant que le Traité est caduque, tout le monde va se lâcher  

Nous sommes sociaux !

Articles récents