Les chefs d’Etat-major des forces américaines se mobilisent pour éviter la guerre

Publié le 11 Décembre 2011

 Journaux

– Une source haut placée du magazine EIR dans le renseignement américain, a confirmé hier que le Comité des chefs d’États-majors interarmées (Joint Chiefs of Staff – JCS) est pleinement mobilisé pour éviter une guerre, craignant que le Président Obama ne soit devenu – pour employer un euphémisme – « imprévisible ». La source a insisté sur le fait que, tant que la situation iranienne restera incertaine, les plus hauts gradés des forces américaines s’opposeront à toute opération militaire, y compris contre la Syrie.

Ce qu’ils craignent le plus, étant donnée l’instabilité mentale d’Obama, c’est d’être embarqués dans une guerre à laquelle ils s’opposent virulemment et qui résulterait d’une attaque israélienne contre l’Iran, entraînant à son tour une riposte iranienne contre Israël, les forces américaines et les alliés des Etats-Unis dans le Golfe persique. Les Etats-Unis ont des accords bilatéraux avec plusieurs pays membres du Conseil de coopération du Golfe (GCC), accords qui seraient activés dans l’éventualité d’attaques iraniennes contre eux.

Une fois les Etats-Unis embarqués dans une telle guerre, il n’y aura aucune limite au conflit, y compris le recours à l’arme nucléaire. De plus, la source a insisté sur le fait que les Etats-Unis sont toujours déployés en Irak, et que les relations avec le Pakistan sont devenues extrêmement complexes. On craint davantage une crise militaire avec le Pakistan, qu’un conflit impliquant la Syrie. Et il y a toujours une possibilité réelle que la Libye tombe dans une violence sectaire qui se transforme en guerre civile. C’est pour toutes ces raisons, a insisté la source, que les responsables du Pentagone sont clairement opposés à une quelconque escalade contre la Syrie ou l’Iran. La source a rajouté que la seule guerre dans laquelle le Pentagone souhaite s’engager, et immédiatement, c’est une guerre contre le Congrès et ses coupes budgétaires dans la Défense.

La source a aussi reconnu que la position russe sur les plans américains de bouclier antimissile (BAM) en Europe de l’Est est parfaitement légitime, et doit être prise en compte. Ni l’administration Obama ni aucun des pays de l’OTAN n’ont fait suffisamment pour qu’un véritable partenariat puisse s’établir avec la Russie sur le BAM. Cet état de fait s’est notamment confirmé par la détérioration des relations d’Obama avec Medvedev et Poutine.

 

http://www.solidariteetprogres.org/Les-chefs-d-Etat-major-des-forces-americaines-se-mobilisent-pour-eviter-la_08341#.TtXzVzYSsrU.twitter

________________________________________________________________________________________________________

 

Bataille à Washington pour freiner Obama et éviter la guerre

Journaux10 décembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Comme nous l’avons indiqué à plusieurs reprises [*] depuis que Lyndon LaRouche a donné l’alerte fin octobre sur le risque d’escalade vers un conflit mondial déclenché par les britanniques depuis la Maison Blanche, les principaux chefs de l’armée américaine freinent des quatre fers pour empêcher Obama de précipiter les Etats-Unis dans une guerre en Iran. C’est ce que confirme le journaliste américain Richard Sale dans un article publié le 8 décembre sur le site d’information progressiste truthout.org. Extrait.

La résistance américaine contre une frappe israélienne [sur l’Iran - ndlr] s’est récemment renforcée lorsque deux haut gradés de l’armée se sont opposés au projet. Il y a quelques jours, le commandant du Comité des chefs d’Etats-majors interarmées (JCS), le général Martin Dempsey, et le commandant du CENTCOM, le général James Mattis (qui dirigea la bataille de Fallujah en 2004) ont signifié au président Obama son manque apparent de fermeté à signifier à Netanyahou l’état des choses, c’est-à-dire à quel point les militaires américains sont opposés à une frappe de Tel Aviv. La réponse du président ne fut pas celle attendue par les généraux. Deux officiers présents lors de la conversation ont dit qu’Obama avait répondu « ne pas avoir à se prononcer sur Israël », étant donné qu’ « il s’agit d’un pays souverain ».

Si cette opposition des militaires a jusqu’ici permis de freiner l’escalade vers la guerre, elle n’en annihile pas le risque ; et ce nouveau rapport montre bien la source du problème : l’homme lige des Britanniques à la Maison blanche. Comme l’a déclaré le constitutionnaliste Francis Boyle, qui avait notamment participé (aux cotés du député démocrate Henry Gonzales et de l’ancien ministre de la Justice de Johnson, Ramsey Clark) à la tentative de destitution de George Bush père lors de la première guerre d’Irak : « si Obama n’est pas stoppé à temps ça pourrait très vite dégénérer en Guerre mondiale ». Lyndon LaRouche et nos camarades du LPAC mènent la mobilisation outre-Atlantique pour l’éviction immédiate du président par les moyens constitutionnels existants. Tant pis pour ceux qui planent au sujet d’Obama, il s’agit d’éviter une guerre dans laquelle la France de Sarkozy, comme les Etats-Unis d’Obama, joue un rôle de caniche-kamikaze pour le compte de l’Empire britannique.




Notes:

[*] voir Le général Hoar met en garde contre le risque de guerre ; les USA seront jugés responsables (8 novembre), Iran : Obama s’oppose à ses généraux et fait risquer la guerre (18 novembre) et Les chefs d’Etat-major des forces américaines se mobilisent pour éviter la guerre (30 novembre).

B-calendrier-maya-completDav  "2012 un nouveau paradigme"

Rédigé par Dav

Publié dans #Nouvel ordre mondial

Commenter cet article

Feeloow 11/12/2011


Je n'ai pas lu l'article entièrement...


Je vois que le nom de Lyndon Larouche y est évoqué à plusieurs reprises.


Je viens de lire WIKIPEDIA concernant ce personnage...


Vous pensez réellement qu'Obama devient fou?!


Je pense plutôt qu'il réalise qu'on va lui infliger le visage du nouvel Hitler...


Sauf que là...je suis loin de penser que cet homme dirige réellement les états-unis.

lasorciererouge 17/03/2012


http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-faux-certificat-de-naissance-d-obama-la-polemique-est-relancee-101777860.html

lasorciererouge 05/09/2012


Barack Obama (candidat démocrate) plaide le renouvellement de son contrat devant l’AIPAC.








Pendant ce temps, Mitt Romney (candidat républicain) :


 


 





 


 


 


 


 


 





 


...vendu aux plus offrants, c'est pathétique !!

lasorciererouge 25/09/2012


http://www.wikistrike.com/article-syrie-barack-obama-piege-par-fox-news-sur-son-soutien-a-al-qaida-en-syrie-video-110485820.html