Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Les astronautes et l'inexplicable

Publié par Dav sur 13 Novembre 2012, 18:53pm

Catégories : #UFO

Stéphane Allix a eu l’occasion de s’entretenir à bien des reprises avec des témoins mais aussi des chercheurs, des scientifiques, qui s’intéressent aux phénomènes aérospatiaux non-identifiés. Les astronautes Jean-Pierre Haigneré et Jean-François Clervoy font partie de ces hommes.
 
Général de Brigade de l'Armée de l'Air et pilote d'essai, Jean-Pierre Haigneré a été chef du Corps européen des astronautes de l’ESA de 1999 à 2002. Il a deux vols spatiaux à son actif dont la mission PERSEUS à bord de la station spatiale Mir, mission qui constitue à ce jour le plus long séjour d’un astronaute français en orbite (186 jours). Jean-François Clervoy est lui astronaute depuis 1985 et a effectué trois missions spatiales à bord de la navette spatiale américaine. Il est membre d’honneur de l’INREES depuis sa création.

Le 12 mars prochain, nous allons évoquer avec eux le futur de l’exploration spatiale, les questions que pose l’adaptation de l’homme à l’environnement spatial, les projets de voyage longue durée, et notamment le voyage vers Mars, mais aussi, pourquoi pas, d’autres questions touchant les zones frontières de la science ; l’espace ouvre sur tant d’interrogations vertigineuses. Jean-Pierre Haigneré et Jean-François Clervoy ne sont pas opposés à l’évocation de ces sujets, même lorsqu’ils portent sur des phénomènes inexplicables, pour autant que l’on reste dans un cadre scientifique. Comme me l’avait écrit Jean-François en rejoignant l’INREES : « Il est important de ne pas négliger ni rejeter les moindres expériences inhabituelles vécues ou perçues par l’homme pour finalement mieux nous connaître nous-mêmes. »

Les PAN, phénomènes aérospatiaux non identifiés — terme officiel qui désigne ce que le grand public appelle « OVNI » — font partie de ces sujets qui résistent toujours à une interprétation satisfaisante. Lors du tournage d’une séquence de présentation d’un des épisodes de la série Enquêtes extraordinaires, Jean-Pierre Haigneré m’avait livré qu’il considérait que ces phénomènes méritaient pleinement d’être étudiés par la science, et ce avec toute la rigueur nécessaire : « Si des citoyens observent des phénomènes dans le ciel pour lesquels ils demandent des explications, et à partir du moment où nous n'avons pas de réponses satisfaisantes, c'est une démarche scientifique et tout simplement logique de faire des enquêtes pour comprendre. »

Ce que préconisent d’ailleurs tous ceux qui se sont penchés sérieusement sur ce phénomène, comme le montre cette bande annonce dans laquelle témoignent, outre Jean-Pierre Haigneré, plusieurs anciens pilotes militaires français, ou encore Yves Sillard, ancien directeur général du CNES, le Centre National d’Études Spatiales...

Jean-François Clervoy de son côté a d’ailleurs rejoint récemment une commission d’enquête sur le phénomène des PAN. Un sujet qui reste pour lui très important : « Il y a un certains nombres de phénomènes aérospatiaux non-identifiés qui restent non-identifiés, et qui existent. La nature de l'homme est toujours de pousser la connaissance, d'apporter des réponses et de chercher à comprendre, et je crois qu'il serait stupide de s'interdire d'approfondir ce sujet là. Il faut l'étudier, c'est passionant, et en travaillant tous ensemble peut-être qu'on découvrira un jour des choses fantastiques. »
 
 
 
 

L'auteur de l'article

 
Ecrivain, réalisateur et fondateur de l'INREES

 

 

 

 

 

 

 

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents