Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Les nouveaux terriens et l'amour

Publié par Dav sur 25 Octobre 2012, 06:28am

Catégories : #Partage

 

L’Amour est sans doute la quête la plus ancienne de l’humanité. Hommes et femmes, activistes et pacifistes, matérialistes et spiritualistes, artistes et scientifiques, maîtres et disciples, qu’on l’avoue ou pas, qu’on se l’avoue ou pas, quel que soit le masque que nous portions dans la vie, nous recherchons tous l’Amour, au fond.

 

 

L’activité humaine repose entièrement sur le besoin d’être aimé. Tous les conflits et toutes les souffrances viennent du besoin d’être aimé. S’approprier les richesses de l’autre, dominer l’autre, obtenir la reconnaissance de l’autre, conquérir un pouvoir sur l’autre… Quel pouvoir ? Celui d’être écouté, obéi, admiré… Celui d’être aimé.

 

 

Pourtant nous n’avons pas besoin de chercher l’Amour, nous n’avons pas besoin de tous ces artifices, nous n’avons pas besoin de posséder, de manipuler et de dominer. Nous n’avons pas besoin de chercher l’Amour parce que c’est Lui qui nous cherche, depuis toujours. Il suffit de lever les yeux, d’ouvrir son cœur et de se laisser faire.

 

 

Quand arrêterons-nous de nous cacher par peur de n’être pas aimé pour ce que nous sommes réellement, une fois le masque tombé ? Quand arrêterons-nous de nous cacher à nous-même de peur de nous regarder en face, à la lumière de la vérité ?

 

 

Ce dont il est question ici, ce n’est pas de l’espoir idéaliste de relations terriennes parfaites. Ce texte n’est qu’un témoignage, parmi tant d’autres, de la réalité d’un Amour Cosmique et de la possibilité pour chacun de devenir aussi aimé qu’aimant, en s’ouvrant à cet Amour. Nous ne sommes pas ce que nous pensons être. Notre « identité » – notre personnalité – n’est qu’un vêtement que l’on revêt à la naissance et que l’on quitte à l’instant de notre mort, la mort n’étant qu’une autre forme de naissance. Et vice-versa…

 

 

Ce que nous sommes en réalité, nous ne pouvons que difficilement le concevoir aujourd’hui, tout comme l’enfant ne peut que partiellement et difficilement imaginer ce qu’est la vie d’adulte. Pourtant cet être d’Amour, beau, rayonnant, pur, hautement conscient et aimant, nous le sommes déjà, totalement, comme l’enfant est déjà l’adulte qu’il porte en lui.

 

 

Cet Amour que nous vivrons un jour, nous pouvons commencer à le vivre dés aujourd’hui. Ce n’est qu’une question de bonne volonté. Il suffit de se mettre à la place de l’autre, le plus souvent possible, avec intensité, et la bonne attitude devient évidente. Et l’Amour devient la seule voie.

 

 

 

Nous sommes les graines d’un Amour total

Qui grandit au-delà du Bien et du mal,

Un Amour qui ne pense plus les maux,

Car il n’y a plus rien à panser, si Haut,

 

Il n’y a plus rien à avaler,

Plus une couleuvre dans la Vallée,

Il n’y a que les notes entremêlées

D’une harmonie jamais égalée,

 

En Lui le pourpre, le bleu et l’Or dansent

Aux rythmes diaphanes de leur Source,

Accompagnant les étoiles dans leur course,

En une ancienne et éternelle Alliance,

 

D’une mélodie lentement soufflée

Il nous chante la Vision clé,

Plus une ombre dans la Vallée,

Il n’y a plus rien à contrôler,

 

Car Il est l’air, le feu, la terre et l’eau

Unis en un Tout qui dépassent les mots,

Quintessence de la Vie transcendantale,

Nous sommes Lui depuis toujours, l’Amour total.

 

http://lesnouveauxterriens.over-blog.com/article-l-amour-63034580.html

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Mag 25/10/2012 14:07


Quoiqu'il en soit, il est superbe ce texte !

Mag 25/10/2012 14:07


Hum... personnellement, j'aurais plutôt vu la faute de frappe sur la ligne précédente :


"Un Amour qui ne panse plus les maux"


 


Amicalement,

n'ED 25/10/2012 09:37


Car il n’y a plus rien à panser, si Haut,


 


Une faute de frappe je suppose : Il s'agit de PENSER ?

Nous sommes sociaux !

Articles récents