Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Les médecins rejettent l'usage de l'homéopathie

Publié par Dav sur 31 Mai 2013, 06:28am

Catégories : #Santé

 Archives © photo news.

Près de trois-quarts (73%) des médecins belges estiment que l'homéopathie n'a pas sa place dans les soins de santé officiels, selon une enquête menée par Le Journal du médecin et son homologue flamand de Artsenkrant. Les médecins se montrent également réticents à la reconnaissance officielle d'autres médecines "non-conventionnelles".

D'après l'enquête en ligne, à laquelle ont répondu 856 médecins, la grande majorité des personnes sondées s'opposent à la reconnaissance officielle de l'homéopathie. Selon les résultats, 89% des spécialistes souhaitent d'ailleurs bannir cette pratique du système ordinaire, contre 64% des généralistes.

Les critiques se révèlent moins catégoriques en ce qui concerne la reconnaissance de l'acuponcture dans le système de soins officiel (55% contre et 35% pour) et la chiropraxie (50% contre et 36% pour). Les avis sont par contre partagés au sujet de l'ostéopathie (46% contre et 43% pour). En Belgique francophone, l'intégration de cette discipline au système de santé remporte les faveurs de la majorité des praticiens, ajoute le Journal du médecin.

La plupart des répondants considèrent également que les facultés de médecine ne devraient pas proposer de cours de disciplines alternatives dans leur programme. Les spécialistes (78%) se montrent à nouveau plus hostiles que les médecins généralistes (61%).

La ministre de la Santé publique, Laurette Onkelinx, avait annoncé qu'elle souhaitait délivrer un titre professionnel à certains praticiens de médecines alternatives. Mais plusieurs acteurs du secteur de la médecine, notamment l'Ordre des médecins, y sont opposés.

 

Source: Belga

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

lasorciererouge 06/06/2013 21:53



HERBORISTERIE TRADITIONNELLE DES PREMIÈRES NATIONS ET
APPLICATIONS CONTEMPORAINES



 





Dans la tradition de guérison des Premières Nations dans laquelle j'ai été formé, on nous enseignait la manière
de cueillir, de préparer et de communiquer avec les plantes. Nous devions par la suite trouver nous-mêmes les 7 plantes qui étaient la base de notre pharmacopée chamanique. Il y avait bien sûr
les plantes usuelles pour les maux communs que tous connaissaient. Je parle ici de l'activité particulière du guérisseur traditionnel de tradition cherokee anigadoah. En communiquant avec les
plantes, il développait une relation particulière avec un nombre restreint d'entre elles, celles qui lui permettaient d'exercer son activité de soins et de relation d'aide.  


J'ai récemment été confronté dans mon travail en tant que créateur de synérgies chamaniques à une approche
logique, rationnelle, qui voulait tenter de mesurer et de quantifier l'effet de mes Essences Premières qui ont connu un franc succès depuis la sortie en 1999 de l'Encens Liquide™ maintenant
appelé Chiiyaam. Je développe actuellement une nouvelle série de parfums sur les 5 éléments, Feu, Air, Eau,
Terre et Son Sacré, qui sera disponible à l'automne 2013. Le texte descriptif de ces parfums n'a pas de point de repère qui permettrait de déterminer la finalité de chaque essence. Dans cette
volonté de quantifier et de mesurer les effets des essences, la personne ressource n'a pas de point d'appui, de référence, de manière linéaire d'évaluer les effets des synergies. En fait, c'est
contraire à la démarche naturelle et à la nature extrêmement malléable de mes parfums. De par leur nature cristalline qui amplifie les intentions, méthode chamanique que j'ai développée et qui
est spécifique à mes créations olfactives, nos essences premières peuvent en fait s'adapter aux besoins des utilisateurs. C'est pourquoi ma première création  l'Encens Liquide™ 
(Chiiyaam) a de nombreuses utilisations inattendues comme en font état les nombreux témoignages que nous avons reçus.


Nous entrons dans une nouvelle ère, une nouvelle évolution du potentiel humain, où nous allons pouvoir travailler
de plus en plus directement avec la source, avec cette intelligence primordiale qui ordonne l'univers. L'énergie créatrice originelle à laquelle l'être humain a accès va permettre d'arriver
directement à des résultats tangibles dans la dépollution des environnements et la guérison des organismes vivants. L'approche linéaire, quantitative n'est pas en mesure de cerner des paramètres
qui permettraient de comprendre ce processus. Cette approche en fait ne peut que freiner et retarder l'accomplissement de notre prochaine phase évolutive. Lorsque la science médicale isole un
principe actif et en fait un médicament, elle perd toute l'histoire et le contexte de la plante vivante et les substances obtenues, des produits chimiques, n'étant plus en équilibre avec un
organisme vivant, créent une intoxication graduelle, des effets secondaires indésirables et un impact négatif sur l'environnement. Le guérisseur amérindien, à l’aide de seulement 7 plantes avec
qui il a une relation particulière, une relation de co-création, réussit à guérir grâce à des moyens réduits, sans effets secondaires et une influence positive sur l'environnement. Ainsi, tenter
de mesurer ou de quantifier les résultats obtenus avec mes essences chamaniques serait, je pense, une perte de temps et d'énergie.


Les parfums de la série des éléments travaillent avec ce que les homéopathes appellent le terrain, soit les bases
physiologiques et psycho-énergétiques de l'être. Les éléments sont les constituants énergétiques de la vie. Le système des éléments, peu importe la tradition dont il est issu, est en fait un
complexe de relations symboliques qui correspondent à des interrelations entre les éléments constituants de la création. Comment mesurer un symbole et son effet sur l'être humain? On sait par les
travaux de Freud, Jung et Campbell que les symboles ont des effets sur la psychologie et par résonance sur la physiologie de l'être humain. Mais de là à les mesurer….!? On le peut mais sur une
base individuelle, avec nos facultés supérieures telles que l'intuition.  


Différentes technologies comme la photographie kirlian peuvent nous aider à visualiser l'énergie et nous donner
des repères. En effet, nous allons bientôt être en mesure de voir les effets des essences premières sur le champ
d'énergie d'un être humain qui les utilise et de photographier le champ d'énergie photonique (lumineux) de nos essences.   Il faut de plus en plus se tourner vers une approche qui transcende le mental, vers des processus où la combinaison de nos
facultés supérieures avec des outils naturels va permettre de graduellement reprogrammer notre monde afin qu'il redevienne le paradis terrestre qu'à l'origine il était. Nous avons été créer
parfait dès le début. Il nous appartient maintenant de mettre de coté l'approche éducative et social qui détruit le lien entre l'enfant et la création. À la naissance le potentiel de chacun
d'entre nous était d'être divin, un dieu ou une déese auquel toute la création répond avec le désir d'être
aimé par nous et de nous servir. Le système par le biais de nos parents casse ces capacités en nous disant comment agir, en nous donnant des jouets qui n'ont aucune signification, en nous
réduisant à de pauvres petits êtres sans compréhension et sans pouvoir. Nos parents nous disent comment nous habiller, comment nous nourrir, comme nous comporter, comme si nous étions des êtres
sans aucun lien avec la source de toute connaissance.  L'école continue ce travail d'aliénation avec le Créateur et sa création. Nous finissons par croire cela et à nous conformer au
système, abandonnant notre divinité pour être des rouages d'une machine sans âme qui détruit le monde. Ce temps est terminé. Nous allons maintant recontruire nos liens avec la création en
commençant avec le domaine familiale et avant cela même, avec notre petit jardin secret à l'intérieur de nous. Pour cela les Essences Premières seront d'un grand secours. 


Paix, Amour et Joie


Aigle Bleu


 

lasorciererouge 02/06/2013 22:31


...franchement, je m'en tape le coquillard avec un tibia de langouste de leur décision.


Sont tous des vendus aux plus offrants,...pas grave, pas besoin d'eux.


Je n'ai plus AUCUNE confiance en cette médecine qui se détourne de vous et qui vous ignore si vous n'avez pas une liasse bien épaisse...!


...ou est passé leur serment d'Hypocrate à ces hypocrites, RRrrrr!

gwendal 01/06/2013 00:09


Oh ...je n'ai pas vu la déclaration de conflit d'intérêt ou de non conflit d'intérêt des 856 medecins, dans cet article... Un oubli de ceux qui ont fait cette étude sur internet,
peut-être. Ou alors cette déclaration n'est pas obligatoire en belgique ...ce qui serait fort pratique et rendrait ce
pays fort attrayant pour toutes sortes d'études du domaine médical...qui pourraient ensuite être présentées comme
valables pour toute l'europe...

DAMIEN 31/05/2013 22:21


et oui encore des gens qui ont peur de perdre de l argent, et soit disant intelligent


lamentable.

celeithil 31/05/2013 16:43


Bien sur, avec des spécialistes de mêche avec les grands laboratoires, source non négligeable de revenus, ils ne vont pas mettre en avant une source alternative pour guérir voir anticiper sur les
maladies.


Il fut une époque où les médecins (en chine) n'étaient payés qu'au résultat.

Nous sommes sociaux !

Articles récents