Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Les gens intelligents boivent plus d'alcool que les autres

Publié par David Jarry - Administrateur sur 8 Décembre 2013, 00:36am

Catégories : #Société

Drinks at the Empress / sonyaseattle via Flickr CC

 

On savait déjà que les gens intelligents se couchent tard. Autre bonne nouvelle pour les fêtards: les gens intelligents sont aussi ceux qui consomment le plus d'alcool. C'est ce qui ressort d'une nouvelle étude réalisée par des chercheurs finlandais, et rapportée par The New Republic, qui ont mis en évidence une corrélation entre intelligence et consommation d'alcool.

 

Les chercheurs ont suivi 3.000 vrais jumeaux et se sont rendus compte que le premier à parler, faire des phrases complexes, lire... était bien souvent le premier à expérimenter l'alcool, puis celui de la fratrie qui buvait le plus. D'après les chercheurs, le développement verbal est relié à l'intelligence sociale, qui aide à se faire des amis. Les plus bavards des jumeaux étudiés sont donc ceux qui ont la vie sociale la plus riche et donc la plus grande probabilité de se retrouver en présence de boissons alcoolisées.

 

Une autre hypothèse sur la relation entre alcool et intelligence a été développée par Satoshi Kanazawa, un psychologue de l'évolution, dans Psychology Today. Selon lui, le cerveau humain éprouve des difficultés à comprendre et gérer les situations qui n'existaient pas au Pléistocène (de 2,6 millions d'années à 12.000 ans avant aujourd'hui), les cerveaux les plus performant s'en tirant logiquement mieux que les moins rapides, en développant des facultés spécifiques d'adaptation aux nouveaux problèmes posés par l'évolution. Or, l'alcool est un nouveau problème posé par l'évolution: il n'est produit et volontairement consommé par l'humain que depuis une dizaine de milliers d'années. Ce modèle d'apparition tardive dans l'histoire de l'humanité plaide donc pour cette thèse de relation entre l'intelligence et la consommation d'alcool.

 

En analysant les données d'une étude britannique, qui a suivi tous les petits Britanniques (qui sont maintenant grands) nés la même semaine de mars 1958, Kanazawa a appuyé cette théorie. Les sujets au QI le plus élevé boivent plus et plus fréquemment que les autres. En se penchant sur d'autres facteurs (éducation, religion, fréquentation des lieux de culte, classe sociale, niveau d'éducation des parents...) il a découvert que l'intelligence à 16 ans est le deuxième facteur, après le sexe, à influer sur la consommation alcoolique. Une autre étude publiée par le Journal of Epidemiology and Community Health et rapportée par ScienceDaily suggère que la consommation de drogues est aussi corrélée au QI.

 

Une dernière étude, selon NCBI, met en lumière le lien entre éducation et alcool. Des chercheurs de la London School of Economics ont examiné les données de plusieurs milliers de jeunes adultes britanniques. A 30 ans, les femmes diplômées de l'enseignement supérieur étaient 86% à admettre boire quotidiennement ou presque. Cependant, les explications seraient plus de l'ordre de la socialisation que de l'intelligence. Ces femmes auraient notamment une vie sociale plus intense et une place plus importante dans des cercles traditionnellement masculins. Enfin, leur exposition fréquente à l'alcool durant leurs années d'études et une meilleure acceptation de l'usage et de l'abus d'alcool pourrait expliquer ce chiffre.

 

 

 

Commenter cet article

gwendal 09/12/2013 00:18


Je pense que c'est le contraire. Les gens moins intelligents savent qu'une meilleure sociabilisation (et l'alcool aide aussi les timides)  leur permettra de compenser une capacité
moindre. Ils doivent absolument se faire un "réseau d'amis" pour exister.


Alors que les gens plus intelligents savent qu'ils existent d'abords par eux-mêmes...


J'ai bu beaucoup avant mes 22 ans, et puis un jour j'ai calculé (à la louche, mais assez précis quand même) combien toutes mes sorties de week-end m'avaient coûté depuis mes 16 ans (bars, tickets
d'entrée de boite de nuit, consos sur place, déplacements)... Le montant m'a décidé instantanément a arrêter toute sortie et conso d'alcool! ...Mon porte-monnaie et ma santé me remercient de cette sage décision tous les jours...

Akawish 08/12/2013 19:12


Est ce que les gens intelligents ont plus de chance d'avoir une cirrhose ? L'intelligence que l'on considère de nos jours est froide, égocentrique. Qaund allons-nous mettre l'intelligence du
coeur en avant ?

Jophiel 08/12/2013 09:29


Je suis un peu dubitatif devant cette étude. Il est vrai que l'alcool désinhibe, est ce pour cela une marque d'intelligence. Je suis daccord avec le fait de se retrouver entre ami(e)s un verre à
la main, l'alcool peut être un facteur favorisant dans la relation avec autrui du moment où l'excès n'est pas de mise. Il faut toute fois rester prudent avec l'alcool et de ne pas tomber dans le
travers de la dépendance. Un dernier point pour le moins humoristique, j'ai rarement connu des alcooliques intelligents, mais au moins ils vous apprennent une nouvelle langue, celle du mec
bourré.

ummite 08/12/2013 07:23


les gens intelligents , boivent plus d'alcool que les autres :


obligé d'en venir à ce stade quand on vois les ignares qui gravitent autour d'eux et qui font en sorte de les plonger
dans la détresse par leurs actes civique  insensés

Mathais 08/12/2013 07:19


C'est vraiment n'importe quoi !

Cyrus 08/12/2013 03:21


Bonjour ou bonsoir à toutes et à tous,


Il y a plus simple...


Les personnes intelligentes étant généralement plus lucides du monde qui les entoure, elles sont les plus tentées de s'en évader, de temps en temps.

miki 08/12/2013 02:13


Preuve donc que l'intelligence tel que vue par la science n'a rien avoir avec l'inventivité, la créativité mais est de l'ordre de la sociologie, et parmi ceux buvant de l'alcool as-t'on
également pensé à établir des liens entre les classes sociaux  et ceux buvant de l'alcool? Si intelligence=alcool cela explique tout à fait le fait que ce monde sombre de plus en plus dans
l'ammoralité car à être trop "intelligent" tel qu'on le définit actuellement, l'on se coupe de soi-même donc de la réalité et l'on participe à l'expansion de cette matrice qui produit sans cesse
des rejetons qu'il considère comme des ratés, la matrice étant une atteinte à la réalité en elle-même ccar nous demandant de nous adapter à elle et non elle s'adaptant à la réalité,aspirant notre
énergie vitale, modifiant notre rythme biologique, l'on pourrait se demander ce qu'est la véritable intelligence dans l'absolue et bien à mes yeux c'est celle se faisant l'intermédiare entre les
concepts et les actes pas celles se réduisant uniquement en tant qu'outils, ce seront ces derniers("les ratés") qui changeront les choses pas les premiers("les intelligents").

Nous sommes sociaux !

Articles récents