Les effets du changement climatique prévus par James Hansen en 1981 sont en train de se produire

Publié le 9 Avril 2012

 

 

Une des premières images de Larsen B capturée par Envisat en 2002

Une des premières images de Larsen B capturée par Envisat en 2002

Les observations d’Envisat montrent la désintégration rapide de grands glaciers en Antarctique. Une étude publiée en 1981 par James Hansen annonçait les effets du changement climatique comme ils sont en train de se produire aujourd’hui à travers le monde. Retrouvez son intervention au TED.

 

Les observations menées depuis 10 ans par le satellite Envisat (Agence Spatiale Européenne, ESA) montrent une accélération de la fonte des glaces dans les régions polaires provoquée par le changement climatique ou réchauffement global (global warming). L’un des exemples les plus impressionnants est le glacier Larsen B (voir images ci-dessus et ci-dessous). En 1995, il s’étendait sur 11 512 km². Sept ans plus tard (février 2002), le satellite Envisat qui effectuait ses premières orbites relevait une surface réduite de presque la moitié, vaste de 6 664 km2. Quelques jours plus tard, en mars 2002, l’immense plateforme se désintégrait et ne mesurait plus que 3 463 km². Quelques 10 ans plus tard, les observations montrent un glacier Larsen B qui ne s’étend plus que sur 1 670 km² ! Larsen A a totalement disparu en 1995 et Larsen C, longtemps stable, souffre désormais d’amincissements importants sur des périodes qui se prolongent au-delà de l’été.

 

Rédigé par

Le Cosmographe

publi 3-4"Vers un nouveau paradigme"

2012 et aprés

Rédigé par Dav

Publié dans #Changements terrestres

Commenter cet article